Bandes dessinées

Tanz !

Chronique de Tanz !, de Maurane Mazars.

« – J’adorerais faire un ballet sur des textes de Kerouac…

– Ah non ! On a bien vu ce que ça donnait la prose et la danse !

– Comment ça ?

– Non mais Kerouac, ce sont déjà des mots qui dansent… Ça serait redondant… Et puis regarde la comédie musicale, ce qui se passe quand on fait du figuratif… Kerouac, ça doit rester de la poésie. »

Maurane Mazars, Tanz !, Les Éditions du Lombard, 2020, p. 79.

Lire la suite « Tanz ! »

Drame, Psychologique, Roman

Château charbon

Chronique de Château charbon, de Yasha Breen.

« Disséminés çà et là, de grands lampadaires drapaient l’ambiance d’une teinte lugubre, un chouïa orangée, et assombrissaient la Nationale 3 durant la nuit. Pour être aussi sordides aujourd’hui, ces lampadaires avaient probablement été de splendides toucans chantant sous des cieux ensoleillés, des centaines d’années auparavant. C’est ce que nous nous disions au Château. »

Yasha Breen, Château charbon, Slatkine & Cie, 2020, p. 43.

Lire la suite « Château charbon »
Manga

Éclat(s) d’âme – T. 2

« – Tu as pris une décision ? Pour la maison qu’on t’a confiée ?

– Ah, euh, pas encore…

– Je te comprends. Une fois que tu auras décidé, tu ne pourras plus revenir en arrière. Lance-toi quand tu te sens prêt, d’accord ? »

Yuhki Kamatani, Éclat(s) d’âme, T. 2, Éditions Akata, 2018, p. 52.

Lire la suite « Éclat(s) d’âme – T. 2 »

Biographies & autobiographies, Drame, Prix littéraires, Roman

Bakhita

« Il y a des corps démembrés, brûlés, agonissant et gémissant dans de grandes flaques de sang. Il y a des chèvres errantes, des chiens qui pleurent et des oiseaux muets. Il y a des cases défoncées et des fourches à esclaves brisées, qui signent le passage des razzieurs. Le feu court encore de point en point. Il est la signature des négriers. »

Véronique Olmi, Bakhita, Albin Michel, 2017, p. 21.

Lire la suite « Bakhita »

Fantastiques

Aquamarine

« Le lendemain matin, ma stratégie est arrêtée : il faut que je me rende encore plus invisible que précédemment. Je vais devenir si transparente que les autres oublieront jusqu’à ma présence. Il ne pourra alors plus rien m’arriver de fâcheux.

Je poursuis cet objectif depuis que j’habite à Seahaven. Je ne parviens pas à concevoir d’autre tactique. »

Andreas Eschbach, Aquamarine, L’Atalante, 2017, p. 28.

Lire la suite « Aquamarine »