Policiers, Roman noir

L’ombre du renard

Chronique de L’ombre du renard, de Nicolas Feuz.

« Tanja sortit son téléphone et montra la photo à Garcia. On y voyait le corps de la meurtrière du vieux bijoutier. Le tissu du survêtement de sport noir était déchiré au niveau du bras gauche. À l’intérieur du biceps, à proximité d’une coupure provoquée par l’accident, figuraient une lettre majuscule et une croix.

– A+ ? Qu’est-ce que ça signifie ?

– Comment veux-tu que je le sache ? »

Nicolas Feuz, L’ombre du renard, Slatkine & Cie, 2019, p. 75.

Lire la suite « L’ombre du renard »

Drame, Historiques, Roman

Les guérir

Chronique de Les guérir, d’Olivier Charneux.

« L’homosexualité s’explique par un manque de testostérone. Si je conçois une glande artificielle qui comble ce déficit par une diffusion constante d’hormone, je pourrai guérir les patients. Il suffira de l’implanter sous la peau et le problème sera réglé. »

Olivier Charneux, Les guérir, Éditions Robert Laffont, 2016, p. 43.

Lire la suite « Les guérir »

Biographies & autobiographies, Historiques

Hitler

« Il faut bien comprendre l’affectivité qui porte l’intériorisation d’un tel système de croyance. Les nazis ont une approche extraordinairement angoissée du monde, constituée d’ennemis ligués qui veulent conduire l’Allemagne à sa perte en tant qu’État, que nation, mais aussi en tant qu’entité biologique ; les Français ont envahi la Ruhr avec des troupes de couleur, des tirailleurs sénégalais notamment, et il s’agit là, à leurs yeux, comme pour tous les compteurs de la Rassenschande (la honte noire), d’une atteinte fondamentale et délétère au patrimoine racial allemand. »

Johann Chapoutot et Christian Ingrao, Hitler, PUF, 2018, p.87.

Lire la suite « Hitler »

Biographies & autobiographies, Drame, Historiques, Prix littéraires, Roman

Charlotte

« Merci pour tes dessins. Ils sont naïfs, approximatifs, inaboutis. Mais je les aime pour la puissance de leur promesse. Je les aime car j’ai entendu ta voix en les regardant. J’ai ressenti une forme de perte et une incertitude aussi. Peut-être même l’esquisse d’une folie. Une folie douce et docile, sage et polie, mais réelle. Voilà. Ce que je voulais te dire. Nous sommes un très beau début. »

David Foenkinos, Charlotte, Folio, 2018, p. 104.

Lire la suite « Charlotte »
Historiques, Policiers, Thrillers

L’écrivain public

« Voyant Cain approcher, l’un d’eux avertit ses collègues, qui reculèrent, exposant les jambes nues d’une femme, légèrement pliées. Sa culotte noire, satinée, était déchirée à hauteur de la cuisse. Cain avait déjà vu une peau blanche et diaphane comme celle-ci. Une boule dans la gorge, il reconnut bientôt Angela Feinman, dont la tête dessinait un angle improbable, affreux, avec son cou. Il comprit qu’elle avait la nuque brisée. »

Dan Fesperman, L’écrivain public, cherche midi éditeur, 2018, p. 256.

Lire la suite « L’écrivain public »
Drame, Historiques

Les tilleuls de Berlin

« Le tilleul est le poète du crépuscule, il a choisi un papillon de nuit, le sphinx, pour porter le message de ses amours.

Le soleil se couchait, un prodigieux rut végétal était sur le point d’exploser. Au creux des corolles gorgées de nectar, les étamines se raidissaient, annonçant l’éternel retour de la vie. »

Jean Octeau, Les tilleuls de Berlin, Le Livre de Poche, 2017, p. 99.

Lire la suite « Les tilleuls de Berlin »

Drame, Historiques

Churchill m’a menti

« Churchill le fusille du regard. Les Allemands livrent la bataille d’Angleterre, progressent partout, bombardent Londres. Sa mission est d’abord de protéger son pays. Sa mission est de gagner la guerre ! De faire bouffer ses c… à Hitler !

Le père de Victoire sort du bureau du Premier Ministre atterré : les îliens sont sacrifiés. »

Caroline Grimm, Churchill m’a menti, Le Livre de Poche, 2016, p. 48.

Lire la suite « Churchill m’a menti »

Historiques, Roman

La part de l’autre

« Un jury de peintres, graveurs, dessinateurs et architectes avait tranché sans hésiter le cas du jeune homme. Trait malhabile. Composition confuse. Ignorance des techniques . Imagination conventionnelle. Cela ne leur avait pris qu’une minute et ils s’étaient prononcés sans scrupules : cet Adolf Hitler n’avait aucun avenir. »

Eric-Emmanuel Schmitt, La part de l’autre, Le Livre de Poche, p. 11, 2005 (Ed. 09).

Lire la suite « La part de l’autre »
Policiers

La trilogie berlinoise

« Ce soir-là, on eût dit que tout Berlin s’était donné rendez-vous à Neukölln, où Goebbels devait parler. Comme à son habitude, il jouerait de sa voix en chef d’orchestre accompli, faisant alterner la douceur persuasive du violon et le son alerte et moqueur de la trompette. »

Philip Kerr, La trilogie berlinoise, Le Livre de Poche, p. 85, 2010.

Lire la suite « La trilogie berlinoise »