Policiers, Roman noir, Thrillers

Les anges de Babylone

Chronique de Les anges de Babylone, de Ghislain Gilberti.

« Tous les revendeurs du gang mis au tapis, à la même heure, la même nuit. Une frappe coordonnée, précise, sans pitié ; cette attaque a été aussi violente que rapide, le temps d’un battement de cils. Puis le calme est revenu, comme si rien ne s’était passé. »

Ghislain Gilberti, Les anges de Babylone, Cosmopolis, 2019, p. 91.

Lire la suite « Les anges de Babylone »
Drame, Roman, Roman noir

Jokers

Chronique de Jokers, d’Hervé Mestron.

« Soyons d’accord : ce n’est pas avec l’argent que nous donne l’État que notre avenir se construit. Difficile de trouver un travail avec un casier judiciaire dans le calbute. Le racisme anti-taulard, merci. Certes, les infractions sont automatiquement effacées au bout de quarante ans s’il n’y a pas eu de nouvelles infractions, mais quand tu as buté un mec, que tu as été condamné pour braquage et trafic de stupéfiants, franchement, cela devient compliqué, même avec la meilleure volonté du monde. »

Hervé Mestron, Jokers, Éditions In8, 2021, p. 97.

Lire la suite « Jokers »
Policiers, Roman noir, Thrillers

Sa majesté des ombres

Chronique de Sa majesté des ombres, de Ghislain Gilberti.

« Il ignore combien de temps il est resté inconscient ni dans quel état il se trouve. De son corps nu et suspendu, il n’entrevoit que ses jambes lacérées de plaies irrégulières et un récipient gradué dans lequel s’écoule son sang, goutte après goutte, placé juste sous lui, sur le sol en béton brut de cette cave sombre. »

Ghislain Gilberti, Sa majesté des ombres, La mécanique générale, 2020, p. 103.

Lire la suite « Sa majesté des ombres »
Thrillers

S’adapter ou mourir

Chronique de S’adapter ou mourir, d’Antoine Renand.

« Un matelas, un sceau. Elle parcourut une énième fois du regard l’endroit où elle se trouvait. Quel objet serait susceptible de l’aider à s’évader ? Pourrait-elle l’étrangler avec sa chaine s’il essayait de s’en prendre à nouveau à elle ? Elle doutait d’y parvenir. Il était sec, mais fort. Que lui ferait-il si elle échouait ? »

Antoine Renand, S’adapter ou mourir, Éditions Robert Laffont, 2021, p. 35.

Lire la suite « S’adapter ou mourir »
Roman

La Sainte Touche

Chronique de La Sainte Touche, de Djamel Cherigui.

« La nuit c’est un délire à part. C’est le moment où les cafards sortent de leurs trous. Y a plus de gens normaux dans les rues, y a que des marginaux, des alcooliques des flemmards, des chômeurs. Des mecs qui tournent en rond, qui savent pas quoi faire de leur temps, qui n’ont nulle part où aller. Des rats échappés de leurs cages. La nuit, elle te prend aux tripes, elle te pousse à faire des trucs de cinglés, c’est le royaume de la démesure, le crépuscule de la raison. »

Djamel Cherigui, La Sainte Touche, Éditions Jean-Claude Lattès, 2021, p. 36.

Lire la suite « La Sainte Touche »
Aventures, Fantastiques

Lud-en-Brume

Chronique de Lud-en-Brume, de Hope Mirrlees.

« Il y avait aussi des châteaux en ruines, recouverts de lierre grimpant, symbole d’un ordre disparu, où plongeaient des colombes, semblant laisser dans leur sillage une traînée d’améthyste ; un peu comme un bouquet de feuilles vert bouteille cherchant à dissimuler des violettes. »

Hope Mirrless, Lud-en-Brume, Le Livre de Poche, 2019, p. 104.

Lire la suite « Lud-en-Brume »
Biographies & autobiographies, Humour, Roman

Crénom, Baudelaire !

Chronique de Crénom, Baudelaire !, de Jean Teulé.

« – Faites-moi voir ce que vous avez écrit, Charles Baudelaire !

– Non. On ne me lira que quand ça me prendra.

L’insolent, aux lèvres étirées et serrées sous des narines toujours prêtes à se gonfler, a répondu cela d’une voix métallique et coupante. On pourrait croire que son professeur, aux rouflaquettes le long des tempes, va en tomber d’apoplexie :

– Comment ? À dix-huit ans, on ne s’adresse pas ainsi à un enseignant ! Je vous somme de me remettre ce billet !

– Jamais.

– J’exige une dernière fois que…

Charles chiffonne son poème, en fait une boulette qu’il avale. »

Jean Teulé, Crénom, Baudelaire !, Mialet-Barrault Éditeurs, 2020, p. 25-26.

Lire la suite « Crénom, Baudelaire ! »
Policiers, Roman noir

Les mains vides

Chronique de Les mains vides, de Valerio Varesi.

« – Un conseil, reprit sérieusement Gerlanda, ne jouez pas les Don Quichotte. Que vous le vouliez ou non, vous faites partie de la police et la police a toujours été du côté des puissants. Depuis quand la police change le monde ? Dites plutôt qu’elle a empêché que ça change !

Il y avait un mélange de cynisme et d’amertume dans les propos de Roger, mais ce qui blessait surtout le commissaire, c’était d’être obligé d’admettre, une fois encore, un fond de vérité à ses propos. »

Valerio Varesi, Les mains vides, Éditions Points, 2020, p. 137.

Lire la suite « Les mains vides »

Policiers, Roman noir, Thrillers

Sirènes

Chronique de Sirènes, de Joseph Knox.

« Le Virus était une légende urbaine incarnée. Autrefois héroïque consommateur d’héroïne, il avait perfectionné un style nommé « cannibalisation ». Il était le chiffonnier de la drogue. Il ramassait la drogue dont même les junkies purs et durs ne voulaient pas, et il se l’injectait. Pour lui, utiliser l’aiguille d’une autre personne constituait un trip en soi, et il mélangeait les fonds de seringues pour confectionner son propre cocktail. »

Joseph Knox, Sirènes, Le Livre de Poche, 2019, p. 215.

Lire la suite « Sirènes »

Aventures, Policiers, Roman noir, Thrillers

3 secondes

Chronique de 3 secondes, d’Anders Roslund et Börge Hellström.

« Les maniques étaient dans un des tiroirs à couverts, il posa une tulipe sur chacune d’elles et les enfourna en plaçant les boutons bien ronds près de la vitre. Il aimait tellement l’instant où cela se produisait. Le printemps et la vie contenus à l’extrémité d’une tige verte. Les boutons allaient s’éveiller à cette chaleur soudaine et libérer pour la première fois leurs couleurs. »

Anders Roslund et Börge Hellström, 3 secondes, Le Livre de Poche, 2020, p. 216.

Lire la suite « 3 secondes »