Drame, Policiers

Les protégés de Sainte Kinga

Chronique de Les protégés de Sainte Kinga, de Marc Voltenauer.

« Les croyances et les convictions étaient pour lui les principaux dangers qui guettaient l’humanité. Persuadé de détenir la vérité, chacun s’enlisait dans ses propres certitudes, renforçant ainsi sa propre ignorance. Hugo aimait bien la sentence socratique, « Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien ». Reconnaître son ignorance comme postulat de base était l’attitude nécessaire pour s’ouvrir à une quête du savoir intelligente et demeurer critique à l’égard de soi-même.

Pour Hugo, les membres du Bloc identitaire suisse illustraient à merveille le concept de savants ignorants qui pensaient tout savoir. Plus ils s’enfermaient dans leurs convictions, plus leur ignorance des choses de ce monde se renforçait. »

Marc Voltenauer, Les protégés de Sainte Kinga, Slatkine & Cie, 2020, p. 379.

Lire la suite « Les protégés de Sainte Kinga »
Biographies & autobiographies, Drame, Prix littéraires, Roman

Bakhita

« Il y a des corps démembrés, brûlés, agonissant et gémissant dans de grandes flaques de sang. Il y a des chèvres errantes, des chiens qui pleurent et des oiseaux muets. Il y a des cases défoncées et des fourches à esclaves brisées, qui signent le passage des razzieurs. Le feu court encore de point en point. Il est la signature des négriers. »

Véronique Olmi, Bakhita, Albin Michel, 2017, p. 21.

Lire la suite « Bakhita »

Fantastiques

Aquamarine

« Le lendemain matin, ma stratégie est arrêtée : il faut que je me rende encore plus invisible que précédemment. Je vais devenir si transparente que les autres oublieront jusqu’à ma présence. Il ne pourra alors plus rien m’arriver de fâcheux.

Je poursuis cet objectif depuis que j’habite à Seahaven. Je ne parviens pas à concevoir d’autre tactique. »

Andreas Eschbach, Aquamarine, L’Atalante, 2017, p. 28.

Lire la suite « Aquamarine »