Policiers, Roman noir, Thrillers

Octobre

Chronique de Octobre, de Soren Sveistrup.

« Avant d’aller jusqu’au bout de sa pensée, il perçoit un mouvement derrière lui, du côté du placard, et reçoit un premier coup sur la tête, suivi de plusieurs autres. Il fait tomber la lampe torche, des rais de lumière strient le plafond, qui se divise en une multitude d’images, comme lorsqu’on regarde dans un kaléïdoscope, tandis que les coups continuent de pleuvoir sur son visage et emplissent sa bouche de sang. »

Soren Sveistrup, Octobre, Le Livre de Poche, 2020, p. 282.

Lire la suite « Octobre »

Policiers, Roman noir, Thrillers

Sur le toit de l’enfer

Chronique de Sur le toit de l’enfer, d’Ilaria Tuti.

« Son portable vibra sur la table de nuit. Elle dut consulter à plusieurs reprises le nom sur l’écran avant de parvenir à le lire nettement. Elle se redressa en position assise, se racla la gorge pour retrouver sa voix.

– Ce n’est pas toi que j’attendais, fit-elle sans préambule.

– Ça, vous me le dites souvent, mais ensuite vous changez d’avis.

Marini avait au moins le sens de la repartie. »

Ilaria Tuti, Sur le toit de l’enfer, Pocket, 2020, p. 160.

Lire la suite « Sur le toit de l’enfer »

Policiers, Roman noir

Fleur de cadavre

Chronique de Fleur de cadavre, de Anne Mette Hancock

« Elle plongea sa cigarette, fumée à moitié, dans un verre d’eau qui se trouvait sur le comptoir. « On fait tout ce qu’on peut pour être  la meilleure mère possible pour son enfant, mais ce n’est jamais assez. Je n’en sais rien… Frank, lui, il est parti. Il nous a abandonnées. Moi au moins, j’ai donné à notre fille un toit sur la tête et un lit où dormir. »

Anne Mette Hancock, Fleur de cadavre, Le Livre de Poche, 2020, p. 186.

Lire la suite « Fleur de cadavre »

Aventures, Jeunesses, Livres jeunesses

La faucheuse

Chronique de La faucheuse, de Neal Shusterman.

« Ne t’adonne pas à la lame avec légèreté,

Décime du troupeau téméraires et imprudents,

Car un chien qui aime à mordre et aboyer

Est un charognard, un des lâches d’antan. »

Neal Shusterman, La Faucheuse, Éditions Robert Laffont, Collection R, 2017, p. 114.

Lire la suite « La faucheuse »

Policiers, Psychologique, Roman, Roman noir

Annabelle

Chronique d’Annabelle, de Lina Bengtsdotter.

« Elle allait prendre contact avec les services sociaux, pensa-t-elle en reprenant le chemin du motel. Elle allait prendre contact avec les services sociaux pour Sara. Mais ça ne changerait sans doute pas grand-chose. S’ils travaillaient encore comme à l’époque où elle-même aurait eu besoin d’eux, ça ne ferait pas vraiment de différence. Tout est quand même resté à peu près pareil, songea Charlie. Le temps a passé, mais rien n’a changé, au fond. »

Lina Bengtsdotter, Annabelle, Le Livre de Poche, 2020, p. 123.

Lire la suite « Annabelle »

Roman

10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange

Chronique de 10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange, de Elif Shafak.

« Elle ne le leur avait jamais dit, pas explicitement, mais ils étaient son filet de sécurité. Chaque fois qu’elle trébuchait ou basculait, ils étaient là pour elle, la soutenant ou adoucissant l’impact de la chute. Les nuits où un client la maltraitait, elle trouvait la force de rester debout, sachant que ses amis, par leur seule présence, viendraient mettre du baume sur ses bleus et ses écorchures […]. »

Elif Shafak, 10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange, Flammarion, 2020, p. 231.

Lire la suite « 10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange »

Historiques, Policiers

L’affaire Léon Sadorski

Chronique de L’affaire Léon Sadorski, de Romain Slocombe.

« Quoiqu’il en soit, et de quelque manière que tournent les opérations sur le terrain, Sardorski prie régulièrement Dieu et la Sainte Vierge de l’épargner. Il accumule les Pater et les Ave. Les autres peuvent crever mais pas lui ! C’est trop injuste. Il n’a rien fait de mal. Il a été un fonctionnaire consciencieux bien noté de ses supérieurs. Les youdis qu’il a fait fusiller au Mont Valérien étaient, comme la plupart de leur race, crasseux, pouilleux, syphilitiques, dégénérés… et, sinon des moscoutaires pur sang, en tout cas des gens à l’esprit critique et subversif. Ils menaçaient l’ordre public. »

Romain Slocombe, L’affaire Léon Sadorski, Éditions Points, 2017, p. 216.

Lire la suite « L’affaire Léon Sadorski »

Psychologique, Thrillers

Dans son silence

Chronique de Dans son silence, d’Alex Michaelides.

« – Ah, je vois. Nous en avons parlé autrefois. N’est-ce pas ?

– De feux d’artifice ?

– D’amour. Du fait que l’on confond souvent amour et feu d’artifice, passion et dysfonctionnement. Mais le véritable amour est très calme, très tranquille. Il est ennuyeux, comparé au tumulte de la passion. L’amour est profond, calme, et constant. J’imagine que tu donnes de l’amour à Kathy, au vrai sens du terme. Qu’elle soit capable ou non de te le rendre est une autre question. »

Alex Michaelides, Dans son silence, Le Livre de Poche, 2020, p. 139.

Lire la suite « Dans son silence »

Aventures, Bandes dessinées, Historiques, Policiers

Les enquêtes de Nicolas le Floch – T. 2 L’homme au ventre de plomb

Chronique de Les enquêtes de Nicolas le Floch – T. 2 L’homme au ventre de plomb, de Dobbs & Chaiko.

« – Ce que le Docteur Semacgus veut vous faire comprendre, c’est que le cadavre qui gît sous nos yeux possède une masse spécifique sans relation avec son appartenance à l’espèce humaine…

– Avez-vous considéré le visage du mort, Nicolas ?

– Il m’est apparu fripé et rétréci, semblable à ces têtes réduites figurées sur un ouvrage d’un père jésuite consacré aux peuplades sauvages des Indes occidentales. »

Dobbs, Chaiko, Les enquêtes de Nicolas Le Floch – T. 2 L’homme au ventre de plomb, Hachette Livre 2019, p. 16.

Lire la suite « Les enquêtes de Nicolas le Floch – T. 2 L’homme au ventre de plomb »

Policiers, Psychologique, Thrillers

Une famille presque normale

Chronique de Une famille presque normale, de M. T. Edvardsson.

« Je lui ai servi un couplet sur le fait que les techniques modernes, qui permettent d’être joignables en permanence, nous ont habitués au luxe de toujours savoir où était notre fille. Au fond, il n’y avait aucune raison de s’inquiéter.

– Elle va sûrement bientôt débarquer au pas de course.

Mais en même temps, une inquiétude lancinante croissait dans mon ventre. Être parent, c’est ne jamais pouvoir se détendre. »

M. T. Edvardsson, Une famille presque normale, Sonatine Éditions, 2019, p. 33.

Lire la suite « Une famille presque normale »