Manga

Family Compo – T1 à 12

Chronique de Family Compo – T.1 à 12, de Tsukasa Hojo.

« Mais je tenais enfin la clef de l’énigme ! J’avais compris ! Pourquoi ma mère avait coupé les ponts avec son frère… pourquoi Yukari ressemblait tant à ma mère ! Mon oncle n’était pas Sora, mais Yukari ! Chez les Wakanae, le mari et la femme avaient échangé leur place ! »

Tsukasa Hojo, Family Compo – T.1 à 12, Éditions Panini Manga, 2020, p. 41-42.

Motivations initiales

Tsukasa Hojo est un mangaka connu et reconnu pour des œuvres comme City Hunter (Nicky Larson en France) et Cat’s Eye. Family Compo n’a pas eu la chance de connaitre une adaptation animée ce qui a pour conséquence que cette série est l’une des œuvres les moins connues de l’auteur dans l’hexagone.

La sortie d’une édition Deluxe chez Panini Manga permet de découvrir cette histoire dans les meilleures conditions possibles. Quelle joie !

Motivations initiales

Masahiko se retrouve orphelin juste avant son entrée à l’université. Il va malgré tout retrouver les joies de la vie de famille grâce à son oncle et sa tante qui vont l’accueillir au sein de leur foyer.

Certes Masahiko est très heureux, mais il va vite sentir que quelque chose cloche et il ne va pas mettre longtemps avant de découvrir un lourd secret…

Avis

Family Compo est un très gros coup de cœur ! C’est incroyable à quel point une histoire écrite il y a plus de vingt ans peut être autant d’actualité et sonner très juste.

Le secret de la famille est que Sora – l’oncle – est en fait une femme et que Yukari – la tante – est en fait un homme. Le thème de la transidentité est un point important mais ne constitue pas le sujet principal, nous sommes face à une tranche de vie d’une famille pleine d’amour et d’humour. Et, par les temps qui courent, l’amour reste le socle le plus important pour un être humain.

Les personnages sont tous attachants et ont une vraie progression personnelle tout au long de la lecture. La construction de l’histoire est parfaitement maitrisée, chacun évolue de manière réaliste, au contact des autres car nous sommes face à une famille ordinaire, qui a un quotidien ordinaire…

La qualité des intrigues et des histoires saupoudrées d’humour assure une lecture plaisante et addictive. Quand on termine la lecture du dernier chapitre du dernier tome, un sentiment de tristesse nous envahit tellement suivre cette famille était devenu un vrai moment de bonheur.

Le dessin est magnifique, chaque case est travaillée, la mise en scène irréprochable avec des personnages tous plus beaux les uns que les autres. On en prend plein les yeux et on se régale !

Family Compo est un indispensable du manga que Ô Grimoire recommande plus que chaudement. Une œuvre qui ne laissera personne indifférent, qui mérite d’être beaucoup plus connue du grand public.

Petite anecdote : le découpage de l’édition deluxe se fait en 12 tomes alors que la première édition était en 13 tomes, mais pas de panique, tout est là.

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s