Classique, Roman

Au bonheur des Dames

Chronique de Au bonheur des Dames, d’Émile Zola.

« – La maison, pas de danger !… Ils parlaient de l’acheter l’année dernière, ils en donnaient quatre-vingt mille francs, le double de ce qu’elle vaut aujourd’hui. Mais le propriétaire, un ancien fruitier, un gredin comme eux, a voulu les faire chanter. Et d’ailleurs, il se méfie de moi, ils savent bien que je céderais encore moins… Non ! non ! j’y suis, j’y reste ! L’empereur, avec tous ses canons ne m’en délogerait pas. »

Émile Zola, Au Bonheur des Dames, Le Livre de Poche, 1883, page 212. 

Lire la suite « Au bonheur des Dames »

Bandes dessinées, Historiques

Les Guerriers de Dieu – T.5 Le Massacre de la Saint-Barthélémy

Chronique de Les guerriers de Dieu – T.5 Le Massacre de la Saint-Barthélémy, de Philippe Richelle et Pierre Wachs.

« Manifestez le plus grand mépris pour tous les gentilshommes protestants qui, depuis quelques jours, infestent Paris… Élevez-vous contre la mésalliance entre la sœur du roi et Henri de Navarre… Dirigez votre haine contre ceux qui veulent la guerre avec le très catholique roi d’Espagne…. Ces hommes, ces hérétiques, ne méritent qu’une chose : la mort ! »

Philippe Richelle et Pierre Wachs, Les guerriers de Dieu – T.5 Le Massacre de la Saint-Barthélémy, Éditions Glénat, 2019, p. 30.

Lire la suite « Les Guerriers de Dieu – T.5 Le Massacre de la Saint-Barthélémy »

Roman

Les prénoms épicènes

Chronique de Les prénoms épicènes, d’Amélie Nothomb

« Sois fière d’avoir aimé maman. La personne qui aime est toujours la plus forte. »

Amélie Nothomb, Les prénoms épicènes, Albin Michel, 2018, p. 152.

Lire la suite « Les prénoms épicènes »

Classique, Roman

Le ventre de Paris

Chronique de Le ventre de Paris, d’Émile Zola.

« C’était un monde de bonnes choses, de choses fondantes, de choses grasses. D’abord tout en bas contre la glace, il y avait une rangée de pots de rillettes, entremêlés de pots de moutarde. Les jambonneaux désossés venaient au-dessus, avec leur bonne figure ronde, jaune de chapelure, leur manche terminé par un pompon vert. Ensuite arrivaient les grands plats : les langues fourrées de Strasbourg, rouges et vernies, saignantes à côté de la pâleur des saucisses et des pieds de cochon ; les boudins, noirs, roulés comme des couleuvres bonnes filles ; les andouilles, empilées deux à deux, crevant de santé ; les saucissons pareils à des échines de chantre, dans leurs chapes d’argent ; les pâtés, tout chauds, portant les petits drapeaux de leurs étiquettes ; les gros jambons, les grosses pièces de veau et de porc, glacées, et dont la gelée avait des limpidités de sucre candi. »

Émile Zola, Le Ventre de Paris, Folio classique, 2018, p. 82.

Lire la suite « Le ventre de Paris »

Ô grimoire en goguette

Ô Grimoire en goguette, acte 3

« Je pense que le roman est plus simple pour toucher et éclairer les gens sur un drame de notre passé plutôt qu’un article scientifique »

Ariane Bois

Hier soir, l’un de nous deux était – encore – en virée ! Oui, on sait ce que vous vous dites, chez Ô Grimoire, on est de plus en plus actifs et vous n’avez pas tort ! On essaye de nouvelles choses, de nouveaux formats mais avec toujours une règle d’or : ne pas choper le melon & toujours donner un avis objectif ! Lire la suite « Ô Grimoire en goguette, acte 3 »

Historiques, Thrillers

Blue Velasquez

« Le système de vol des œuvres d’art est bien rôdé par le personnel du musée du Jeu de Paume, du moins d’une partie d’entre eux. Non seulement les employés qui s’y adonnent se font de jolis pactoles, mais de plus, ils n’ont pas l’impression de faire quelque chose d’illégal. En même ils font acte civique, en dérobant aux Allemands des objets qu’ils ont eux-mêmes volés à leurs compatriotes. Au passage, une petite gratification pour service rendu ne fait pas de mal, en cette période où chacun cherche à survivre… »

Marc Welinski, Blue Velasquez, Éditions Daphnis et Chloé, 2015, p. 185.

Lire la suite « Blue Velasquez »

Historiques, Roman

Nos richesses

« Ils racontent que nous croyons à toutes sortes de superstitions, que nous sommes pittoresques, que nous vivons en tribus et qu’il faut se méfier de nous. On s’agace de la nuée de petits enfants qui se collent aux passagers des bateaux pour tenter de porter les valises et de gagner quelques pièces. On prend en photo les premières promotions indigènes des élèves-maîtres de l’École normale. »

Kaouther Adimi, Nos richesses, Éditions Points, 2018, p. 27.

Lire la suite « Nos richesses »

Bandes dessinées, Historiques

La cour des miracles – T. 1 Anacréon, Roi des Gueux

« Le roi des gueux est vivant et bien vivant, Votre Altesse. On le recherche en ce moment. Son repaire serait au fond d’une impasse, près de la rue Saint-Denis. C’est un tel fouillis de ruelles qu’un homme de bon sens s’y perd immanquablement. »

Stéphane Piatzszek, Julien Maffre, La cour des miracles – T. 1 Anacréon, Roi des Gueux, Éditions Soleil, 2018, p. 26.

Lire la suite « La cour des miracles – T. 1 Anacréon, Roi des Gueux »

Aventures, Historiques, Roman

Loup et les hommes

 

« Il avait appris avec les Indiens que les mots peuvent manquer de conviction, d’engagement, de sincérité, alors que le corps ne ment jamais ; le corps peut exprimer pleinement une pensée, une émotion, et la communiquer plus subtilement, avec la chaleur qui manque souvent au verbe. »

Emmanuelle Pirotte, Loup et les hommes, cherche midi éditeur, 2018, p. 411.

Lire la suite « Loup et les hommes »

Biographies & autobiographies, Drame, Roman

Je suis Jeanne Hébuterne

« – Tête ovale, nez droit et épaté à la base, lèvre supérieure en forme de cœur… Un visage encore poupin… Tu ressembles à mes divas italiennes. Montre-moi tes mains ! Puissantes, grosses, des mains de fermière. Mais les mots ne suffisent pas à dire qui tu es. Les mots ne suffisent pas… »

Olivia Elkaim, Je suis Jeanne Hébuterne, Éditions Points, 2018, p. 29.

Lire la suite « Je suis Jeanne Hébuterne »