Policiers, Roman noir, Thrillers

De bonnes raisons de mourir

Chronique de De bonnes raisons de mourir, de Morgan Audic.

« Peut-être avait-elle finalement compris qu’elle ne pouvait pas le réparer. Les femmes aiment croire qu’elles peuvent changer les hommes. Les rendre meilleurs. Lui était un bel exemple de mâle fracturé. La mort de son père, de sa mère, le traumatisme de l’expulsion de Tchernobyl, la guerre en Tchétchénie, il en avait tant et tant, de plaies à panser. Elle avait cru que créer un foyer stable suffirait à apaiser son mal-être. Mais lui avait besoin de se frotter au mal pour avancer. »

Morgan Audic, De bonnes raisons de mourir, Le Livre de Poche, 2020, p. 57.

Lire la suite « De bonnes raisons de mourir »

Policiers, Roman noir, Thrillers

Octobre

Chronique de Octobre, de Soren Sveistrup.

« Avant d’aller jusqu’au bout de sa pensée, il perçoit un mouvement derrière lui, du côté du placard, et reçoit un premier coup sur la tête, suivi de plusieurs autres. Il fait tomber la lampe torche, des rais de lumière strient le plafond, qui se divise en une multitude d’images, comme lorsqu’on regarde dans un kaléïdoscope, tandis que les coups continuent de pleuvoir sur son visage et emplissent sa bouche de sang. »

Soren Sveistrup, Octobre, Le Livre de Poche, 2020, p. 282.

Lire la suite « Octobre »

Policiers, Roman noir, Thrillers

Sur le toit de l’enfer

Chronique de Sur le toit de l’enfer, d’Ilaria Tuti.

« Son portable vibra sur la table de nuit. Elle dut consulter à plusieurs reprises le nom sur l’écran avant de parvenir à le lire nettement. Elle se redressa en position assise, se racla la gorge pour retrouver sa voix.

– Ce n’est pas toi que j’attendais, fit-elle sans préambule.

– Ça, vous me le dites souvent, mais ensuite vous changez d’avis.

Marini avait au moins le sens de la repartie. »

Ilaria Tuti, Sur le toit de l’enfer, Pocket, 2020, p. 160.

Lire la suite « Sur le toit de l’enfer »

Policiers, Roman noir

Fleur de cadavre

Chronique de Fleur de cadavre, de Anne Mette Hancock

« Elle plongea sa cigarette, fumée à moitié, dans un verre d’eau qui se trouvait sur le comptoir. « On fait tout ce qu’on peut pour être  la meilleure mère possible pour son enfant, mais ce n’est jamais assez. Je n’en sais rien… Frank, lui, il est parti. Il nous a abandonnées. Moi au moins, j’ai donné à notre fille un toit sur la tête et un lit où dormir. »

Anne Mette Hancock, Fleur de cadavre, Le Livre de Poche, 2020, p. 186.

Lire la suite « Fleur de cadavre »

Policiers, Roman noir

L’engrenage du mal

Chronique de L’engrenage du mal, de Nicolas Feuz.

« Il s’était juré de le lui faire payer. Il y pensait sans arrêt. La note serait tellement salée que toutes les larmes de son corps lui sembleraient bien douces. Sa vengeance était imminente. Un de ses contacts lui avait fait passer un message en prison. Il avait retrouvé la trace d’Alba, l’avait suivie et avait découvert sa faille, son talon d’Achille : sa mère et son fils, une vieille femme et un enfant en bas âge qui vivaient dans un appartement de Lausanne. »

Nicolas Feuz, L’engrenage du mal, Slatkine & Cie, 2020, p. 37.

Lire la suite « L’engrenage du mal »

Policiers, Roman noir, Thrillers

Sirènes

Chronique de Sirènes, de Joseph Knox.

« Le Virus était une légende urbaine incarnée. Autrefois héroïque consommateur d’héroïne, il avait perfectionné un style nommé « cannibalisation ». Il était le chiffonnier de la drogue. Il ramassait la drogue dont même les junkies purs et durs ne voulaient pas, et il se l’injectait. Pour lui, utiliser l’aiguille d’une autre personne constituait un trip en soi, et il mélangeait les fonds de seringues pour confectionner son propre cocktail. »

Joseph Knox, Sirènes, Le Livre de Poche, 2019, p. 215.

Lire la suite « Sirènes »

Roman noir, Romance

Deux soeurs

Chronique de Deux sœurs, de David Foekinos.

« Mathilde ne savait où aller, alors elle se promènerait : nulle part. C’était si compliqué. Étienne avait contaminé Paris de sa présence. Partout où elle marchait, un souvenir de leur vie commune lui sautait au visage. En cinq ans, ils avaient annexé Paris à leur bonheur. Ce bonheur mort. Que faire ? »

David Foekinos, Deux sœurs, Éditions Gallimard, 2019, p. 109.

Lire la suite « Deux soeurs »

Drame, Roman noir

En lieu sûr

Chronique de En lieu sûr, de Ryan Gattis.

« Rose avait pas le temps d’empiler quoi que ce soit. Elle avait que le présent. Hier était parti, et il n’y aurait jamais de demain. Elle vivait comme ça. Elle était un soleil explosif permanent. La meilleure incarnation d’une grosse ligne de basse par une fille qui n’avait que la peau sur les os. Pas étonnant qu’elle m’ait initié au punk. »

Ryan Gattis, En lieu sûr, Le Livre de Poche, 2020, p. 73.

Lire la suite « En lieu sûr »

Aventures, Policiers, Roman noir, Thrillers

3 secondes

Chronique de 3 secondes, d’Anders Roslund et Börge Hellström.

« Les maniques étaient dans un des tiroirs à couverts, il posa une tulipe sur chacune d’elles et les enfourna en plaçant les boutons bien ronds près de la vitre. Il aimait tellement l’instant où cela se produisait. Le printemps et la vie contenus à l’extrémité d’une tige verte. Les boutons allaient s’éveiller à cette chaleur soudaine et libérer pour la première fois leurs couleurs. »

Anders Roslund et Börge Hellström, 3 secondes, Le Livre de Poche, 2020, p. 216.

Lire la suite « 3 secondes »

Aventures, Drame, Roman noir

Terres fauves

Chronique de Terres fauves, de Patrice Gain.

« Nous avons survolé des forêts inhospitalières et des bras de mer qui s’enfonçaient loin dans les terres. Après une vingtaine de minutes, l’hélicoptère a décrit un cercle au-dessus d’une maison au toit vert. On ne distinguait aucune autre habitation aux alentours. Il y avait là toute la quintessence de ce qui m’angoissait ; le genre d’endroit où le voisin le plus proche est le bon Dieu. Je tiens cette expression de ma mère. Elle savait de quoi elle parlait. Ma mère est née dans une ferme des plaines de l’Ohio. »

Patrice Gain, Terres fauves, Le Livre de Poche, 2020, p. 52.

Lire la suite « Terres fauves »