Aventures, Bandes dessinées, Policiers

Gil St André – T. 3 Fugitif

Chronique de Gil St André – T. 3 Fugitif, de Jean-Charles Kraehn.

« Non, pas d’accent. Assurément un français. Taille moyenne, plutôt costaud, une petite quarantaine. Physiquement anonyme, excepté un signe particulier d’importance… sa main gauche est une main artificielle !! »

Jean-Charles Kraehn, Sylvain André, Gil St André – T. 3 Fugitif, Éditions Glénat, 1999, p. 10.

Motivations initiales

Une série lue voilà plusieurs années, et qui mérite d’être relue. Les deux tomes précédents ont déjà fait l’objet de chroniques, pour le premier tome et pour le deuxième. Aucune raison valable de s’arrêter en si bon chemin !

Synopsis

Attention – risque de spoiler, pour ceux qui n’auraient pas lu les tomes précédents !

Depuis la disparition de sa femme, Sylvia, Gil St-André, jeune chef d’entreprise, va de découverte en découverte. Sa femme semble bien avoir un sosie en la personne de Viviane Le Mersch, ou est-ce sa sœur jumelle ? En tout cas, cette femme qui ressemble de façon frappante à Sylvia est enlevée à son tour… Y a-t-il un lien entre les différentes affaires d’enlèvements de jumeaux qui se sont produits dans plusieurs pays européens ? Et, d’abord, Sylvia et la dénommée Viviane sont elles réellement jumelles ?

Toujours accompagné de Djida, jeune officier de police judiciaire stagiaire, Gil va devoir faire preuve d’obstination et d’imagination pour continuer à démêler les fils de cette affaire. Mais où cela peut-il l’emmener ?

Avis

> L’avis de T

Dans ce troisième tome, l’histoire avance, avec de nouvelles révélations, des éléments se mettent en place – même si on est encore totalement dans le flou quant aux raisons de fond des événements -, même entre Gil et Djida, la situation évolue.

On ne s’ennuie pas une seule seconde, on va de rebondissement en déception, de nouvelle piste en nouvel espoir, de questionnement en réponse… Et on se prend tellement bien au jeu que l’on commence aussi, en parallèle, à se demander comment on réagirait si on était à la place de Gil. L’appropriation fonctionne bien !

Même si le nombre de personnages augmente, on continue à s’y retrouver sans difficulté, les dessins sont suffisamment clairs pour que cela ne pose pas de problème.

Et puis le scénario se complexifie, assez pour que l’intérêt soit maintenu. Les nouvelles réponses ouvrent de nouvelles questions… Bref, on arrive à la fin de ce troisième tome en ayant envie d’attaquer directement l’épisode suivant, ce qui est toujours un excellent signe, n’est-ce pas ?

Le capitaine Fourrier, un flic perspicace mais un peu lourd – peu respectueux avec ses subordonnés, sexiste, pas très ouvert d’esprit… -, prend une place grandissante dans l’histoire. Il semble même en faire, d’une certaine façon, une histoire personnelle. Et, malheureusement. pour Gil Saint-André, il ne semble guère apprécier le jeune homme…

Un tome 3 à la hauteur du début de la série, et qui mérite donc, si ce n’était pas encore suffisamment clair, un petit détour !

1 réflexion au sujet de “Gil St André – T. 3 Fugitif”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s