Drame, Historiques

Les tilleuls de Berlin

« Le tilleul est le poète du crépuscule, il a choisi un papillon de nuit, le sphinx, pour porter le message de ses amours.

Le soleil se couchait, un prodigieux rut végétal était sur le point d’exploser. Au creux des corolles gorgées de nectar, les étamines se raidissaient, annonçant l’éternel retour de la vie. »

Jean Octeau, Les tilleuls de Berlin, Le Livre de Poche, 2017, p. 99.

Lire la suite « Les tilleuls de Berlin »

Drame, Policiers

Le violoniste

« Ils jetèrent des pelletées de terre sur les cadavres, et, à chaque nouvelle pelletée, c’était sa vision de l’homme qu’il enterrait. Quelque chose de nouveau, de monstrueux et de terrifiant prenait sa place. Ce quelque chose était en train de changer irrémédiablement sa représentation de lui-même, sa foi dans la civilisation et dans la dignité humaine. »

Mechtild Borrmann, Le violoniste, Le livre de poche, 2016, p. 105.

Lire la suite « Le violoniste »

Policiers

La trilogie berlinoise

« Ce soir-là, on eût dit que tout Berlin s’était donné rendez-vous à Neukölln, où Goebbels devait parler. Comme à son habitude, il jouerait de sa voix en chef d’orchestre accompli, faisant alterner la douceur persuasive du violon et le son alerte et moqueur de la trompette. »

Philip Kerr, La trilogie berlinoise, Le Livre de Poche, p. 85, 2010.

Lire la suite « La trilogie berlinoise »