Humour, Roman

Le dernier juif d’Europe

Chronique de Le dernier juif d’Europe, de Joann Sfar.

« – Si je vous saigne à blanc vous serez juste morte. Et même pas casher, si vous me permettez cette incursion dans la tradition de mes ancêtres, car on aura beau égorger correctement de la viande humaine, ça ne la fera pas figurer parmi les espèces autorisées à la consommation. Je dis ça pour faire le malin car je ne mange pas casher. Je suis croyant, mais c’est juste techniquement impossible pour moi. Ma religion, c’est pas de sang et ma survie m’impose de ne manger rien d’autre. Je suis condamné, en quelque sorte, au blasphème. »

Joann Sfar, Le dernier juif d’Europe, Éditions Albin Michel, 2020, p. 69-70.

Lire la suite « Le dernier juif d’Europe »

Ô grimoire en goguette

Ô Grimoire en goguette, acte 8

« Quand j’étais gamin, je repartais toujours de chez mon grand-père avec trois livres. Il m’autorisait de choisir deux livres que j’aimais bien – forcément il y avait Rahan dans le tas – mais il me disait également qu’il m’en choisissait un que lui avait aimé… »

Joann Sfar

Lundi 2 mars, nous étions conviés à un rendez-vous un peu particulier à deux pas du Moulin Rouge et de la Basilique du Sacré-Cœur… Nous avions rendez-vous avec un vampire et pas n’importe lequel, un vampire qui était absent depuis une dizaine d’années et que son propriétaire, Joann Sfar, autorisait à reprendre vie et à quitter son cercueil !

Lire la suite « Ô Grimoire en goguette, acte 8 »

Roman noir

Ici n’est plus ici

Chronique de Ici n’est plus ici, de Tommy Orange.

« – Se déglinguer semble la seule chose qui nous reste à faire, continua-t-il. Le problème, ce n’est pas l’alcool. Il n’y a pas de lien particulier entre les Indiens et l’alcool. Simplement, ce n’est pas cher, c’est disponible à volonté et c’est légal. C’est ce vers quoi on se tourne quand on a l’impression qu’il ne reste rien d’autre. »

Tommy Orange, Ici n’est plus ici,  Éditions Albin Michel, 2019, p. 133.

Lire la suite « Ici n’est plus ici »

Roman

Les prénoms épicènes

Chronique de Les prénoms épicènes, d’Amélie Nothomb

« Sois fière d’avoir aimé maman. La personne qui aime est toujours la plus forte. »

Amélie Nothomb, Les prénoms épicènes, Albin Michel, 2018, p. 152.

Lire la suite « Les prénoms épicènes »

Drame, Roman

L’or du chemin

« Tu sais, moi aussi, il m’arrive de parler à ma petite femme morte. Et tu sais ce qu’elle me dit ? « Sois heureux comme j’aimerais que tu sois heureux si j’étais là. Aime la vie, ton travail et le bon vin comme j’aimerais les aimer avec toi et donne-les à aimer autour de toi. » Ta Léonora aurait sans doute des mots plus raffinés, mais je suis sûr qu’elle pense pareil. »

Pauline de Préval, L’or du chemin, Éditions Albin Michel, 2019, p. 122.

Lire la suite « L’or du chemin »

Drame, Roman

Le malheur du bas

« J’ai été violée. Tu n’as rien vu. Prise par tous les trous, du sexe au cul, du cul à la bouche, sur le siège d’une voiture pendant que tu mangeais et que tu buvais tranquillement avec ton patron au restaurant. […] Tu as continué à détruire mon corps, à le fourrer avec ton gros sexe et tes doigts. Thomas n’est pas ton fils. Il n’est que le fruit de mon agression. »

Inès Bayard, Le malheur du bas, Éditions Albin Michel, 2018, p.164.

Lire la suite « Le malheur du bas »