Roman noir

Le goût de la viande

Chronique de Le goût de la viande, de Gildas Guyot.

« Je n’étais ni une veuve, ni un orphelin, je ne demandais ni grâce, ni pitié, je voulais simplement qu’on me bousille. Comment ce paladin de mes deux avait-il pu se méprendre à ce point ? Pourquoi avait-il foutu ses godillots dans ce trou ? Ses pieds dans mon plat ? Il avait l’air malin maintenant de s’être mêlé de choses qui ne le regardaient pas : une jolie fleur de coquelicot au milieu du visage. Ça lui apprendra à ne pas savoir faire la différence entre une juste cause et une cause perdue. Bravo, mon salaud ! »

Gildas Guyot, Le goût de la viande, Éditions Points, 2020, p. 38.

Lire la suite « Le goût de la viande »
Aventures, Bandes dessinées, Drame, Fantastiques

Shi – T. 4 Victoria

Chronique de Shi – T. 4 Victoria, de Zidrou et Homs.

« La guerre ? Une maîtresse que l’on rejoint en chantant… Et que l’on quitte en pleurant. »

Zidrou et Homs, Shi – T. 4 Victoria, Dargaud, 2020, p. 28.

Lire la suite « Shi – T. 4 Victoria »

Aventures, Fantastiques, Jeunesses

La Faucheuse – T.2 Thunderhead

Chronique de La Faucheuse – T.2 Thunderhead, de Neal Shusterman.

« À l’heure actuelle, 12 187 faucheurs glanent chacun cinq personnes par semaine dans le monde entier. Cependant, pour ramener le taux de croissance à zéro une fois que la population aura atteint son point de saturation, il en faudrait 394 429 qui glaneraient chacun cent personne par jour. C’est un monde que je n’ai jamais envie de connaitre… Mais certains faucheurs s’en réjouiraient. Et ceux-là me font peur. »

Neal Shusterman, La Faucheuse – T.2 Thunderhead, Robert Laffont, Collection R, 2018, p. 218.

Lire la suite « La Faucheuse – T.2 Thunderhead »

Aventures, Jeunesses, Livres jeunesses

La faucheuse

Chronique de La faucheuse, de Neal Shusterman.

« Ne t’adonne pas à la lame avec légèreté,

Décime du troupeau téméraires et imprudents,

Car un chien qui aime à mordre et aboyer

Est un charognard, un des lâches d’antan. »

Neal Shusterman, La Faucheuse, Éditions Robert Laffont, Collection R, 2017, p. 114.

Lire la suite « La faucheuse »

Biographies & autobiographies, Témoignages

L’aube à Birkenau

Chronique de L’aube à Birkenau, de Simone Veil & David Teboul.

« Quand on vous a traitée comme de la viande, il est très difficile de se convaincre qu’on est resté un être humain. Là était le combat que nous menions. Le combat le plus difficile. Nous avions faim, nous avions soif, nous avions sommeil. J’ai terriblement souffert du manque de sommeil. Quand on reste des jours sans dormir, on ne sait plus où on est, on ne s’oriente plus. Le sentiment qui domine est celui d’un corps humilié. Mais nous étions trois, cela nous préservait. Nous nous soutenions sans cesse. »

Simone Veil & David Teboul, L’aube à Birkenau, Éditions Les Arènes, 2019, p. 88-89.

Lire la suite « L’aube à Birkenau »

Bandes dessinées, Drame

Couleurs de l’incendie

Chronique de Couleurs de l’incendie, de Christian de Metter.

« – Je vous ai conseillé au mieux, mais vous n’avez pas voulu m’écouter.

– Avec Charles, mon propre oncle… Vous me retrouverez sur votre route, Gustave. Je vais utiliser les obligations de Paul dont j’assure la gestion pour réorganiser notre vie et…

– Quelles obligations ?

– Celles dont Paul a hérité de son grand-père.

– Mais… Vous les avez vendues, souvenez-vous, je vous ai conseillé de restructurer en abandonnant les titres pauvres, vous m’avez dit comprendre ce que vous signiez. »

Christian de Metter, Couleurs de l’incendie, Rue de Sèvres, 2020, p. 61.

Lire la suite « Couleurs de l’incendie »

Aventures, Bandes dessinées, Westerns

La venin – T.2 Lame de fond

Chronique de La venin – T.2 Lame de fond, de Laurent Astier.

« – Alors, Monsieur Météo, la tempête est prévue pour quand ? J’ai lu dans le journal d’hier qu’elle était passée sur Cuba…

– Ne vous inquiétez pas, il n’y aura pas d’ouragan ici ! D’après mes calculs, il devrait passer au large… »

Laurent Astier, La venin – T.2 Lame de fond, Rue de Sèvres, 2020, p. 24.

Lire la suite « La venin – T.2 Lame de fond »

Drame, Roman

Opus 77

Chronique de Opus 77, d’Alexis Ragougneau.

« Le violon, vaincu, épuisé, est laissé seul à macérer. D’abotd il bouge à peine. Il ne peut que reprendre timidement le thème intimé par les basses. Cette fois c’est bien fini pour lui, c’est du moins ce qu’il laisse à penser. Or la vie revient progressivement, sans que l’on sache quel fol espoir la lui a insufflée. Le violon solo finit par se relever, dégoulinant, hagard, et fixe l’orchestre faisant office de bourreau bien en face. Et pendant les cinq interminables minutes que dure la Cadence, il va se ruer à l’assaut, percutant la glace froide et transparente du silence, la couvrant de son sang, choc après choc, tentative après tentative, jusqu’à sombrer dans la folie de celui qui n’a pas d’autre porte de sortie. »

Alexis Ragougneau, Opus 77, Éditions Viviane Hamy, 2019, p. 103-104.

Lire la suite « Opus 77 »

Drame, Roman noir

Juste après la vague

« Et la mère avait tout compris, comme s’il s’en doutait, parce qu’à ce moment-là elle posa sur lui un regard de feu, haine et désespoir mêlés, un regard qui l’accusait définitivement – et elle murmura, comme si c’était lui, rien que lui, comme si tout était sa faute, la mer, la tempête et le malheur :

– Qui vas-tu laisser ? »

Sandrine Collette, Juste après la vague, Le Livre de Poche, 2019, p. 32.

Lire la suite « Juste après la vague »

Policiers, Thrillers

Rituels

« L’espace d’un court instant, Adi aperçut le monstre. Elle savait pertinemment que ce n’était qu’un homme portant un masque à gaz et des lunettes de vision nocturne, mais toute logique vola en éclats lorsqu’elle vit de ses yeux troubles la créature masquer se muer en un véritable monstre, des cornes se déployant sur son crâne, des griffes jaillissant au bout de ses doigts. »

Ellison Cooper, Rituels, le cherche midi, 2018, p. 265.

Lire la suite « Rituels »