Essai

Comment parler des livres que l’on n’a pas lus ?

Chronique de Comment parler des livres que l’on n’a pas lus ?, de Pierre Bayard.

« […] les chances de blesser un écrivain en parlant de son livre sont d’autant plus grandes qu’on l’a aimé. Au-delà en effet de motifs généraux de satisfaction qui peuvent donner le sentiment de coïncider, l’effort pour être plus précis dans l’énoncé des raisons qui nous ont poussé à l’apprécier a toute chance d’être démoralisant pour l’auteur, en le confrontant abruptement à ce qui est irréductible en l’autre, et donc irréductible en lui-même et dans les mots par lesquels il tente de se dire. »

Pierre Bayard, Comment parler des livres que l’on n’a pas lus ?, Les Éditions de Minuit, 2007, p. 93-94.

Lire la suite « Comment parler des livres que l’on n’a pas lus ? »
Roman

Céline & Céline

Chronique de Céline & Céline, de Michel Ruffin.

« Ils élargirent la discussion en évoquant les rapports entre la littérature, la politique et la morale. Censurer la première au profit des secondes c’est exactement ce que font tous les régimes autoritaires ou les idéologies fascisantes. Des idées sont déclarées révolutionnaires, des livres sont brûlés pour le même motif, des procès sont intentés contre des hommes libres. […] Cela amena les autorités de l’État de Virginie à mettre à l’index Robin des Bois pour propagation des idées communistes en 1953, Staline à interdire le 1984 de Georges Orwell, etc. »

Michel Ruffin, Céline & Céline, Éditions Chum, 2018, p 160-161.

Lire la suite « Céline & Céline »