Essai

Réinventer l’amour

Chronique de Réinventer l’amour, de Mona Chollet.

 » « Féminin » signifie bien souvent contraint, réduit, limité dans l’expression de ses capacités. Ainsi, les femmes sont encouragées à faire du sport afin d’avoir un corps mince et ferme, mais elles doivent prendre garde à ne développer que des muscles discrets, déliés, qui ne suggèrent pas une force trop grande. »

Mona Chollet, Réinventer l’amour, Éditions La Découverte, 2021, p. 62.

Lire la suite « Réinventer l’amour »
Aventures, Drame, Roman, Roman noir

Le paradis des vauriens

Chronique de Le paradis des vauriens, de Wendall Utroi.

« Elle tenta bien de discuter avec son garçon mais les mots semblaient vides de sens. Li ne s’expliquait pas ce qu’on lui reprochait, les autres n’étaient rien que des tas de viande qui grouillaient sous ses yeux et qui se donnaient le droit de le juger, de l’insulter, de le malmener. Ne pas leur répondre revenait à lur accorder du crédit et Hugo préférait se battre contre plus grand, quitte à perdre, plutôt que de baisser pavillon. »

Wendall Utroi, Le paradis des vauriens, Slatkine & Cie, 2021, p. 97.

Lire la suite « Le paradis des vauriens »
Drame, Roman

Femmes en colère

Chronique de Femmes en colère, de Mathieu Menegaux.

« J’ai eu peur pour ma vie, une peur animale, viscérale, paralysante. Ils se sont servis de moi, je les entendais m’insulter, leurs mains me frappaient les fesses, ils m’ont tiré les cheveux, empoignée, brutalisée, forcée encore et encore. Ils m’ont salie partout. Un déchainement de bruit, de violence, de douleur, de soumission, d’odeur de sueur et de porcherie. Et soudain le silence. »

Mathieu Menegaux, Femmes en colère, Éditions Grasset, 2021, p. 100.

Lire la suite « Femmes en colère »
Conte, Fantastiques, Roman

De profundis

Chronique de De profundis, d’Emmanuelle Pirotte.

« Qu’est-ce que cet amour maternel dont tout le monde parlait, consumant, aveugle, inconditionnel, infini ? Toutes les mères doivent éprouver ce sentiment, paraît-il, et en être transfigurées. Mères, pour toujours et à jamais. Roxanne est dénaturée. Quelque chose en elle ne s’est pas produit à la naissance de Stella, alors que l’infirmière la couchait sur son ventre. Le visage chiffonné, les mains fripées et tendues vers le vide ne l’avaient pas émue. »

Emmanuelle Pirotte, De profundis, le cherche midi, 2016, p. 124.

Lire la suite « De profundis »
Aventures, Bandes dessinées

Aristophania – T. 1 Le royaume d’Azur

Chronique d’Aristophania – T. 1 Le royaume d’Azur, de Xavier Dorison et Joël Parnotte.

« – J’ai compris… Tu suggères qu’Aristophania est une sorcière, comme celle de « Hansel et Gretel » ? Ce parc, cette forêt, seraient la cage où elle nous aurait enfermés, et elle nous engraisse avant de nous…

– Arrête, Victor !! Tu l’as vue le cul sur un balai ? Ou en train de gesticuler avec une baguette ? T’es con ou quoi ? Faut que t’arrêtes de lire, ça te ramollit le cerveau ! »

Xavier Dorison et Joël Parnotte, Aristophania – T. 1 Le royaume d’Azur, Dargaud, 2019, p. 34.

Lire la suite « Aristophania – T. 1 Le royaume d’Azur »

Théâtre

Dans la solitude des champs de coton

Chronique de Dans la solitude des champs de coton, de Bernard-Marie Koltès.

« Si ç’avait été de sentiment dont j’avais eu besoin, je vous l’aurais dit, je vous en aurais demandé le prix, et je l’aurais acquitté. Mais les sentiments ne s’échangent pas contre leurs semblables ; c’est un faux commerce avec de la fausse monnaie, un commerce de pauvre qui singe le commerce. Est-ce qu’on échange un sac de riz contre un sac de riz ? »

Bernard-Marie Koltès, Dans la solitude des champs de coton, Les Éditions de Minuit, 1986, p. 49-50.

Lire la suite « Dans la solitude des champs de coton »
Policiers, Roman noir

Il était une fois dans l’Est

Chronique de Il était une fois dans l’Est, d’Arpad Soltész.

« Miko regarde autour de lui, plein de confusion. Il est tout habillé. Dans un lit. Le sien. Çà c’est bien. Mieux que tout nu dans un lit étranger. Il y a beaucoup de lits au monde plus propres que le sien. Moins en vrac. Qui ne grincent pas tant. Mais celui-ci, c’est le sien. »

Arpad Soltész, Il était une fois dans l’Est, Éditions Points, 2020, p. 57.

Lire la suite « Il était une fois dans l’Est »
Roman noir, Témoignages

Chienne

Chronique de Chienne, de Marie-Pier Lafontaine.

« Le père adore jouer. Les jeux l’excitent. Les stratagèmes élaborés lui plaisent au plus haut point. Il en a mal aux testicules. Repousser les limites de l’interdit lui demande beaucoup d’ingéniosité. Comment agresser ses enfants sans les pénétrer. »

Marie-Pier Lafontaine, Chienne, Le Nouvel Attila, 2020, p. 13.

Lire la suite « Chienne »
Psychologique, Roman, Romance

Radical

Chronique de Radical, de Tom Connan. 

« Personne va venir t’assassiner, hein, et puis il faut avoir un peu d’honneur, merde, je ne sais pas, tu détestes quand même pas ton pays au point de fermer ta gueule, alors qu’il devient un trou remplis de vomi ! On t’a déjà mis la tête dans les chiottes ? Non ? Moi oui, des chiottes publics, dans lesquels des gens avaient chié juste avant, et qui à ton avis ? Hein ? Qui ? Regarde-moi au lieu de faire le fier ! Pas Madame Michu ! Non non non ! Pas Monsieur Dupont, libraire à la retraite à Menton, ni Mademoiselle Laporte, étudiante en bio à Nantes ! Des bougnoules ! Voilà ! C’était des putains de crouilles qui m’ont fait ça ! »

Tom Connan, Radical, Éditions Albin Michel, 2020, p. 233.
Lire la suite « Radical »
Bandes dessinées, Historiques

Murena – T.2 De sable et de sang

Chronique de Murena – T.2 De sable et de sang, de Jean Dufaux et Philippe Delaby.

« – Il y a dans le ciel de Rome une flamme nouvelle… Tu as vu ?

– Mauvais présage !! »

Jean Dufaux et Philippe Delaby, Murena – T.2 De sable et de sang, Dargaud, 2017, p.16.

Lire la suite « Murena – T.2 De sable et de sang »