Biographies & autobiographies, Historiques, Témoignages

Nous étions résistantes

Chronique de Nous étions résistantes, de Odile Benoist-Lucy, Michèle Agniel et Sophie Carquain.

« Nous nous sommes rapidement retrouvées totalement nues, sous les cris démoniaques des gardiennes. Le camp tout entier résonnait de glapissements : « Schnell, schnell ! Raus, raus ! ». On nous a poussées sous les douches, avec un morceau de savon noir. La plupart d’entre nous, celles, du moins, qui étaient déportées en famille, voyaient leur mère nue pour la toute première fois. »

Odile Benoist-Lucy, Michèle Agniel et Sophie Carquain, Nous étions résistantes, Alisio, 2020, p.97.

Lire la suite « Nous étions résistantes »
Historiques, Humour

Histoire dessinée de la France – T.4 Les temps barbares

Chronique de Histoire dessinée de la France – T.4 Les temps barbares, de Bruno Dumézil et Hugues Micol.

« – Il n’y a pas de nation ? De patrie commune ?

– Chacun sa « petite patrie » au sein du royaume.

– Bizarre, comme système.

– Justement, ce n’est pas un système, c’est de l’improvisation permanente. Bon, le multiculturalisme n’interdit pas la xénophobie. Mais le royaume des Francs va durer trois siècles, alors que celui de l’Empire de Charlemagne implosera en moins de trois générations. »

Bruno Dumézil et Hugues Micol, Histoire dessinée de la France – T.4 Les temps barbares, 2018, p.93.

Lire la suite « Histoire dessinée de la France – T.4 Les temps barbares »
Historiques

Les Égéries de la Révolution

Chronique de Les Égéries de la Révolution, de Jean et Marie-José Tulard.

« Le 27 novembre 1793, une délégation de femmes réclamant du pain est haranguée par Chaumette, alors procureur de la Commune de Paris, en ces termes :

« Rappelez-vous l’impudente Olympe de Gouges qui, la première, institua des sociétés de femmes, qui abandonna les soins de son ménage pour se mêler de la République, et dont la tête a tombé sous le fer vengeur des lois. » »

Jean et Marie-José Tulard, Les Égéries de la Révolution, Éditions Pocket, 2020, p. 206.

Lire la suite « Les Égéries de la Révolution »
Historiques, Roman

Une année folle

Chronique de Une année folle, de Sylvie Yvert.

« Qui a tort ? Qui a raison ? Où est la fidélité ? Auprès du roi qui prétend n’avoir jamais cessé de l’être depuis la mort de Louis XVII ou auprès de l’Empereur qui a abdiqué ? Chaque camp s’arroge l’incarnation du peuple, le monopole du patriotisme, de la liberté, et surtout de la discutable légitimité. Un partisan de Napoléon rappelle que les Français ont, depuis la Révolution, soutenu successivement la royauté, la Convention, la République, le Directoire, le Consulat, l’Empire, la Restauration : seule la volonté nationale compte ! Comment trancher ? »

Sylvie Yvert, Une année folle, Éditions Heloïse d’Ormesson, 2020, p. 125-126.

Lire la suite « Une année folle »

Historiques

Bonaparte et la campagne d’Égypte

Chronique de Bonaparte et la campagne d’Égypte, de Catherine Chadefaud.

« Le gouvernement du Directoire, le 5 mars 1798, décide secrètement l’Expédition d’Égypte. On cherchait en vain dans les comptes-rendus des réunions de cette instance la trace de cette décision qui engage le sort des meilleures troupes dont dispose la République et le sort de sa flotte de Méditerranée. Bonaparte lui-même fut-il été consulté ? »

Catherine Chadefaud, Bonaparte et la campagne d’Égypte, Ellipses Édition, 2019, p. 55.

Lire la suite « Bonaparte et la campagne d’Égypte »

Historiques, Prix littéraires, Roman

L’été des quatre rois

Chronique de L’été des quatre rois, de Camille Pascal.

« – Où sont les ministres ?

– Dans le cabinet.

– Et que font-ils ?

– Ils délibèrent…

– Sur quoi ?

– Sur la perte de la France…, répondit Marmont avec aigreur.

– Veulent-ils la consommer ? »

Camille Pascal, L’été des quatre rois, Éditions Pocket, 2019, p. 209.

Lire la suite « L’été des quatre rois »

Historiques, Policiers

Le sang de l’hermine

Chronique de Le sang de l’hermine, de Michèle Barrière.

« – Il n’est pas question que Léonard de Vinci m’échappe, reprit le roi. C’est le plus grand artiste et le meilleur philosophe de tous les temps. Il sera un ornement primordial pour le royaume de France.

Quentin fit la moue. Il comprenait mal l’engouement de François pour ce vieillard. Il l’avait rencontré à Bologne : un fou ! »

Michèle Barrière, Le sang de l’hermine, Le Livre de Poche, 2013, p. 41.

Lire la suite « Le sang de l’hermine »

Biographies & autobiographies, Historiques, Non classé

Roi par effraction

Chronique de Roi par effraction, de François Garde.

« Depuis ce massacre qui lance sa destinée, et où il gagne le surnom méprisant de Général Vendémiaire, Bonaparte a une dette envers Murat. Sans cette cavalcade et sans ces canons, comment l’affaire aurait-elle tourné, alors que les sectionnaires royalistes alignaient des effectifs armés bien plus importants que ceux fidèles au régime ? Mais jamais Bonaparte ne s’est considéré comme redevable de quoi que ce soit envers quiconque : il a donné un ordre, Murat l’a exécuté. C’est une grande faute que de sauver la mise à un ingrat. Ou en tout cas une grande naïveté. »

François Garde, Roi par effraction, Éditions Gallimard, 2019, p. 37.

Lire la suite « Roi par effraction »

Historiques

Maximilien Robespierre

Chronique de Maximilien Robespierre, de Hervé Leuwers.

« Dès ces premiers mois de 1789, Robespierre est persuadé de vivre un moment unique de l’histoire. Il affirme par la phrase qui ouvre À la nation artésienne : « Nous touchons au moment qui doit décider à jamais de notre liberté ou de notre servitude, de notre bonheur ou de notre misère. » Ces mots, d’une force exceptionnelle, trahissent la certitude que l’occasion offerte par 1789 ne se représentera plus ; il faut la saisir, ou renoncer à jamais. »

Hervé Leuwers, Maximilien Robespierre, PUF, 2019, p. 69.

Lire la suite « Maximilien Robespierre »

Bandes dessinées, Historiques

Les Guerriers de Dieu – T.5 Le Massacre de la Saint-Barthélémy

Chronique de Les guerriers de Dieu – T.5 Le Massacre de la Saint-Barthélémy, de Philippe Richelle et Pierre Wachs.

« Manifestez le plus grand mépris pour tous les gentilshommes protestants qui, depuis quelques jours, infestent Paris… Élevez-vous contre la mésalliance entre la sœur du roi et Henri de Navarre… Dirigez votre haine contre ceux qui veulent la guerre avec le très catholique roi d’Espagne…. Ces hommes, ces hérétiques, ne méritent qu’une chose : la mort ! »

Philippe Richelle et Pierre Wachs, Les guerriers de Dieu – T.5 Le Massacre de la Saint-Barthélémy, Éditions Glénat, 2019, p. 30.

Lire la suite « Les Guerriers de Dieu – T.5 Le Massacre de la Saint-Barthélémy »