Psychologique, Roman noir

Sous les eaux noires

Chronique de Sous les eaux noires, de Lori Roy.

« Cela faisait seulement deux mois qu’elle était de retour à Waddell à ce moment-là, et elle ne s’était pas encore remise de sa séparation d’avec Kyle. Elle n’avait confié à personne qu’elle lui avait proposé de rester avec lui malgré toutes les femmes avec lesquelles il avait reconnu l’avoir trompée, ce à quoi il avait répondu, non merci. Assez vite pourtant, elle s’était habituée à vivre sans lui, et elle avait repris facilement ses vieilles habitudes dans cette ville, quoiqu’un peu trop facilement à son goût. En revanche, elle avait eu plus de mal à se défaire de son sentiment d’humiliation. »

Lori Roy, Sous les eaux noires, Éditions du Masque, 2019, p. 63.

Lire la suite « Sous les eaux noires »

Essai

L’avenir de la planète commence dans notre assiette

Chronique de L’avenir de la planète commence dans notre assiette, de Jonathan Safran Foer.

« Selon une estimation, l’utilisation de l’électricité est responsable de 25% des émissions de gaz à effet de serre. L’agriculture – en particulier l’élevage – est responsable de 24%, les transports de 14%. L’industrie du bâtiment de 6%. Des sources variées se répartissent la responsabilité du reste. Toutes ces émissions doivent retomber à zéro, ce qui va exiger innovation et coopération – une prouesse qui se révélera impossible à réaliser si nous ne commençons pas à parler dès à présent de la responsabilité de chacun de ces secteurs. »

Jonathan Safran Foer, L’avenir de la planète commence dans notre assiette, Éditions de l’Olivier, 2019, p. 70.

Lire la suite « L’avenir de la planète commence dans notre assiette »

Biographies & autobiographies, Drame

Rien n’est noir

Chronique de Rien n’est noir, de Claire Berest.

« Après Frida s’habille. M’apprêter de parures pour m’offrir au premier qui voudra de moi, comme l’écrit Whitman. C’est long, sophistiqué et réconfortant. Choisir une tenue dans la multitude de jupons, châles, corsages : préparer sa palette. Hésiter, combiner, défroisser, trouver l’accord. »

Claire Berest, Rien n’est noir, Éditions Stock, 2019, p. 74.

Lire la suite « Rien n’est noir »

Bandes dessinées, Drame

Couleurs de l’incendie

Chronique de Couleurs de l’incendie, de Christian de Metter.

« – Je vous ai conseillé au mieux, mais vous n’avez pas voulu m’écouter.

– Avec Charles, mon propre oncle… Vous me retrouverez sur votre route, Gustave. Je vais utiliser les obligations de Paul dont j’assure la gestion pour réorganiser notre vie et…

– Quelles obligations ?

– Celles dont Paul a hérité de son grand-père.

– Mais… Vous les avez vendues, souvenez-vous, je vous ai conseillé de restructurer en abandonnant les titres pauvres, vous m’avez dit comprendre ce que vous signiez. »

Christian de Metter, Couleurs de l’incendie, Rue de Sèvres, 2020, p. 61.

Lire la suite « Couleurs de l’incendie »

Bandes dessinées, Biographies & autobiographies, Humour

Le roman des Goscinny

Chronique de Le roman des Goscinny, de Catel.

« – Oh là là ! J’avais proposé à ce type de New York de venir me voir s’il passait par Bruxelles… Il a dépensé toutes ses économies ! Dis-lui que je n’ai pas de travail pour lui.

– Il a du talent pourtant, mais il est meilleur scénariste que dessinateur.

J’avais décidé de m’accrocher. J’ai attendu à Paris… un an ! J’étais tellement aux abois que je me suis rendu chez un membre de la famille pour lui emprunter de l’argent. Il m’en a prêté, moyennant un long sermon sur la nécessité de trouver enfin un métier sérieux ! »

Catel, Le roman des Goscinny, Éditions Grasset, 2019, p. 214.

Lire la suite « Le roman des Goscinny »

Aventures, Roman

Hong Kong Gang

Chronique de Hong Kong Gang, de Ma Kafai.

« Allongé sur l’herbe, il reprit ses esprits, ouvrit le yeux, vit les arbres, le ciel et les nuées.Son crâne lui faisait atrocement mal, le sol et l’herbe étaient imprégnés de sang. Il se releva à grand peine en prenant appui sur ses mains. Tout tournait autour de lui, il ne savait plus où il était. »

Ma Kafai, Hong Kong Gang, Slatkine & Cie, 2019, p. 61.

Lire la suite « Hong Kong Gang »

Aventures, Bandes dessinées, Historiques, Policiers

Les enquêtes de Nicolas le Floch – T. 2 L’homme au ventre de plomb

Chronique de Les enquêtes de Nicolas le Floch – T. 2 L’homme au ventre de plomb, de Dobbs & Chaiko.

« – Ce que le Docteur Semacgus veut vous faire comprendre, c’est que le cadavre qui gît sous nos yeux possède une masse spécifique sans relation avec son appartenance à l’espèce humaine…

– Avez-vous considéré le visage du mort, Nicolas ?

– Il m’est apparu fripé et rétréci, semblable à ces têtes réduites figurées sur un ouvrage d’un père jésuite consacré aux peuplades sauvages des Indes occidentales. »

Dobbs, Chaiko, Les enquêtes de Nicolas Le Floch – T. 2 L’homme au ventre de plomb, Hachette Livre 2019, p. 16.

Lire la suite « Les enquêtes de Nicolas le Floch – T. 2 L’homme au ventre de plomb »

Aventures, Bandes dessinées, Westerns

La venin – T.2 Lame de fond

Chronique de La venin – T.2 Lame de fond, de Laurent Astier.

« – Alors, Monsieur Météo, la tempête est prévue pour quand ? J’ai lu dans le journal d’hier qu’elle était passée sur Cuba…

– Ne vous inquiétez pas, il n’y aura pas d’ouragan ici ! D’après mes calculs, il devrait passer au large… »

Laurent Astier, La venin – T.2 Lame de fond, Rue de Sèvres, 2020, p. 24.

Lire la suite « La venin – T.2 Lame de fond »

Aventures, Fantastiques, Jeunesses, Livres jeunesses

La passe-miroir – Livre 4 La tempête des échos

Chronique de La passe-miroir – Livre 4 La tempête des échos, de Christelle Dabos.

« Tandis qu’il se refermait de tout son corps sur elle, Ophélie se fit une nouvelle promesse. Elle changerait le regard de Thorn dans le miroir. »

Christelle Dabos, La passe-miroir – Livre 4 La tempête des échos, Gallimard Jeunesse, 2019, p. 234.

Lire la suite « La passe-miroir – Livre 4 La tempête des échos »

Aventures, Bandes dessinées, Fantastiques

Aristophania – T.2 Progredientes

Chronique de Aristophania – T.2 Progredientes de Xavier Dorison et Joël Parnotte.

« – Il ne faut rien faire. C’est même tout le contraire. Il faut observer pour permettre à ce qui est là d’être là. Renoncer à obtenir quelque chose de précis. Se rendre juste présent à ce qui se passe ici et maintenant. Renoncer à choisir. Accepter d’accueillir l’agréable sans repousser le désagréable, s’efforcer de tout accueillir en soi. Renoncer à juger le bien et le mal… La réussite et l’échec. »

Xavier Dorison et Joël Parnotte, Aristophania – T.2 Progredientes, Dargaud, 2019, p. 15.

Lire la suite « Aristophania – T.2 Progredientes »