Jeunesses, Livres jeunesses

C’est mon arbre

Chronique de C’est mon arbre, d’Olivier Tallec.

« Et si un jour quelqu’un décidait que MON arbre n’est pas MON arbre mais son arbre ? Et si quelqu’un avait envie de manger MES pommes de pin à l’ombre de SON arbre, ou SES pommes de pin à l’ombre de MON arbre ? »

Olivier Tallec, C’est mon arbre, Éditions Pastel, 2020, p. 6 et 7.

Motivation initiales

Rituel du mercredi, on vous présente un album jeunesse coup de cœur chez Ô Grimoire ! Grandir c’est pas facile, alors si les livres peuvent nous aider, why not ?

Synopsis

En pleine forêt, un petit écureuil s’est épris d’un bel et majestueux arbre et de ses nombreuses pommes de pin.

Mais, d’un seul coup, l’écureuil est pris d’un énorme doute… Et si un autre animal de la forêt décrétait, un beau matin, que cet arbre est le sien, et que ces pommes de pin lui appartiennent ?

Le petit écureuil, qui n’est pas du tout partageur, imagine alors tout une série de stratagèmes pour que l’arbre reste sa propriété…

Avis

On le sait tous, il n’est pas facile de grandir et, surtout, d’apprendre à partager… Olivier Tallec nous livre ici un album plein d’humour et d’une grande sagesse, plein de messages, autant pour les petits que pour les grands !

Notre petit écureuil n’est pas partageur et se réjouit de sa propriété. Ce sentiment de propriété, on l’a tous eu à un moment donné dans notre vie… et chez certain(e)s, cela reste très fortement ancré. On aime bien avoir notre petit « chez nous » et c’est compliqué de le partager avec quiconque ! L’auteur illustre à la perfection ce sentiment d’égoïsme et ça ne peut que nous faire sourire.

Mais un autre sujet, tout aussi compliqué, est abordé dans cet album jeunesse : l’envie. Beaucoup d’entre nous regardent avec envie – voire avec une pointe, plus ou moins conséquente, de jalousie – ce qu’ont les voisins. Eh bien ici, c’est pareil ! On voit notre écureuil se décomposer quand il imagine ce que les autres écureuils pourraient avoir !

Je crois que c’est l’un des rares albums que j’ai pu lire pour le moment avec autant de messages cachés, autant de clés de lecture, qui s’adressent à tous les lecteurs, quel que soit leur âge. Ainsi, la construction de ce long et très haut mur, conçu pour se couper des voisins, renvoie forcément les adultes au mur de Berlin ! Cette référence historique, on comprend bien qu’elle n’est pas destinée aux enfants, mais à ceux qui leur liront cette histoire, ce qui est toujours agréable pour ces derniers. Bref, c’est bien joué de la part de l’auteur, qui rend la lecture intéressante même pour les grands !

Les couleurs rappellent l’automne, les dessins sont soignés et transpirent d’émotion. Et que dire ce cette couverture qui est obligée de vous décrocher un sourire en coin avec notre écureuil si fier de passer la tondeuse autour de son arbre !

C’est drôle, c’est criant de vérité et ça amuse énormément mais surtout ça pose les bases du partage avec les autres. Et, ça, autant commencer tôt à l’expliquer aux enfants…

1 réflexion au sujet de “C’est mon arbre”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s