Bandes dessinées, Historiques

Les guerriers de Dieu – T. 4 Le tueur du roi

Chronique de Les guerriers de Dieu – T. 4 Le tueur du roi, de Philippe Richelle et Pierre Wachs.

« – Seuls les idiots ne font jamais d’entorses à leurs principes. Condé était un brillant chef de guerre. Mais je n’avais que du mépris pour l’homme. Sa conversion au protestantisme n’était qu’un moyen d’assouvir ses ambitions démesurées… »

Philippe Richelle et Pierre Wachs, Les guerriers de Dieu – T. 4 Le tueur du roi, Glénat, 2018, p. 10.

Lire la suite « Les guerriers de Dieu – T. 4 Le tueur du roi »

Bandes dessinées, Historiques

La croix sanglante – T.1 Guerre sainte

Chronique de La croix sanglante – T.1 Guerre sainte, de Marko Stojanovic.

« Le Grosso est devenu la monnaie de commerce courante dans toute la Méditerranée… Et c’est grâce à lui que les caisses se sont remplies et que notre influence politique s’est considérablement étendue. »

Marko Stojanovic, Drazen Kovacevic & Dan Ianos Catalin, La Croix sanglante – T.1 Guerre sainte, Éditions Delcourt, 2019, p. 30.

Lire la suite « La croix sanglante – T.1 Guerre sainte »

Historiques

Napoléon Bonaparte : La nation incarnée

Chronique de Napoléon Bonaparte : La nation incarnée, de Nathalie Petiteau.

« Dès le coup d’État, Sieyès et les brumairiens ont compris que Bonaparte n’entend agir qu’à la première place, avec la plénitude des pouvoirs. Il est à contre-courant de l’histoire de la Révolution, mais il a la certitude d’agir selon les vœux de la nation, de savoir mieux que quiconque ce que le peuple français attend de son gouvernement. »

Nathalie Petiteau, Napoléon Bonaparte : La nation incarnée, Dunod Éditeur, 2019, p. 159.

Lire la suite « Napoléon Bonaparte : La nation incarnée »

Historiques, Policiers

Menaces sur le roi

Chronique de Menaces sur le roi, de Jean d’Aillon

« Il s’agit certainement d’un plan préparé de longue date, sire. Charles IV, se sachant menacé, l’a élaboré pour vous contraindre à ne pas utiliser la force contre lui. Du Châtelet a peut-être tenté d’incriminer votre fils en Lorraine, mais sans y parvenir. Nous ne savons rien d’autres tentatives qui auraient échoué. Il a dû juger que ce serait plus facile à Paris. »

Jean d’Aillon, Menaces sur le roi, 2018, Éditions 10/18, p. 110.

Lire la suite « Menaces sur le roi »

Historiques, Prix littéraires, Roman

Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants

«Il faisait beau, Ysabel et Fernando, vos rudes souverains catholiques, ont dormi dans l’Alhambra ; Fernando a ôté son armure pour monter sa royale femelle, dans la plus belle chambre du palais, après avoir fait donner une messe victorieuse où tous ses chevaliers entrés dans la citadelle pour se battre, priaient avec ferveur. Trois mois après, alors que nous avions vu les nobles Espagnols s’installer dans la médina, on nous chassa. Le départ, la conversion, ou la mort. Nous respections les chrétiens. Il y avait des pactes, des accords. Disparus en une nuit.»

Mathias Enard, Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, Babel, 2013, p. 31.

Lire la suite « Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants »

Biographies & autobiographies, Espionnage, Historiques, Témoignages

Mémoires de Guerre – T.1 L’Appel 1940-1942

«Malgré tout, je suis convaincu qu’en d’autres temps, le maréchal Pétain n’aurait pas consenti à revêtir la pourpre de l’abandon national. Je suis sûr, en tout cas, qu’aussi longtemps qu’il fut lui-même il eût repris la route de la guerre dès qu’il put voir qu’il s’était trompé, que la victoire demeurait possible, que la France y aurait sa part. Mais hélas ! Les années par-dessous l’enveloppe avaient rongé son caractère. L’âge le livrait aux manœuvres de gens habiles à se couvrir de sa majestueuse lassitude. La vieillesse est un naufrage. Pour que rien ne nous fût épargné, la vieillesse du maréchal Pétain allait s’identifier avec le naufrage de la France.»

Charles de Gaulle, Mémoires de Guerre – T.1 L’Appel 1940-1942, Le Livre de Poche Historique, PLON 1954, p. 79.

Lire la suite « Mémoires de Guerre – T.1 L’Appel 1940-1942 »

Biographies & autobiographies, Historiques

Hitler

« Il faut bien comprendre l’affectivité qui porte l’intériorisation d’un tel système de croyance. Les nazis ont une approche extraordinairement angoissée du monde, constituée d’ennemis ligués qui veulent conduire l’Allemagne à sa perte en tant qu’État, que nation, mais aussi en tant qu’entité biologique ; les Français ont envahi la Ruhr avec des troupes de couleur, des tirailleurs sénégalais notamment, et il s’agit là, à leurs yeux, comme pour tous les compteurs de la Rassenschande (la honte noire), d’une atteinte fondamentale et délétère au patrimoine racial allemand. »

Johann Chapoutot et Christian Ingrao, Hitler, PUF, 2018, p.87.

Lire la suite « Hitler »

Policiers, Roman noir, Thrillers

L’aigle de sang

« Après trente-sept années, les Enfants de Freyja allaient à nouveau se réunir. Elle ne se réjouissait pas des circonstances dans lesquelles cette rencontre aurait lieu, mais, au fond d’elle, elle savait que les rituels vikings lui avaient manqué pendant toutes ces années. Ce clan avait été une sorte de famille, un point de repère dans une vie laborieuse. Même s’ils ne se connaissaient pas personnellement ou peut-être justement parce que les membres n’étaient lors de leurs cérémonies que des individus avec un pseudonyme, un prénom viking, ils endossaient à ce moment-là un rôle communautaire. Se cacher derrière un masque ajoutait au mystère. »

Marc Voltenauer, L’aigle de sang, Slatkine & Cie, 2019, p. 189.

Lire la suite « L’aigle de sang »

Bandes dessinées, Historiques

L’ambulance 13 – T.9 Pourquoi ?

« C’est fini ! C’était la der des ders ! »

Patrick Ordas & Alain Mounier, L’ambulance 13 – T.9 Pourquoi ?, Grand angle, 2018, p. 13.

Lire la suite « L’ambulance 13 – T.9 Pourquoi ? »

Bandes dessinées, Historiques

Murena – T.1 La pourpre et l’or

« Va, Lucius Dominus Nero ! Je te promets gloire et fortune. Si tu suis ma lumière, NOTRE lumière. »

Jean Dufaux, Philippe Delaby, Murena, T.1 La pourpre et l’or, Dargaud, Benelux, 2015, p. 7.

Lire la suite « Murena – T.1 La pourpre et l’or »