Aventures, Fable

Le chien du forgeron

Chronique de Le chien du forgeron, de Camille Leboulanger.

« Le Chien sourit, satisfait de la fable qu’il s’était racontée. Une fois Emer délivrée, il la raconterait autour de lui, et ses compagnons aussi. Ainsi, il façonnerait lui-même la vérité, plutôt que de la chercher sous ses yeux, dans les gestes et les actions des hommes. Le sort des femmes des Ulates est souvent celui-ci : puisqu’on ne les voit guère et qu’elles ne parlent pas, il est aisé pour les hommes qui les convoitent de leur faire dire ce qu’ils désirent. »

Camille Leboulanger, Le chien du forgeron, Éditions Argyll, 2021, p. 133.

Lire la suite « Le chien du forgeron »
Aventures, Fable, Roman

Les reines

Chronique de Les reines, d’Emmanuelle Pirotte.

« Ceux qui prétendent que les femmes n’ont pas la passion de la guerre et répugnent à verser le sang de leurs propres mains se trompent. C’est une idée aussi ancienne que l’Ancien Monde, aussi inepte que les hommes qui l’ont défendue. Aussi dangereuse que ceux et celles qui ont espéré rebâtir une société plus juste et moins cruelle en confiant le pouvoir aux femmes. La nécessité de la guerre es ancrée en nous aussi solidement que l’orgueil, que le désir, la curiosité que la fascination pour le pouvoir, pour la beauté ou le mal absolu. »

Emmanuelle Pirotte, Les reines, le cherche midi, 2022, p. 77.

Lire la suite « Les reines »
Aventures, Drame, Fable

La cygne noire

Chronique de La cygne noire, de Dominique Chevallier.

« Cette nuit-là Suzanne aima tant l’amour que depuis leur chambre d’hôtel, sur la place, son chant réveilla un papy qui dormait sous le platane après avoir bu toute la récolte de Bandol de l’année. À l’aube, dans son demi-sommeil, Diègue l’avait entendue pisser composant une musique plus douce aux oreilles que Cosi Fan Tutte. »

Dominique Chevallier, La cygne noire, Éditions In8, 2022, p. 76.

Lire la suite « La cygne noire »
Fable, Roman

Le Salon

Chronique de Le Salon, d’Oscar Lalo.

« Ma tanière, c’est la chambre où j’ai grandi et où je ne grandis plus depuis mes quatorze ans, depuis le décès de ma mère. « N’aie crainte, je veillerai à ce qu’il ne t’arrive rien », m’a consolé mon père. Il y a si bien veillé qu’il ne m’est jamais rien arrivé. Quand j’ai voulu quitter mon père : « S’il t’arrive quelque chose, je ne m’en remettrai pas ! » Quand j’ai voulu étudier aux États-Unis : « L’Amérique est un pays où tout peut arriver. » Quand j’ai voulu faire médecine : « C’est trop dur, tu n’y arriveras pas. » L’amour de mon père m’a émasculé. Pour preuve, aussi invraisemblable que cela paraisse, à trente-neuf ans, je n’ai jamais eu de relations sexuelles. »

Oscar Lalo, Le Salon, Éditions Plon, 2022, p. 28.

Lire la suite « Le Salon »
Classique, Fable

La ferme des animaux

Chronique de La ferme des animaux, de George Orwell.

« Benjamin, pour une fois consentant à rompre avec ses principes, lui lut ce qui était écrit sur le mur. Il n’y avait plus maintenant qu’un seul Commandement. Il énonçait :

TOUS LES ANIMAUX SONT ÉGAUX MAIS CERTAINS SONT PLUS ÉGAUX QUE D’AUTRES. »

George Orwell, La ferme des animaux, Folio, 2001, p. 144.

Lire la suite « La ferme des animaux »

Bandes dessinées, Fable, Historiques, Humour

Le château des animaux – T.1 Miss Bengalore

Chronique de Le château des animaux – T.1 Miss Bengalore, de Félix Delep & Xavier Dorison.

« Mon devoir est de vous guider avec fermeté, discipline mais le cœur ouvert, et c’est pour cela que je vous pardonne, comme je pardonne à tous les animaux morts. Pour preuve, j’ai demandé aux chiens d’enlever leur dépouille pour leur donner une sépulture digne… Mais, même dans ma grande mansuétude, je me dois de condamner au poteau de la justice le chef démoniaque de cette tentative de coup d’état contre les animaux !! Un être vil et machiavélique ! »

Félix Delep & Xavier Dorison, Le château des animaux – T.1 Miss Bengalore, Casterman, 2019, p. 32.

Lire la suite « Le château des animaux – T.1 Miss Bengalore »

Fable, Psychologique

Adultère

« Tout le monde a un côté obscur. Tous ont envie de faire l’expérience du pouvoir absolu. Je lis des histoires de torture et de guerre et je vois que ceux qui infligent la souffrance, au moment où ils peuvent exercer le pouvoir, sont mus par un monstre inconnu, mais, quand ils rentrent chez eux, se transforment en pères de famille dociles, serviteurs de la patrie et excellents maris. »

Paulo Coelho, Adultère, J’ai lu, 2015, p. 164.

Lire la suite « Adultère »