Drame, Policiers, Thrillers

La baignoire de Staline

Chronique de La baignoire de Staline, de Renaud S. Lyautey.

« – C’est pourquoi Tskaltoubo nous intéresse, poursuivit le policier en redémarrant. Rouvre y est allé huit fois en cinq mois. C’est bizarre. Parce que ce n’est pas vraiment le genre d’endroit où on va passer le week-end. Vous verrez bientôt pourquoi. »

Renaud S. Lyautey, La baignoire de Staline, Éditions du Seuil, 2022, p. 67.

Motivations initiales

Nous avons reçu cet ouvrage dans le cadre d’une masse critique Babelio. Je vous avoue que je n’ai pas vu ce livre tourner sur les réseaux donc nous étions vraiment impatients de plonger dans cette sombre histoire ! 

Synopsis

Tbilissi, capitale de la Géorgie. Sébastien Rouvre, un jeune français agrégé d’histoire, est retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel. Très rapidement, la peur d’un scandale concernant la mort suspecte de ce français plane au-dessus des inspecteurs locaux, alors que l’ambassade française mandate René Turpin pour les assister. Mais très rapidement d’autres cadavres sont retrouvés…

Le passé douloureux de la Géorgie va resurgir et mener les enquêteurs sur les traces du dictateur Staline, au cœur d’une ville balnéaire abandonnée.

Avis

Renaud S. Lyautey s’est inspiré de ses fonctions de diplomate et d’ambassadeur en Géorgie – ex-république de l’Union soviétique – pour donner vie à cette sombre histoire qui convoque de nombreux fantômes du passé… Rien de bien original vous me direz, c’est assez courant que certains auteurs fassent appel à leur expérience professionnelle pour dérouler leur histoire !

Ici, ce qui déstabilise le lecteur, c’est que les faits se déroulent dans un pays à cheval sur le continent européen et asiatique. Un pays qui aujourd’hui est sous influence russe et qui n’a plus totalement son libre-arbitre… Ici, on replonge dans les heures sombre qu’à connu la Géorgie sous l’ère stalinienne, les purges, les dénonciations, les charniers… Ça fait froid dans le dos !

L’auteur sait captiver son lecteur et jouer avec ses nerfs, il a fait en sorte qu’une fois ouvert, vous ne puissiez plus lâcher ce livre car vous voudrez savoir pourquoi un titre si énigmatique et qui convoque les fantômes de l’URSS. Tout s’emboîte bien, tout se déroule parfaitement bien… Il n’y aucune fausse note, aucun temps mort, c’est haletant, prenant et terriblement addictif !

À la fois véritable polar et roman d’espionnage, ici se mêle l’histoire d’un espion, d’un jeune doctorant en histoire, la présence du KGB et enfin le souvenir du Petit Père des peuples…  Cette histoire nous éclaire sur un pays que l’on connait mal, à l’histoire douloureuse, bref une immersion totalement réussie ! Un bon moment de lecture !

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

2 réflexions au sujet de “La baignoire de Staline”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s