Historiques

Wannsee

Chronique de Wannsee, de Fabrice Le Hénanff.

« Non, non, je vous assure que nous avons tout essayé. Il a même été question de leur offrir un territoire après-guerre, nous avions pensé à Madagascar pour en faire une réserve. Désormais, toutes les frontières d’Europe les rejettent ou demandent des sommes d’argent importantes – voire exorbitantes – en échange. »

Fabrice Le Hénanff, Wannsee, Casterman, 2018, p. 27.

Lire la suite « Wannsee »

Historiques, Témoignages

Retour à Birkenau

Chronique de Retour à Birkenau, de Ginette Kolinka.

« Elles nous répètent : « Tous ceux qui sont montés dans les camions sont allés dans les chambres à gaz. Ils ont été assassinés et leurs corps brûlés. »

Je ne les crois pas, mais je sais. Je ne pense plus qu’à ça. »

Ginette Kolinka, Retour à Birkenau, Le Livre de Poche, 2020, p. 18.

Lire la suite « Retour à Birkenau »

Biographies & autobiographies, Historiques, Roman

Ces rêves qu’on piétine

Chronique de Ces rêves qu’on piétine, de Sébastien Spitzer.

« Le gauleiter espérait une famille nombreuse.

Magda voulait des égards.

Il voulait le triomphe.

Elle voulait qu’on la regarde.

Il avait le pouvoir.

Elle gomma son passé.

Il découvrit l’existence de Viktor.

Elle le laissa faire.

Il découvrit l’identité de son père.

Elle nia. Fit nier sa mère.

Il devint taciturne.

Elle sombra dans une profonde atonie.

Leur pacte était fragile.

Il reposait sur un jeu de dupes. Le poison du mensonge s’en était mêlé. Magda vivait ses derniers jours avec le souffle court de ceux qui sont hantés, effarés de l’intérieur, paniqués de partout. »

Sébastien Spitzer, Ces rêves qu’on piétine, Éditions de l’Observatoire, p. 175.

Lire la suite « Ces rêves qu’on piétine »

Drame, Epistolaire, Historiques, Roman

Monsieur le Commandant

Chronique de Monsieur le Commandant, de Romain Slocombe.

« Tous, nous n’hésitions pas à le clamer haut et fort, dans les journaux et hebdomadaires, où nous exprimions notre juste indignation, ce que l’immense majorité des Français pensait tout bas : les Juifs volaient les emplois de nos concitoyens, envahissaient illégalement le pays, lançaient une « révolution juive » avec la complicité de Léon Blum. Bientôt ils comploteraient pour entrainer la France – qui n’était pas prête militairement – dans leur guerre de revanche, et nous précipiteraient tous au fond de l’abîme ! »

Romain Slocombe, Monsieur le Commandant, Éditions Pocket, 2017, p. 39.

Lire la suite « Monsieur le Commandant »

Historiques, Policiers

L’affaire Léon Sadorski

Chronique de L’affaire Léon Sadorski, de Romain Slocombe.

« Quoiqu’il en soit, et de quelque manière que tournent les opérations sur le terrain, Sardorski prie régulièrement Dieu et la Sainte Vierge de l’épargner. Il accumule les Pater et les Ave. Les autres peuvent crever mais pas lui ! C’est trop injuste. Il n’a rien fait de mal. Il a été un fonctionnaire consciencieux bien noté de ses supérieurs. Les youdis qu’il a fait fusiller au Mont Valérien étaient, comme la plupart de leur race, crasseux, pouilleux, syphilitiques, dégénérés… et, sinon des moscoutaires pur sang, en tout cas des gens à l’esprit critique et subversif. Ils menaçaient l’ordre public. »

Romain Slocombe, L’affaire Léon Sadorski, Éditions Points, 2017, p. 216.

Lire la suite « L’affaire Léon Sadorski »

Biographies & autobiographies, Historiques

Hitler

« Il faut bien comprendre l’affectivité qui porte l’intériorisation d’un tel système de croyance. Les nazis ont une approche extraordinairement angoissée du monde, constituée d’ennemis ligués qui veulent conduire l’Allemagne à sa perte en tant qu’État, que nation, mais aussi en tant qu’entité biologique ; les Français ont envahi la Ruhr avec des troupes de couleur, des tirailleurs sénégalais notamment, et il s’agit là, à leurs yeux, comme pour tous les compteurs de la Rassenschande (la honte noire), d’une atteinte fondamentale et délétère au patrimoine racial allemand. »

Johann Chapoutot et Christian Ingrao, Hitler, PUF, 2018, p.87.

Lire la suite « Hitler »

Policiers

Le cercle de Farthing

« La victime était un homme de haute stature d’une quarantaine d’années, très soigné. Il avait le visage glabre et le teint rougeaud. D’un tempérament emporté, de son vivant, probablement. Ses yeux grands ouverts, qui regardaient le plafond, semblaient exorbités, sans doute sous le coup de la peur. Il portait une chemise de nuit en grosse toile à l’ancienne. Sa poitrine était toute barbouillée de rouge et, en son centre, au-dessus du cœur, était planté un poignard qui maintenait un carré de tissu bleu marine brodé d’une étoile jaune à six branches. »

Jo Walton, Le cercle de Farthing, Folio SF, 2017, p. 57.

Lire la suite « Le cercle de Farthing »