Roman, Roman noir, Thrillers

Un vent de cendres

Chronique de Un vent de cendres, de Sandrine Collette.

« Une note dans l’air, une seule, qui s’éteint lentement. Mais pas de doute. Un sifflement humain en parallèle du chemin, perdu dans les bois sur sa gauche et qui progresse en même temps que lui. Une toute petite note, moqueuse. Malo sent la décharge d’adrénaline, détale dans une plainte étouffée. Il écarte les branches basses qui lui cinglent le visage, court en levant les jambes pour ne pas buter contre un obstacle invisible. »

Sandrine Collette, Un vent de cendres, Le Livre de Poche, 2014, p. 100.

Lire la suite « Un vent de cendres »
Drame, Roman

Ces orages-là

Chronique de Ces orages-là, de Sandrine Collette.

« À son signal, elle se mettait à courir. Le coeur affolé par les trois heures à venir – trois heures d’une fuite éperdue dans la nuit trop noire, trois heures à tenir, car c’était de cela qu’il s’agissait, elle ne devait pas être prise avant quatre heures du matin, c’était cela le jeu, il la laissait partir quinze minutes avant de se lancer derrière elle, elle savait qu’il mentait, il se jetait à sa poursuite bien plus tôt que ça, elle entendait ses pas l’accompagner sur les feuilles du sous-bois. »

Sandrine Collette, Ces orages-là, Éditions JC Lattès, 2021, p. 120.

Lire la suite « Ces orages-là »
Aventures, Roman noir

Animal

Chronique de Animal, de Sandrine Collette.

« Ce n’est plus une partie de loisir qui commence : c’est une traque. En ligne de mire, l’ours est devenu secondaire, même pour Oscar qui a cependant demandé à le tirer, lui d’abord, quand ils l’auront retrouvé. Mais avant l’ours, il y a Lior. »

Sandrine Collette, Animal, Éditions Denoël, 2019, p. 95.

Lire la suite « Animal »

Drame, Psychologique, Roman noir

Et toujours les Forêts

Chronique de Et toujours les Forêts, de Sandrine Collette.

« Dévasté.

Y avait-il un autre mot ?

Corentin s’était assis à côté d’Albane, à côté des autres. Comme eux, il contemplait.

Mais contempler quoi ?

Tout ce qui était vif était devenu cendres.

Tout ce qui existait était détruit.

Tout n’était que silhouette noires et atrophiées et brûlées – les immeubles, les arbres, les voitures.

Les hommes. »

Sandrine Collette, Et toujours les Forêts, Éditions JC Lattès, 2020, p. 70.

Lire la suite « Et toujours les Forêts »

Drame, Roman noir

Juste après la vague

« Et la mère avait tout compris, comme s’il s’en doutait, parce qu’à ce moment-là elle posa sur lui un regard de feu, haine et désespoir mêlés, un regard qui l’accusait définitivement – et elle murmura, comme si c’était lui, rien que lui, comme si tout était sa faute, la mer, la tempête et le malheur :

– Qui vas-tu laisser ? »

Sandrine Collette, Juste après la vague, Le Livre de Poche, 2019, p. 32.

Lire la suite « Juste après la vague »

Drame, Roman noir

Les larmes noires sur la terre

« Alors voilà, Moe met les sacs dans la Peugeot, cale l’enfant sur le vieux velours quelques instants. Après, elle s’assied par terre, juste devant. Et elle se met à pleurer. Tout doucement ma fille, pour pas qu’on t’entende. Pour pas qu’on te voie. »

Sandrine Collette, Les larmes noires sur la terre, Le Livre de Poche, 2018, p.72.

Lire la suite « Les larmes noires sur la terre »
Ô grimoire en goguette, Non classé

Ô Grimoire en goguette acte 1

Ce weekend, les Ô Grimoiriens étaient à quai. À quai ? Mais lequel ? Le Quai d’Orsay ? Non. Le Quai des Orfèvres ? Non plus. Au quai Branly ? Non, pas d’arts premiers pour nous. Quai des brumes ? « T’as d’beaux yeux, tu sais ! ». Non, rien de tout cela, nous étions à Lyon, à Quais du Polar ! Lire la suite « Ô Grimoire en goguette acte 1 »