Jeunesses, Livres jeunesses

La petite lectrice

Chronique de La petite lectrice, d’Élodie Chambaud et Tristan Gion.

« Petite princesse n’avait pas besoin de chevalier. En effet, ce que les parents de la petite princesse ne savaient pas, c’est qu’elle apprenait plein de choses dans les livres »

Élodie Chambaud et Tristan Gion, La petite lectrice, Éditions Gautier Languereau, 2020, p. 8.

Motivations initiales

Un livre ayant pour héroïne une passionnée de lecture, difficile de résister. La couverture est magnifique, avec une vraie mise en scène : au premier plan notre héroïne, fière, tenant son livre comme d’autres tiendraient une épée, derrière un village détruit, une foule en panique et un énorme monstre.  Dès le premier contact avec cet objet, on s’attend à vivre une grande aventure.

Synopsis

La petite princesse reste enfermée dans la tour du château, au grand dam de ses parents. Petite princesse préfère se plonger dans les livres plutôt que dans les bras d’un prince charmant. Mais un jour, un grand danger menace le royaume.

Avis

Ce livre est une lettre d’amour à la lecture : un livre peut nous faire voyager, un livre peut nous cultiver, un livre peut nous rapprocher, un livre peut nous changer et cette histoire raconte tout cela.

Les parents de la petite princesse ne comprennent pas sa passion pour la lecture et s’inquiètent pour l’avenir du royaume. Dans ce monde chevaleresque et féérique, petite princesse ne se comporte pas comme les autres princesses, elle ne veut pas de prince car les livres lui ont appris à être autonome et à faire face seule à l’adversité. Cette jeune fille, forte et passionnée, ne se laisse pas démonter par les mondanités.

L’histoire parodie les contes de fée classiques avec les baisers de princes charmants, les chevaliers libérateurs ou encore les nains peu débrouillards. Avec l’arrivée du gros monstre, petite princesse met en application tous les apprentissages de ses lectures, maîtrise la bête et plutôt que d’occire la créature, petite princesse va lui communiquer la passion de la lecture. Au fil des pages, nous avons une vraie progression du personnage qui, au-delà de sa passion, va se découvrir une vocation. Je pense que beaucoup de lecteurs se reconnaîtront un peu dans le personnage de petite princesse.

D’un point de vue plus technique, l’ouvrage est magnifique, avec un texte saupoudré d’humour utilisant parfois une mise en scène typographique et des illustrations magnifiques, pleines de couleurs et de détails. Un livre qui donne envie de lire et qui enchantera le lecteur quel que soit son âge.

Un très gros coup de cœur chez Ô Grimoire !

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

1 réflexion au sujet de “La petite lectrice”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s