Aventures, Historiques

Le testament de Charlemagne

Chronique de Le testament de Charlemagne, de Patrick McSpare.

« De nouveau, il était le dieu-ours, le destructeur d’empire. Il faillit céder à la tentation de rugir son défi à la face du monde mais se ravisa vite. Si près du fortin, cela pouvait provoquer l’arrivée d’une patrouille, en admettant que ces couards réunissent assez de courage pour grimper à cheval. Et Riquier ne voulait tuer qu’à des moments choisis, ceux où son secret ne risquait pas d’être découvert. »

Patrick McSpare, Le testament de Charlemagne, Bargelonne, 2021, p. 45.

Motivations initiales

Dans le cadre de notre partenariat avec les Éditions Bragelonne, j’ai pu choisir ce livre qui me faisait de l’oeil ! Tout était réuni pour que je passe un bon moment lecture, Charlemagne, de la magie, des croyances païennes ! Avouez c’est très séduisant non ?

Synopsis

Soissons. Juin 806. Charlemagne vient d’annoncer le partage de son empire entre ses trois fils. Mais, au même moment, le seigneur Eudes trouve la mort de façon violente, dans la cité de Lapurdum. A-t-il été victime d’une bête sauvage, ou du démoniaque Johan de l’Ours, qui rôde chaque nuit pour assouvir sa soif de sang ?

L’empereur envoie alors des hommes de confiance chez les vascons, pour s’assurer que le territoire reste aux mains des francs. Mais ces derniers vont être les témoins d’un terrible complot politique.

Avis

C’est typiquement le genre de livre que j’aurais aimé adorer. Dès le début de ma lecture, je trouve l’histoire très intrigante. Le lecteur est en total immersion dans l’Empire de Charlemagne, on est au cœur des intrigues et, surtout, on assiste à la difficulté de Charlemagne de se faire respecter dans des territoires qui ont encore des croyances païennes. Bref, sur le plan historique, nous sommes servis ! Et puis, l’intrigue est renforcée par une série de meurtres assez sanglants et des mythes païens sur un fond de magie. Tout, tout était réuni pour que ce livre me passionne.

Mais hélas, c’est un flop pour ma part ! L’histoire m’a semblé manquer de rythme, certains passages trainent en longueur. L’histoire gagnerait en épaisseur et en crédibilité si elle était plus rythmée !

Et puis, autre bémol, je n’ai pas réussi à accrocher aux personnages. Impossible d’apprendre à les connaitre en détail car ils sont assez nombreux, alors j’ai vraiment eu du mal à tisser des liens et à avoir envie de suivre leur épopée.

Bref, une solide histoire, mais une lecture très laborieuse…

3 réflexions au sujet de “Le testament de Charlemagne”

  1. J’aime bien ce genre de roman; Je pense que je vais me le noter quelque part pour une future lecture. Mais étant donné ton retour, je vais voir si je ne trouve pas d’autres chroniques sur ce livre avant de passer par la case achat.

    J'aime

Répondre à Mido Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s