Policiers, Psychologique, Roman, Thrillers

Les yeux fermés

Chronique de Les yeux fermés, de Chris Bohjalian.

« Mon père faisait partie d’une longue lignée d’écrivains de Nouvelle-Angleterre à entretenir une vision romantique des Red Sox. Lorsque j’étais au lycée, il m’avait expliqué que cet amour venait du rêve chimérique que caressait cette équipe de battre un jour celle des Yankees et d’ainsi remporter la World Series ; le fait qu’ils soient si souvent près du but ne faisait que renforcer leur attrait. »

Chris Bohjalian, Les yeux fermés, le cherche midi, 2021, p. 75.

Lire la suite « Les yeux fermés »
Policiers, Psychologique, Roman

Vert Samba

Chronique de Vert Samba, de Charles Aubert.

« J’ai passé une main sur la cicatrice qui barrait ma joue. Je connaissais Lizzie depuis à peine plus d’une année et j’avais déjà été assommé, attaché, bâillonné. On avait saboté mon matériel de plongée. On m’avait accusé d’une série de meurtres, mis en garde à vue. On m’avait même tailladé le visage avec un couteau, roué de coups de pied et braqué des pistolets sous le nez. »

Charles Aubert, Vert Samba, Slatkine & Cie, 2021, p. 54.

Lire la suite « Vert Samba »
Drame, Psychologique, Roman noir

Disparaître ici

Chronique de Disparaître ici, de Kelsey Rae Dimberg.

« Ayant pris l’habitude de de déformer la vérité, d’inventer, d’omettre, de taire et de prétendre, je croyais savoir déjouer le mensonge. Peut-être qu’Iris avait une histoire avec Philip, qu’ils avaient couché ensemble, peut-être même plusieurs fois, mais je ne gobais pas une minute la love-story. »

Kelsey Rae Dimberg, Disparaître ici, le cherche midi, 2020, p. 119.

Lire la suite « Disparaître ici »
Drame, Psychologique, Roman

Presque génial

Chronique de Presque génial, de Benedict Wells.

« Nous les mères ne savions pas en principe de qui venait le sperme. Tous les donneurs, nous disait-on, étaient beaux, en bonne santé et athlétiques. Ils avaient des pseudonymes tels que Donor Brian ou Donor Michael, et nous disposions de vagues informations sur leur profession, leur QI et leurs centres d’intérêt. On n’en savait pas davantage. […] Mais Monroe avait un assistant, un type falot appelé Andy, qui était amoureux de moi. Il a dérobé le dossier de ton père dans le bureau de Monroe. Ton père était diplômé de Harvard, il jouait du violon et avait un QI de 170. »

Benedict Wells, Presque génial, Slatkine & Cie, 2020, p. 102.

Lire la suite « Presque génial »
Psychologique, Roman, Romance

Radical

Chronique de Radical, de Tom Connan. 

« Personne va venir t’assassiner, hein, et puis il faut avoir un peu d’honneur, merde, je ne sais pas, tu détestes quand même pas ton pays au point de fermer ta gueule, alors qu’il devient un trou remplis de vomi ! On t’a déjà mis la tête dans les chiottes ? Non ? Moi oui, des chiottes publics, dans lesquels des gens avaient chié juste avant, et qui à ton avis ? Hein ? Qui ? Regarde-moi au lieu de faire le fier ! Pas Madame Michu ! Non non non ! Pas Monsieur Dupont, libraire à la retraite à Menton, ni Mademoiselle Laporte, étudiante en bio à Nantes ! Des bougnoules ! Voilà ! C’était des putains de crouilles qui m’ont fait ça ! »

Tom Connan, Radical, Éditions Albin Michel, 2020, p. 233.
Lire la suite « Radical »
Drame, Psychologique, Roman

Château charbon

Chronique de Château charbon, de Yasha Breen.

« Disséminés çà et là, de grands lampadaires drapaient l’ambiance d’une teinte lugubre, un chouïa orangée, et assombrissaient la Nationale 3 durant la nuit. Pour être aussi sordides aujourd’hui, ces lampadaires avaient probablement été de splendides toucans chantant sous des cieux ensoleillés, des centaines d’années auparavant. C’est ce que nous nous disions au Château. »

Yasha Breen, Château charbon, Slatkine & Cie, 2020, p. 43.

Lire la suite « Château charbon »
Policiers, Psychologique, Thrillers

L’empathie

Chronique de L’empathie, de Antoine Renand.

« Je suis pour ma part spécialisé dans les violeurs en série mais je les inclus dans un cheminement psychique semblable à celui des serial killers. Beaucoup de tueurs en série ont commencé par violer, puis ont tué pour ne pas laisser derrière eux une victime susceptible de les identifier. Ensuite ils ont pris goût au meurtre, à la mise à mort, au sentiment de domination sur un autre être humain au point d’y devenir addict et que ça représente pour eux le comble du plaisir. »

Antoine Renand, L’empathie, Éditions Pocket, 2020, p. 188.

Lire la suite « L’empathie »

Nouvelle, Psychologique

La vérité sur le mensonge

Chronique de La vérité sur le mensonge, de Benedict Wells.

« Au commissariat, ils ont été surpris et pas qu’un peu quand ils ont constaté que je n’avais aucun existence officielle. Ma vraie carte d’identité venue du futur leur est apparue comme un faux et ma date de naissance les a fait rire. Mais alors i je n’étais pas moi, j’étais qui, bordel ? »

Benedict Wells, La vérité sur le mensonge, Slatkine & Cie, 2019, p. 124.

Lire la suite « La vérité sur le mensonge »

Policiers, Psychologique, Roman noir, Thrillers

Je te protègerai

Chronique de Je te protègerai, de Peter May.

« Et bien que les jeunes aient toujours envie de partir, d’aller voir plus loin, leur ADN semblait programmé pour les faire finalement revenir un jour. Sinon eux, leurs enfants, ou les enfants de leurs enfants. En vérité, on ne s’échappait jamais de l’île. On l’avait dans le sang. »

Peter May, Je te protègerai, Éditions du Rouergue, 2018, p. 168.

Lire la suite « Je te protègerai »

Psychologique, Thrillers

Fermer les yeux

Chronique de Fermer les yeux, d’Antoine Renand.

« – J’ai toujours aimé les lames. Ça m’a toujours excité de voir le sang couler… Mais ce que j’aime le plus, tu sais ce que c’est ? L’électricité. Et les cris, les cris… Entendre leurs hurlements. Voir leur gueule terrifiée… »

Antoine Renand, Fermer les yeux, Robert Laffont, 2020, p. 381.

Lire la suite « Fermer les yeux »