Aventures, Drame, Historiques

Ceux du fleuve

Chronique de Ceux du fleuve, de Marie-Laure de Cazotte.

« – La Vendée n’est plus dans la Vendée… c’est le sol lui-même qu’il faut combattre aujourd’hui si l’on veut y enlever pour jamais le monstre des discordes civiles… que des cendres et des cadavres. La Convention nationale décrète que le département ci-devant appelé de la Vendée se nommera désormais Vengé… On n’a point assez incendié dans la Vendée : la première mesure à prendre est d’y envoyer une armée incendiaire. Il faut que pendant un an nul homme, nul animal, ne trouve de subsistance sur ce sol. »

Marie-Laure de Cazotte, Ceux du fleuve, Éditions Albin Michel, 2020, p. 223-224.

Lire la suite « Ceux du fleuve »
Policiers, Thrillers

Memory

Chronique de Memory, d’Arnaud Delalande.

« Elle dormait toujours aussi mal, embourbée dans des rêves frénétiques où son corps se ruait en avant pour fuit une menace invisible, atteindre un havre indéterminé, sans parvenir à avancer. Névrosée, comme tout le monde. Mais du contenu de ses rêves, souvent abrutie par l’alcool, elle ne se souvenait pas. Toujours cette impression de se regarder faire, d’être spectatrice de soi, presque atone – une distanciation qui, se disait-elle, était sans doute le moyen que trouvait sa conscience pour dominer son deuil. »

Arnaud Delalande, Memory, le cherche midi, 2020, p. 43.

Lire la suite « Memory »
Policiers, Roman noir

Coups de vieux

Chronique de Coups de vieux, de Dominique Forma.

« Milke est persuadé d’être plus intelligent que Clovis et habité d’une fibre morale supérieure. Forcément, il est de gauche.

Qui voudrait avoir raison avec Clovis, quand il est si agréable de se tromper avec André ? »

Dominique Forma, Coups de vieux, Éditions Points, 2020, p. 256.

Lire la suite « Coups de vieux »
Conte, Fantastiques, Roman

Malpertuis

Chronique de Malpertuis, de Jean Ray.

« Je suis entré dans Malpertuis, je lui appartiens, elle ne fait aucun mystère de son intérieur. Aucune porte ne s’y obstine à rester close, aucune salle ne se refuse à ma curiosité, il n’y a ni chambre interdite, ni passage secret, et pourtant…

Pourtant elle restera mystère à chaque pas, et elle entourera chaque pas d’une prison mouvante de ténèbres. »

Jean Ray, Malpertuis, Communauté française de Belgique, Collection Espace Nord, 2020, p. 60.

Lire la suite « Malpertuis »
Policiers, Roman noir

La fabrique de la terreur

Chronique de La fabrique de la terreur, de Frédéric Paulin.

« La Turquie est un acteur incontournable dans la région, les Occidentaux sont bien obligés de faire avec. Pantani sent venir le moment où les Kurdes, fêtés en Europe comme des héros, seront lâchés par ceux-là même qui les encensent aujourd’hui. »

Frédéric Paulin, La fabrique de la terreur, Agullo Éditions, 2020, p. 280.

Lire la suite « La fabrique de la terreur »
Historiques, Roman

Never Mind

Chronique de Never Mind, de Gwenaële Robert.

« Mais on n’invoque pas ainsi la mort sans finir par la rencontrer. Elle se prépare à frapper à l’angle de la rue Saint-Nicaise où Limoëlan a vu enfin surgir l’escorte. Il est huit heures et trois minutes. On entend des cris, les fouets qui cinglent l’air ; Joséphine sursaute, que se passe-t-il ?

– Rien, Madame, répond le brigadier à cheval en s’approchant de la portière. Rien, c’est une gamine avec sa carriole qui barrait la route. On a dégagé la voie. Vous pouvez être tranquille. »

Gwenaële Robert, Never Mind, Robert Laffont, 2020, p. 79.

Lire la suite « Never Mind »
Policiers, Roman noir, Thrillers

La loi des hommes

Chronique de La loi des hommes, de Wendall Utroi.

« Les hommes sont lâches. Le cocher m’a expédiée sans un regard dans une ruelle des bas-fonds de la ville. Les boyaux de pavés grouillaient de mendiants, d’ouvriers tous aussi pauvres que moi. Ça sentait la misère, l’urine, les excréments, les relents d’alcool et de mauvais tabac. J’ai erré plusieurs jours, avec mon châle, mon baluchon et Timothy, emmitouflé dans un panier d’osier, avec ce qu’il me restait de nourriture. »

Wendall Utroi, La loi des hommes, Slatkine & Cie, 2020, p. 68.

Lire la suite « La loi des hommes »
Policiers, Roman noir, Thrillers

L’artiste

Chronique de L’artiste, d’Antonin Varenne.

« Le cadavre était assis sur une chaise de la cuisine, face à la table, tête en arrière. Dans sa gorge s’ouvraient plusieurs petites bouches rouges, façon Rolling Stones. De la verrière, le soleil tombait avec un angle tendre sur le corps raide. Le parquet avait déjà absorbé l’eau, sauf sous la table où il fléchissait et formait une cuvette. La surface lumineuse de l’eau, mélangée à du sang, reflétait le mort et la table en une symétrie sépia et rosée. »

Antonin Varenne, L’artiste, Éditions Points, 2020, p. 38-39.

Lire la suite « L’artiste »
Aventures, Livres jeunesses

Les aventuriers de l’Autre Monde

Chronique de Les aventuriers de l’Autre Monde, de Luca di Fulvio.

« Les trois compagnons reprirent leur exploration. Au fur et à mesure qu’ils avançaient, les buissons et les arbustes devenaient plus denses. Les branches sèches et épineuses rendaient leur progression difficile. Il y eut des t-shirts accrochés, des jambes et des bras égratignés.

– « Mais il n’y a rien ici ! finit par râler Max, épuisé. C’est pour ça qu’on l’appelle le Néant, il n’y a que dalle ! Allez, on rentre… » »

Luca di Fulvio, Les aventuriers de l’Autre Monde, Slatkine & Cie, 2020, p. 66-67.

Lire la suite « Les aventuriers de l’Autre Monde »
Historiques, Policiers, Roman noir

Metropolis

Chronique de Metropolis, de Philip Kerr.

« Ce qu’il ressortait de cet entretien de la Wilhelmstrasse, c’était que tout le monde, ou presque, au sein du gouvernement se fichait pas mal du sort de quelques prostituées alors que sévissait un meurtrier jugé beaucoup plus nocif au niveau politique. Nos dirigeants estimaient que les agissements du Dr Gnadenschuss faisaient honte à la République et que son arrestation était désormais une priorité absolue. Parallèlement, le colonel Magnus Heimannsberg, qui avait assisté lui aussi à cette réunion, chargea ses agents en uniforme de la Schupo de conseiller aux prostituées de Berlin de ne pas traîner dans les rues, sinon à leurs risques et périls. »

Philip Kerr, Metropolis, Éditions du Seuil, 2020, p. 141.

Lire la suite « Metropolis »