Aventures, Livres jeunesses

Les aventuriers de l’Autre Monde

Chronique de Les aventuriers de l’Autre Monde, de Luca di Fulvio.

« Les trois compagnons reprirent leur exploration. Au fur et à mesure qu’ils avançaient, les buissons et les arbustes devenaient plus denses. Les branches sèches et épineuses rendaient leur progression difficile. Il y eut des t-shirts accrochés, des jambes et des bras égratignés.

– « Mais il n’y a rien ici ! finit par râler Max, épuisé. C’est pour ça qu’on l’appelle le Néant, il n’y a que dalle ! Allez, on rentre… » »

Luca di Fulvio, Les aventuriers de l’Autre Monde, Slatkine & Cie, 2020, p. 66-67.

Lire la suite « Les aventuriers de l’Autre Monde »
Nouvelle, Psychologique

La vérité sur le mensonge

Chronique de La vérité sur le mensonge, de Benedict Wells.

« Au commissariat, ils ont été surpris et pas qu’un peu quand ils ont constaté que je n’avais aucun existence officielle. Ma vraie carte d’identité venue du futur leur est apparue comme un faux et ma date de naissance les a fait rire. Mais alors i je n’étais pas moi, j’étais qui, bordel ? »

Benedict Wells, La vérité sur le mensonge, Slatkine & Cie, 2019, p. 124.

Lire la suite « La vérité sur le mensonge »

Roman

10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange

Chronique de 10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange, de Elif Shafak.

« Elle ne le leur avait jamais dit, pas explicitement, mais ils étaient son filet de sécurité. Chaque fois qu’elle trébuchait ou basculait, ils étaient là pour elle, la soutenant ou adoucissant l’impact de la chute. Les nuits où un client la maltraitait, elle trouvait la force de rester debout, sachant que ses amis, par leur seule présence, viendraient mettre du baume sur ses bleus et ses écorchures […]. »

Elif Shafak, 10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange, Flammarion, 2020, p. 231.

Lire la suite « 10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange »

Drame, Psychologique, Roman

Ariane

« Nivelles avait l’attractivité d’un sanatorium mais exerçait sur ses habitants un étrange pouvoir de séquestration : les enfants qui y avaient poussé y revenaient tous un jour. »

Myriam Leroy, Ariane, Don Quichotte éditions, 2018, p. 23.

Lire la suite « Ariane »

Roman

La femme qui ne vieillissait pas

« Mais d’abord et avec un indicible plaisir, je vais jeter tout ce qui encombre le rebord du lavabo ; les crèmes anti-âge, antirides, liftantes, reliftantes, repulpantes, gainantes, les sérums contour des yeux, contour des lèvres, je vais tout jeter, sauf mes crèmes hydratantes et solaire, la base, dit Odette, la base, sans quoi tu es morte. »

Grégoire Delacourt, La femme qui ne vieillissait pas, Le Livre de Poche, 2019, p. 107.

Lire la suite « La femme qui ne vieillissait pas »

Drame, Roman

Ta vie ou la mienne

« J’ai défoncé un homme. Un violeur. Je l’ai laissé pour mort. Je risquais de quinze à trente ans ferme s’il clamsait. »

Guillaume Para, Ta vie ou la mienne, Éditions Anne Carrière, 2018, p.100.

Lire la suite « Ta vie ou la mienne »

Policiers

La mémoire des morts

« Il n’y avait plus beaucoup de petits pêcheurs sur l’île. En cent ans, ils avaient été successivement décimés de toutes les manières possibles. Deux guerres, deux régimes politiques, les tentatives de monarchie, les dictatures et enfin le libre-échange avaient peu à peu eu raison d’eux. »

Eric Berg, La mémoire des morts, Slatkine & Cie, 2017, p. 141.

Lire la suite « La mémoire des morts »

Drame, Prix littéraires

Le passage

« La porte une fois close, il est un instant cruel et redouté : spectateur impassible de la nudité d’autrui, le médecin doit se dévêtir à son tour et cet acte, plus encore que celui qui va suivre, l’épouvante et le rend maladroit ; mais la honte est bue, les gestes nécessaires sont accomplis ; et comme un vieux gymnaste aux jointures ankylosées, s’essayant maladroitement aux exercices de barre et de trapèze de sa jeunesse, le médecin se démène gauchement sur le divan d’un hôtel borgne. »

Jean Reverzy, Le passage, Les Éditions du Sonneur, 2014, p. 22-23.

Lire la suite « Le passage »

Aventures, Bandes dessinées, Westerns

Junk, L’intégrale

« Avant même la débandade sudiste, une part du magot avait été dérobée par l’aide de camp de Davis, Johnson Brown. Sans le savoir, le vieux président s’est enfui en laissant une partie de l’or… Un pactole de 250.000 dollars qui n’a pas bougé de sa cachette depuis tout ce temps. »

Nicolas Pothier, Brüno, Junk, L’intégrale, Éditions Glénat, 2013, p. 20.

Lire la suite « Junk, L’intégrale »

Nouvelle, Témoignages

Ô vous, sœurs humaines

« Elle aime son papa. Il est si beau, si fort. Si elle pouvait, elle l’épouserait. Lui aussi, il l’épouserait, elle le sait. Il l’appelle tout le temps ma petite femme. Avec elle il rit, il a l’air heureux. Avec maman, il est comme recroquevillé. »

Mélanie Chappuis, Ô vous, sœurs humaines, Slatkine & Cie, 2017, p. 62.

Lire la suite « Ô vous, sœurs humaines »