Drame, Roman noir

Juste après la vague

« Et la mère avait tout compris, comme s’il s’en doutait, parce qu’à ce moment-là elle posa sur lui un regard de feu, haine et désespoir mêlés, un regard qui l’accusait définitivement – et elle murmura, comme si c’était lui, rien que lui, comme si tout était sa faute, la mer, la tempête et le malheur :

– Qui vas-tu laisser ? »

Sandrine Collette, Juste après la vague, Le Livre de Poche, 2019, p. 32.

Lire la suite « Juste après la vague »

Drame, Roman, Roman noir

Un fils parfait

« Il m’a prise dans ses bras et nous avons fait l’amour ce soir-là. J’en suis encore poisseuse et j’ai chaque jour honte d’avoir cédé à ses avances quoi, deux heures après que ma fille m’avait prévenue que son père était un malade, un pervers, un détraqué. Je ne l’ai pas crue, et j’ai couché avec le diable. Le pacte germano-soviétique, juste après Munich. Je ne me le pardonnerai jamais. »

Mathieu Menegaux, Le fils parfait, Éditions Points, 2018, p.54.

Lire la suite « Un fils parfait »

Drame, Roman

Elle voulait juste marcher tout droit

« Dans le wagon, elle s’assit à côté de sa mère. En accrochant son sac, Diane découvrit ses avant-bras, et Alice remarqua quelque chose d’écrit, une sorte de code tatoué, comme pour les vaches. »

Sarah Barukh, Elle voulait juste marcher tout droit, Le Livre de Poche, 2018, p. 91.

Lire la suite « Elle voulait juste marcher tout droit »

Drame, Historiques

Churchill m’a menti

« Churchill le fusille du regard. Les Allemands livrent la bataille d’Angleterre, progressent partout, bombardent Londres. Sa mission est d’abord de protéger son pays. Sa mission est de gagner la guerre ! De faire bouffer ses c… à Hitler !

Le père de Victoire sort du bureau du Premier Ministre atterré : les îliens sont sacrifiés. »

Caroline Grimm, Churchill m’a menti, Le Livre de Poche, 2016, p. 48.

Lire la suite « Churchill m’a menti »