Fantastiques, Aventures

Éducation meurtrière – T. 1 Scholomance : Leçon n°1

Chronique de Éducation meurtrière – T. 1 Scholomance : Leçon n°1, de Naomi Novik.

« Nous sommes les autres gazelles, et nous essayons tous d’échapper à la même troupe de lions. Et si nous sommes plus rapides et puissants que leurs enfants, ce sont ces derniers qui se feront dévorer. Si ce n’est pendant notre scolarité, au moins à notre sortie de l’école, quand nous déciderons que nous voulons nous aussi bénéficier du luxe dans lequel les enclavés se vautrent. Si nous sommes trop puissants, nous risquons même de mettre leur vie en péril. »

Naomi Novik, Éducation meurtrière – T. 1 Scholomance : Leçon n°1, Pygmalion, 2022, p. 187.

Motivations initiales

Il y a des livres qui vous tendent les bras depuis la table sur laquelle ils n’ont fait que vous attendre chez le libraire. Un coup d’œil, un flux invisible, et déjà la chose est entendue : il va repartir avec vous. Voilà comment nous avons fait la rencontre de ce livre…

Synopsis

Vous connaissez Harry Potter et Poudlard ? Eh bien, la Scholomance, c’est à peu près l’exact opposé. Et encore, en pire ! Et ça n’est rien de la dire.

El Higgins – son nom exact est Galadriel Higgins, excusez du peu – est en avant-dernière année. Elle est très solitaire, on pourrait même dire qu’elle cultive une asocialité assez remarquable. Elle semble décidé à ne se lier à personne, ce qui d’ailleurs peut sembler assez compréhensible lorsque l’on sait que par principe, la moitié de chaque promotion perd la vie à un moment ou un autre de la scolarité.

Tout est dangereux : dormir, se nourrir, se laver, même aller en cours est une opération de survie dans cette école. Survivre, c’est démontrer que l’on dispose de capacités supérieures !

Mais, dans la promotion, il y a Orion Lake. A priori privilégié – il vient d’une des principales enclaves mondiales, celle de New-York -, il s’est fait une spécialité de sauver ses camarades. Et il se met en tête de protéger El, ce qui n’est pas du tout du goût de cette dernière, mais alors pas du tout…

Avis

L’idée de départ est tout simplement géniale. Cette école franchement pas fréquentable, antithèse de tout ce que l’on imagine comme lieu d’enseignement, est absolument réjouissante. El, totalement asociale, qui semble toujours dévorée de colère, est aussi un personnage assez inhabituel, et assez fun. Enfin, Orion a l’air d’être lui aussi complètement « cintré », mais reste, à ce stade, franchement mystérieux, et l’on voit bien – sans spoiler – que l’on n’en a pas terminé avec ce personnage.

On peut même lire cette histoire au 2e, voire au 3e degré, et y voir une métaphore de nos sociétés occidentales, privilégiées, et qui ne laissent que des miettes aux autres pays, au risque de voir ces derniers venir, comme le décrit la citation choisie en entrée de cette chronique, à leur tour demander leur part du gâteau.

Pourtant, il y a pour moi un petit bémol. Alors, attention, ça se lit bien, très bien même, et cela ne remet pas en question l’idée de départ. Mais, tout au long de ma lecture, il y a un petit truc qui me retient de m’extasier totalement. Et j’ai du mal à définir de quoi il s’agit exactement. J’ai tout de même deux pistes. La première, c’est que, dans ce premier tome, on a vraiment tout à découvrir de cet univers, et que l’on ne se sent pas très accompagné. C’est peut-être, précisément, pour jouer sur l’effet de surprise, mais le choc est tout de même brutal. La seconde, c’est que le style m’a paru un peu… plat. Je ne sais pas comment le décrire autrement. Certaines descriptions m’auraient semblé mériter plus de vie, plus de chair. Oui, par moment, j’ai eu l’impression que le récit était un peu désincarné.

Cela étant dit, et ce qui montre bien, tout de même, que c’est la satisfaction et le plaisir qui l’ont emporté, j’ai hâte de voir si le deuxième tome corrigera ce petit bémol. C’est donc une bonne lecture et une histoire prenante dont je vous parlais ici ! Et vous, oserez-vous franchir les portes de la Scholomance ?

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

1 réflexion au sujet de “Éducation meurtrière – T. 1 Scholomance : Leçon n°1”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s