Histoire, Historiques

Nous, Louis, Roi

Chronique de Nous, Louis, Roi, d’Eve de Castro.

« Je suis la forteresse. L’assaillant a déployé ses batteries, il guette la brèche, il me croit vulnérable parce que j’ai atteint l’âge où les hommes sont vieux. Je ne suis pas un homme ordinaire. Mon ennemie sait-elle combien de sièges j’ai menés, combien de citadelles j’ai emportées ? J’étais conseillé par mes généraux, mais les décisions me revenaient. »

Eve de Castro, Nous, Louis, Roi, Éditions Pocket, 2017, p. 16-17.

Motivations initiales

J’ai vu ce livre sur les réseaux sociaux, il a de suite attiré mon attention – forcément la mort d’un grand monarque ça passionne ! Il m’a fallu de la patience pour avoir le livre car soit il était indisponible, soit introuvable dans les rayons ! Mais un jour, par pur hasard, il était là sous mes yeux, alors j’ai craqué !

Synopsis

17 jours. Louis XIV a tenu 17 jours avec son étrange douleur à la jambe. Mais il le savait, dès qu’il a découvert sa blessure, il a su qu’il allait mourir…

Vivant comme un reclus dans sa chambre à Versailles, il entame une introspection de son règne, de ses actions et se replonge dans ses souvenirs délicats aux côtés des plus belles femmes de France.

Roi soleil, roi de guerre, père de son peuple, amoureux des plaisirs de la chair, fin danseur, toutes ses qualités ne feront pas fuir la mort, contrairement aux courtisans qui, eux, désertent Versailles… Seule sa femme, Madame de Maintenon, son confesseur et quelques gardes accompagnent le roi dans son dernier voyage.

Avis

Eve de Castro nous livre ici les derniers moments de la vie de l’un des plus puissants monarques européens. Sous forme de journal intime, l’auteure nous invite à rencontrer non pas un roi mais un homme tout simplement. Un homme qui se sent petit à petit quitter le monde des vivants et qui est en proie aux doutes et aux remords.

Le portrait brossé par l’auteure est à la fois puissant et bouleversant. Plus les pages se tournent, plus le lecteur est en immersion… On voit la masse de courtisans s’amaigrir lorsque l’état du roi empire, lorsque son mollet commence à noircir et que la gangrène commence à le ronger. Eh oui, c’est bien dans les moments les plus noirs que l’on compte ses fidèles. Et ici, on est touché par la relation entre Madame de Maintenon et son mari – celle-ci est persuadée que seule la religion pourra secourir le roi -, et également par la présence de son confesseur, qui tente d’accompagner du mieux qu’il le peut le monarque.

Les dix-sept derniers jours de Louis XIV sont narrés avec une plume à la fois poétique et aiguisée. Certaines comparaisons du monarque à l’art de la fortification ou bien à celui de la guerre sont carrément surprenants… C’est plein de poésie mais sans tomber dans le trop ou dans le mélodrame, le ton donné à cette agonie est incroyablement juste. Une chose est sûre, une fois ce livre ouvert, vous ne pourrez plus le refermer tellement c’est captivant !

Court, intense, d’une grande justesse, ce livre s’adresse aux adorateurs du Roi soleil ou bien encore aux non-initiés curieux. Une de mes plus passionnantes lectures de 2022 !

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s