Policiers, Psychologique, Thrillers

Une famille presque normale

Chronique de Une famille presque normale, de M. T. Edvardsson.

« Je lui ai servi un couplet sur le fait que les techniques modernes, qui permettent d’être joignables en permanence, nous ont habitués au luxe de toujours savoir où était notre fille. Au fond, il n’y avait aucune raison de s’inquiéter.

– Elle va sûrement bientôt débarquer au pas de course.

Mais en même temps, une inquiétude lancinante croissait dans mon ventre. Être parent, c’est ne jamais pouvoir se détendre. »

M. T. Edvardsson, Une famille presque normale, Sonatine Éditions, 2019, p. 33.

Lire la suite « Une famille presque normale »

Policiers, Roman noir, Thrillers

L’arbre aux fées

Chronique de L’arbre aux fées, de B. Michael Radburn.

« – … Si je réduis la liste aux fillettes âgées de sept à dix ans, il en reste six, dont Jody Norton. La première disparition remonte à 1972. »

B. Michael Radburn, L’arbre aux fées, Éditions du Seuil, 2019, p. 131.

Lire la suite « L’arbre aux fées »

Aventures, Policiers, Roman noir

Mafioso

Chronique de Mafioso, de Ray Celestin.

« Salzman lui montra son badge.

« Police de New-York, madame.

– Oui ? dit-elle avec un très léger froncement de sourcils.

– Nous avons des raisons de penser qu’un de vos résidents est recherché dans le cadre d’une enquête pour une série de meurtres. Nous pensons également que des hommes pourraient être sur le point de s’en prendre à lui.

– Mon Dieu !

– Non, madame, inspecteur Salzman. » »

Ray Celestin, Mafioso, le cherche midi, 2019, p. 546.

Lire la suite « Mafioso »

Policiers

Meurtre au champagne

Chronique de Meurtre au champagne, d’Agatha Christie.

« Il fallait qu’il trouve une solution, un moyen de faire taire Rosemary.

« Quel dommage, s’était-il dit non sans aigreur, que nous ne soyons plus au temps des Borgia… »

Une coupe de champagne empoisonné était probablement l’unique moyen de réduire Rosemary au silence. »

Agatha Christie, Meurtre au champagne, Le Livre de Poche, 1997, p. 74.

Lire la suite « Meurtre au champagne »

Policiers, Roman noir

L’ombre du renard

Chronique de L’ombre du renard, de Nicolas Feuz.

« Tanja sortit son téléphone et montra la photo à Garcia. On y voyait le corps de la meurtrière du vieux bijoutier. Le tissu du survêtement de sport noir était déchiré au niveau du bras gauche. À l’intérieur du biceps, à proximité d’une coupure provoquée par l’accident, figuraient une lettre majuscule et une croix.

– A+ ? Qu’est-ce que ça signifie ?

– Comment veux-tu que je le sache ? »

Nicolas Feuz, L’ombre du renard, Slatkine & Cie, 2019, p. 75.

Lire la suite « L’ombre du renard »

Policiers

Cinq petits cochons

Chronique de Cinq petits cochons, d’Agatha Christie.

« – Les hommes !… lâcha-t-elle sans aller plus loin.

Comme un riche propriétaire terrien prononcerait « les bolcheviks », un communiste fervent « les capitalistes », une bonne maîtresse de maison « les cafards » – voilà comment miss Williams avait dit « les hommes ! ».

Toutes ses fibres de vieille fille et de gouvernante vibraient d’un féminisme virulent. À l’entendre, nul n’aurait douté que pour miss Williams, la gent masculine était l’Ennemi avec un grand E. »

Agatha Christie, Cinq petits cochons, Le Livre de Poche, 2019, p. 110.

Lire la suite « Cinq petits cochons »

Policiers, Roman noir

Mascarade

Chronique de Mascarade, de Ray Celestin.

« J’étais en train de traverser la boue pour aller au radeau quand j’ai vu la Cadillac arrêtée au milieu du pont. Le moteur était coupé et les lumières éteintes. J’ai trouvé ça bizarre, alors je me suis arrêté pour regarder. Et pis il y a deux types qui sont descendus de la bagnole et ils ont sorti un corps du coffre, une négresse, pas mal du tout. Elle était à poil. Juste, ils lui avaient mis des cordes autour avec une pierre ou quelque chose comme ça d’attaché. Ils l’ont balancée sur le côté, ils ont regardé un peu et puis ils sont remontés dans leur caisse et ils se sont barrés. En tout, ça a pas pris une minute. »

Ray Celestin, Mascarade, le cherche midi éditeur, 2017, p. 259.

Lire la suite « Mascarade »

Policiers, Roman noir, Thrillers

Le couteau

Chronique de Le couteau, de Jo Nesbo.

« Quand nous nous sommes couchés ce soir-là, Rakel s’est collée contre moi et m’a dit qu’elle m’aimait, et que notre amour était comme ce système racinaire. Les arbres pouvaient pourrir, la foudre pouvait s’abattre sur eux, nous pouvions nous disputer, je pouvais me remettre à boire, mais ce qui était sous la terre, ni nous ni quiconque ne pouvait y toucher, ce serait toujours là et il y aurait toujours un nouvel arbre qui pousserait. »

Jo Nesbo, Le couteau, Éditions Gallimard, 2019, p. 343.

Lire la suite « Le couteau »

Policiers

Le crime de l’Orient-Express

Chronique de Le crime de l’Orient-Express, de Agatha Christie.

« […] il semblerait que l’on pût affirmer que le crime a été commis à 1h15. La montre du mort arrêtée à cette heure-là et le témoignage de Mrs. Hubbard le prouvent. Je parierais que le meurtrier est ce grand Italien qui vient d’Amérique… de Chicago. Souvenez-vous que l’Italien se sert de préférence d’un couteau et ne se contente pas de frapper une seule fois. »

Agatha Christie, Le crime de l’Orient-Express, Le Livre de Poche, 2019, p. 91.

Lire la suite « Le crime de l’Orient-Express »

Aventures, Bandes dessinées, Policiers, Thrillers

Gil St André – T. 4 Le chasseur

Chronique de Gil St André – T. 4 Le chasseur, de Jean-Charles Kraehn.

« Voilà le scénario. Cet après-midi, j’ai fait une demande officielle qui transitera par le Ministère des affaires étrangères, pour que le professeur Medjic soit interrogé dans le cadre de notre enquête. ‘Faudra que j’me cogne le voyage… pour rien sans doute, car les flics suisses ne sont pas très coopératifs et ma mission d’observateur ne donnera pas grand-chose. »

Jean-Charles Kraehn, Sylvain André, Gil St André – T. 4 Le chasseur, Éditions Glénat, 2000, p. 26.

Lire la suite « Gil St André – T. 4 Le chasseur »