Aventures, Bandes dessinées

Thorgal – T. 4 La galère noire

Chronique de Thorgal – T. 4 La galère noire, de Jean Van Hamme et Grzegorz Rosinski.

« Je ne crois pas aux coïncidences, Thorgal. C’est pour cela que j’ai empêché Veronar de te tuer, l’autre jour sur la plage. Et c’est encore pour cela que je viens d’intervenir aujourd’hui pour t’arracher au sort encore plus affreux qui t’attendait. »

Jean Van Hamme et Grzegorz Rosinski, Thorgal – T. 4 La galère noire, Les Éditions du Lombard, 1982, p. 29.

Motivations initiales

Retrouver Thorgal, c’est comme plonger dans un vieil album de photos, aux couleurs un peu passées, au parfum d’enfance. Voici donc le tome 4 de la série…

Synopsis

Aaricia et Thorgal ont poursuivi leur périple, s’éloignant progressivement des terres du Nord et des vikings. Ils ont trouvé un village, dans lequel on a accepté de leur faire une place. On retrouve donc Thorgal en paysan, faisant la récolte. Pendant ce temps, au village, Aaricia participe à la vie des femmes, alors qu’une vie grandit en elle.

Mais Shaniah, la fille de Caleb, le chef du village, forte de ses presque 16 ans, est tombée amoureuse du beau viking. Et elle se met en tête de s’enfuir avec lui, sans imaginer une seconde qu’il pourrait lui préférer Aaricia. Un soir, alors qu’il est parti faire galoper son cheval, elle l’attend sur la plage, et le supplie de l’emmener.

Thorgal, qui ne voit en elle qu’une petite fille, la rabroue sévèrement, et la gifle. Mais y a-t-il plus dangereux qu’une jeune femme éconduite, blessée dans son orgueil ?

C’est ce que Thorgal va apprendre à ses dépends…

Avis

Qu’on se le dise une fois pour toutes : Aaricia et Thorgal ne trouveront pas de sitôt le calme et le repos auquel ils aspirent pourtant… car le destin est joueur, et n’aime rien tant que contrarier les espoirs des hommes.

Ici, c’est par la faute d’une jeune fille que Thorgal se trouve contraint, à nouveau, de courir l’aventure… et quelle aventure ! Comme le montre la couverture de ce quatrième tome, tout le monde ne se retrouve pas forcément obligé de se battre contre une panthère…

Fait prisonnier par le Iarl Ewing, Thorgal se retrouve en effet sur la galère de Véronar, le rejeton dégénéré du roi Shardar, à bord de laquelle il est chargé de récolter le tribut que les vaincus versent au roi. Mais une des questions posées en filigrane ici est celle de l’amitié. Erwing et Thorgal se retrouvent contraints à être et à se comporter comme des ennemis. Mais que serait-il arrivé dans d’autres circonstances ? Erwing, à la fin, évoque l’éventualité qu’ils auraient pu être amis, en d’autres lieux, en d’autres temps. La question, en tout cas, mérite d’être posée…

La jalousie, l’amitié, la fidélité, autant de thèmes abordés dans ce quatrième tome. Le scénario, comme toujours est efficace, ne laisse pas de temps morts, et nous embarque dans une histoire où se côtoie ce que l’homme peut avoir de meilleur et de pire :  l’honneur, le courage, la bonté, mais aussi la veulerie, la sauvagerie, l’aveuglement, la bêtise.

Certains dessins paraissent un petit peu moins aboutis, alors que d’autres, à l’inverse, sont juste superbes. Un léger déséquilibre, par moment…

Un très bon épisode, qui nous laisse sur des charbons ardents : qu’est-il arrivé à Aaricia ?

1 réflexion au sujet de “Thorgal – T. 4 La galère noire”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s