Thrillers

S’adapter ou mourir

Chronique de S’adapter ou mourir, d’Antoine Renand.

« Un matelas, un sceau. Elle parcourut une énième fois du regard l’endroit où elle se trouvait. Quel objet serait susceptible de l’aider à s’évader ? Pourrait-elle l’étrangler avec sa chaine s’il essayait de s’en prendre à nouveau à elle ? Elle doutait d’y parvenir. Il était sec, mais fort. Que lui ferait-il si elle échouait ? »

Antoine Renand, S’adapter ou mourir, Éditions Robert Laffont, 2021, p. 35.

Motivations initiales

Il y a des auteurs avec qui la connexion se fait immédiatement, c’est le cas avec Antoine Renand. Dès son premier thriller, j’ai adhéré, j’ai suffoqué, j’ai manqué d’air, tout était réuni pour que je suive attentivement l’actualité littéraire de cet auteur !

Synopsis

Ambre a dix-sept ans lorsqu’elle quitte le domicile familial pour sillonner le sud de la France. Elle ne s’entend pas avec le nouveau compagnon de sa mère et ses relations avec cette dernière, de plus en plus tendues, se détériorent quotidiennement. Mais heureusement, elle a deux hommes à ses côtés ; Adrien, avec qui elle entretient une belle histoire d’amour et cet inconnu rencontré sur un forum de discussions qui devient son confident, son meilleur ami. Peut-être aurait-elle du se méfier ? Peut-être aurait-elle du écouter son instinct et ne jamais dormir chez cet homme. 

De son côté, Arthur a quarante ans quand il voit sa vie éclater en morceau. Sa femme veut le quitter, sa carrière de réalisateur est au point mort et il doit trouver un job alimentaire pour suivre. Sa mission : supprimer des vidéos interdites à cause de leur caractère choquant, sexuel et violent.

Comment les destins de ces deux personnes si éloignées vont-ils finir par s’entrechoquer ?

Avis

Un jour férié, 600 pages et quelques heures en apnée, voilà comment s’est déroulée ma lecture du nouveau thriller d’Antoine Renand. C’est simple, une fois ouvert, je n’ai pas pu lâcher ce livre !

L’idée de départ est absolument géniale. Sur les réseaux sociaux, tout peut arriver, même le pire. Et dans notre monde qui évolue constamment, c’est « marche ou crève », surtout pour ceux qui, pour une raison ou une autre, se retrouvent en situation de fragilité ! L’histoire que l’on nous raconte ici est non seulement parfaitement crédible, mais elle a en plus une belle épaisseur ! D’ailleurs, je dois vous avouer que je n’avais jamais pensé une seconde à cette histoire de modérateur sur les réseaux… Et vous ?

Ce que j’aime avec cet auteur, c’est sa capacité à prendre son temps pour dérouler son histoire, installer ses personnages et dévoiler les complexités de ceux-ci. J’ai l’impression que plus Antoine Renand installe son histoire, moins le lecteur peut encore se détacher de l’ouvrage. Pas d’autre choix que de le lire d’une seule traite pour savoir ce qui va se produire sur la prochaine page, dans le prochain chapitre. Et je peux vous dire qu’une fois le livre refermé, les personnages vous marquent au fer rouge, rien qu’en y repensant, j’ai froid dans le dos !

C’est rythmé, intense, sombre et même glauque, mais on se délecte – enfin je me délecte ! Pour moi tout y est, c’est extrêmement noir comme j’aime et ça joue avec mes nerfs tout en ayant l’impression qu’une chape de plomb m’est tombée sur la tête. 

Définitivement, Antoine Renand est pour moi l’une des nouvelles voix du thriller, définitivement à suivre. Il a cette capacité à se réinventer à chaque histoire, à surprendre encore et encore son lecteur avec ses fins totalement incroyables ! Bref vous l’aurez compris je vous recommande cette sombre histoire et je vous recommande également de lire les deux autres thrillers de l’auteur, L’empathie et Fermer les yeux !

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s