Aventures, Bandes dessinées

Silex and the city – T.3 Le néolithique c’est pas automatique

« … Alors là je dis au type : si en -50 000 avant JC, on est pas capable de se payer une « silex », c’est qu’on a raté sa vie ! »

Jul, Silex and the city – T.3 Le néolithique c’est pas automatique, Dargaud, 2016, p. 20.

Motivations initiales

Je pense que je n’ai plus besoin de vous dire que lorsqu’une série me plaît, je deviens légèrement monomaniaque et je me délecte de chaque tome ! C’est le cas avec Silex and the city, on devient vite « accro » !

Synopsis

Crao de la Pétaudière – le père de Rahan de la Pétaudière – est convié à déjeuner dans la grotte de la famille Dotcom. Très rapidement, le déjeuner tourne au fiasco : Url, le fils de la famille Dotcom, militant dans l’âme, a éteint le feu à cause de son impact sur le bilan carbone de la vallée !

En raison de son attitude, Url se voit contraint et forcé de faire un stage d’une semaine  chez EDF – énergie du feu -. Mais quelques jours après le début de son stage, le volcan d’EDF explose. Url est-il impliqué, ou s’agit-il d’une simple coïncidence ?

Pour les lémuriens, cette explosion est le signe de la fin du monde comme l’indique leur calendrier : « fin du monde pour l’année 40012 » ! Que va devenir la vallée ?

Avis

> L’avis de C

On ne va pas se mentir, et je pense même que vous commencez à le savoir, Silex and the city c’est mon remède quand je suis dans le « mood » !

J’ai donc entamé ce troisième tome en pensant que j’allais encore pouffer comme d’habitude… Eh bien NON, comme dirait l’autre, « tu m’as vendu du rêve, je voudrais être remboursé maintenant » !!! Je m’explique…

Bon, ça je l’ai déjà dit mais je ne suis pas fan des dessins, je n’accroche pas, il n’y a rien à faire ! Mais ça ne me gêne pas dans ma lecture et ne rend pas la chose moins agréable !

Le fond du problème dans ce troisième tome, c’est que… ça perd de sa fraicheur, la magie n’opère pas… C’est lourd !

On voit bien que l’auteur tente des choses – et ça aurait pu prendre -, je pense notamment à l’invention de « fléchebook » mais ce n’est pas assez creusé, ça retombe un peu comme un soufflé ! Et puis, dans ce tome, j’ai eu l’impression qu’il y avait trop de choses : l’invention de « fléchebook », l’explosion du volcan d’EDF, la mobilisation contre les expulsions des amphibiens,  les agences de notation qui débarquent dans la vallée, le calendrier lémurien annonçant la fin du monde… Bref, ça finit par faire fouillis, brouillon, pas finalisé…

Mais, même si ce tome est une relative déception, le tome IV m’attend bien sagement dans ma PAL ! Je vous rappelle qu’à côté du mot « obstination » dans le dictionnaire il y a ma photo !

IMG_8502

1 réflexion au sujet de “Silex and the city – T.3 Le néolithique c’est pas automatique”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s