Histoire, Historiques

L’air était tout en feu

Chronique de L’air était tout en feu, de Camille Pascal.

« C’est la tête farcie et l’esprit congestionné par la colère bien davantage que par les vapeurs du vin de Champagne que le Régent venait de paraître au lever du petit roi. Il n’en laissait rien deviner, car Philippe d’Orléans maitrisait à merveille cet art de la dissimulation qui permet de gazer la bêtise des princes ou de protéger leur intelligence, selon les qualités dont la Providence les a dotés. »

Camille Pascal, L’air était tout en feu, Robert Laffont, 2022, p. 85.

Lire la suite « L’air était tout en feu »
Bandes dessinées, Histoire

Les mémoires du Dragon Dragon – T.1 Valmy, c’est fini

Chronique de Les mémoires du Dragon Dragon – T.1 Valmy, c’est fini, de Simon Spruyt & Nicolas Juncker.

« Messieurs… Certains ici refuseront de trinquer à la république, d’autres au roi… D’autres à la Prusse, ou à la France… C’est pourquoi, je vous propose de trinquer à la paix entre les nations. Qu’elle inonde notre continent dans les décennies à venir. À la paix ! »

Simon Spruyt & Nicolas Juncker, Les mémoires du Dragon Dragon, T.1 Valmy, c’est fini, Éditions Le Lombard, 2022, p. 38.

Lire la suite « Les mémoires du Dragon Dragon – T.1 Valmy, c’est fini »
Histoire, Historiques

Campagne de 1814

Chronique de Campagne de 1814, de Carl von Clausewitz.

« Faire un plan de campagne, c’est choisir une voie entre mille. Plus les belligérants sont puissants, plus les masses qu’ils mettent en mouvement sont grandes, et plus grand est le nombre de combinaisons possibles ; si bien qu’à vrai dire on ne saurait les épuiser toutes. »

Carl von Clausewitz, Campagne de 1814, Editions Ivréa, 1993, p. 38.

Lire la suite « Campagne de 1814 »
Histoire

Guerre et société à l’époque moderne

Chronique de Guerre et société à l’époque moderne, de Jean Chagniot.

« Cependant, malgré ses caractères spécifiquement français, l’armée de Louis XIV résultait d’une évolution décelable dans plusieurs autres pays d’Europe. Il semble y avoir eu un peu partout une « étatisation du fait militaire » et une « radicalisation de l’armée », mais rappelons que l’Espagne avait précédé dans cette voie des pays comme la France, l’Autriche et l’Angleterre, où la vénalité des charges militaires allait limiter longtemps l’emprise de l’administration civile sur la gestion des corps de troupe. »

Jean Chagniot, Guerre et société à l’époque moderne, PUF, 2001, p. 100.

Motivations initiales

Je suis en dernière ligne droite de ma thèse… Mes lectures du moment reflètent mes travaux de recherche ! J’ai décidé de vous parler de certains ouvrages scientifiques, mais en n’évoquant que ceux qui sont abordables pour le grand public.

Synopsis

Jean Chagniot se lance ici un défi de taille, celui de faire le point sur les travaux en histoire militaire à l’époque moderne. Ici, le lecteur trouvera des réponses sur des questions telles que la constitution d’une armée permanente, l’extinction de la cavalerie ou bien encore des comparaisons entre les états européens dans le domaine militaire. Bien plus qu’un livre parlant de batailles, cet ouvrage scientifique analyse brillamment l’impact du monde militaire sur les sociétés européennes modernes.

Avis

« Mais que diable allait-il faire dans cette galère ! », cette célèbre réplique des Fourberies de Scapin a envahi mon esprit lors de la rédaction de cette chronique ! Je devais penser que ma vie manquait de challenge en ce moment, donc j’ai ajouté un objectif à ma to do list, celui de désacraliser certains ouvrages scientifiques.

Comme nous tous, je comprends le lien fort qui unit une armée à son état – et réciproquement -, je sais également qu’au XXème siècle l’armée contribuait à la vitalité des villes dans lesquelles elle était présente – ne serait-ce qu’en regardant les débats que les fermetures de régiments ont provoqué -. Il est également assez évident que, lorsqu’un régiment est abrité dans une ville, l’économie de celle-ci en bénéficie ! Mais je pense en revanche que nous sommes beaucoup moins nombreux, en revanche, à avoir constaté à quel point l’armée façonne la ville dans son bâti et également dans la morphologie de l’espace urbain. Alors avec un œil historien, j’ai envie de vous prendre par la main et de vous montrer en quelques lignes pourquoi, dans l’Est de la France par exemple, le patrimoine militaire est si important…

Jean Chagniot nous offre ici une brillante et imposante synthèse de la guerre en Europe. Il a pris le parti d’analyser la guerre, l’armée et le monde militaire dans leur ensemble, pas uniquement à travers le prisme de l’histoire bataille mais en y mêlant à la fois l’économie, la justice et la démographie et, surtout, en soulignant les enjeux politiques. Il travaille donc à une histoire totale dans laquelle les différentes disciplines s’appuient les unes sur les autres pour s’expliquer et s’analyser. Bref, il ouvre une petite porte sur le fait – évident mais complexe – que la sphère militaire et la sphère civile ne sont pas hermétiques l’une à l’autre.

Ici, le lecteur comprendra les grandes évolutions de l’armée et la lente structuration du monde militaire. A l’aide d’exemple pointus et de chiffres précis, on assiste à la création/structuration de la sphère militaire mais aussi à la structuration de nos sociétés avec la mise en place de différentes réformes, institutions permettant d’encadrer et de professionnaliser l’armée. Eh oui cher lecteur, pendant de nombreux siècles, les rois de France ont fait appel à des étrangers pour grossir ses rangs et les hommes étaient licenciés à chaque fin de campagne. Bref, vous l’aurez compris, si Rome ne s’est pas construite un jour, il en est de même pour le monde militaire.

Entre héritage et mémoire, cet ouvrage scientifique offre des clés de compréhension sur des grandes questions sociétales ! Une référence de taille pour les historiens adeptes du fait militaire… mais pas uniquement !

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

Bandes dessinées, Historiques

Cinq Avril – T.1 L’héritier de Da Vinci

Chronique de Cinq Avril – T.1 L’héritier de Da Vinci, de Fred Duval, Michel Bussi et Noë Monin.

« Par tes origines, ton destin sera hors du commun ! Elle prétend que de ta vie dépendent des millions d’autres… Tu devras parcourir le vaste monde pour apprendre ce que Léonard n’a pas eu le temps de t’enseigner : l’amour de l’humanité. »

Fred Duval, Michel Bussi et Noë Monin, Cinq Avril – T.1 L’héritier de Da Vinci, Dupuis, 2022, p. 62.

Lire la suite « Cinq Avril – T.1 L’héritier de Da Vinci »
Histoire, Historiques, Roman

Le sac de Rome

Chronique de Le sac de Rome, de Stéphane Denis.

« Le seul point qui leur est commun est le mensonge ; mais le roi ment avec force, et l’empereur avec regret. Cela prend deux phrases à l’un, une nuit à l’autre ; François en atteste à l’honneur, et le César Charles, à Dieu. »

Stéphane Denis, Le sac de Rome, Editions Grasset, 2022, p. 66.

Lire la suite « Le sac de Rome »
Histoire, Historiques

Les conflits d’une mère

Chronique de Les conflits d’une mère, d’Élisabeth Badinter.

« Si Marie-Thérèse n’a pas réussi à réaliser son vœu de laisser une famille unie, elle en est certes responsable, mais pas condamnable. Elle s’est occupée comme nulle autre de son époque et de son statut de tous ses enfants, inaugurant le modèle d’une maternité active qui triomphera dans les siècles suivants.

Élisabeth Badinter, Les conflits d’une mère, Flammarion, 2020, p. 236.

Lire la suite « Les conflits d’une mère »
Histoire

De la guerre – N°1

Chronique de De la guerre – N°1, sous la direction de Jean Lopez.

« Si l’on s’en tient aux images d’actualité commanditées par Goebbels, la machine de guerre Nazie semble d’une puissance irrésistible. Cette impression est aggravée par la projection inconsciente sur cette époque de l’actuelle puissance économique allemande. Alors, colosse militaro-industriel ou tigre de papier ? »

Jean Lopez (dir.), De la guerre – N°1, Perrin, Guerre et Histoire, 2021, p. 67.

Lire la suite « De la guerre – N°1 »
Biographies & autobiographies, Historiques

Harald à la dent bleue

Chronique de Harald à la dent bleue, de Lucie Malbos.

« C’est peut-être pour la même raison que Harald n’a pas renoncé à son nom (païen) de naissance pour adopter un nom chrétien après son baptême. Le message est clair : devenu chrétien, Harald reste le même, le roi de tous les Danois, leur point de repère dans cette période de changement. »

Lucie Malbos, Harald à la dent bleue, Passés/Composés, 2022, p. 70.

Lire la suite « Harald à la dent bleue »
Aventures, Policiers, Psychologique, Roman noir

Brume rouge

Chronique de Brume rouge, de Nicolas Feuz.

« À l’abbaye de Saint-Maurice, les mois s’étaient écoulés. Matthias avait fêté ses dix ans. Une fois tous les quinze jours, sa mère venait le voir. Des visites de vingt minutes dans une sorte de parloir, sous la surveillance des chanoines. Des échanges stériles avec une femme épuisée, que le garçon reconnaissait de moins en moins parce qu’elle buvait de plus en plus. »

Nicolas Feuz, Brume rouge, Slatkine & Cie, 2022, p. 84.

Lire la suite « Brume rouge »