Drame, Roman

Arbre de l’oubli

Chronique de Arbre de l’oubli, de Nancy Huston.

« Tu ne sais que faire de ton visage, de ta voix, de tes cheveux, de tes seins. Tu as l’impression de faire tâche partout, tout le temps, l’impression de n’être qu’une sorte de maquette ou une esquisse de toi-même, sans savoir comment accéder à la vraie Shayna. »

Nancy Huston, Arbre de l’oubli, Actes Sud, 2021, p. 115.

Motivations 

Arbre de l’oubli est ma cinquième et dernière lecture pour le Prix du Livre France Bleu – Pages des Libraires 2021. 

Synopsis

2016. Afrique, Ouagadougou. Shayna découvre ce continent aux côtés d’Hervé. Elle n’est plus une enfant mais elle reste indécise sur la posture à adopter avec celui-ci, elle croit qu’elle éprouve des sentiments pour lui mais sans savoir si c’est réciproque. 

Mais ce qui perturbe Shayna est bien plus profond, bien plus terrible. Elle porte en elle de nombreuses fêlures que la vie lui a infligées. Elle est tourmentée par des questions au sujet de la procréation, de sa naissance, de sa couleur de peau… Elle est en pleine introspection et elle espère trouver des réponses.

Avis

Féminisme, classes sociales, genre, procréation, racisme, identité, religion, santé mentale… Ce livre aborde de multiples sujets qui sont tous d’une brûlante actualité. Le personnage – Shayna – crée par Nancy Huston est en quête de réponses concernant sa naissance, sa couleur de peau et sa place dans la société, elle est tourmentée et cohabite avec de nombreux démons intérieurs. L’auteure nous embarque pour une introspection un peu particulière sous forme de questions/réponses grâce aux chapitres intercalés qui se complètent et finissent par converger. 

J’ai eu l’impression que ce livre voulait aborder trop de thèmes et que, du coup, on finissait par s’y perdre et par n’en creuser aucun réellement ! Je ne sais pas comment vous l’expliquer précisément : tous ces thèmes abordés ont provoqué chez moi une sorte d’étouffement, en même temps qu’ils m’égaraient… C’était trop pour moi !

Autre point assez négatif pour moi, c’est la présence de nombreux personnages, qui sont juste esquissés, et dont on ne sait finalement quasiment rien. Certes, l’histoire est centrée sur Shayna mais j’aurais bien aimé, par exemple, en savoir plus sur Lili-Rose – sa mère – qui a l’air d’être un personnage abîmé par la vie. Mais je reste sur ma faim, on n’a pas assez de matière pour la découvrir ! Dommage !

Le constat est sans appel. J’ai lu ce livre sans le lire, j’étais là sans y être. Pas le bon moment, pas le bon public. Ce roman est plein de qualités c’est indéniable, il aborde des sujets complexes et tabous, il est écrit de façon très poétique et les mots sont puissants et donnent naissance à une ambiance remplie de colère et de haine. Mais pour moi, la magie n’a pas opéré. 

3 réflexions au sujet de “Arbre de l’oubli”

    1. Une grosse déception… J’ai eu l’impression d’étouffer tellement ça partait dans tout les sens ! Et il émane de ce livre trop de colère et de haine sans qu’elles soient dirigées vers des faits, des personnes… je trouve ça dommage !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s