Historiques, Policiers, Thrillers

L’écrivain public

« Voyant Cain approcher, l’un d’eux avertit ses collègues, qui reculèrent, exposant les jambes nues d’une femme, légèrement pliées. Sa culotte noire, satinée, était déchirée à hauteur de la cuisse. Cain avait déjà vu une peau blanche et diaphane comme celle-ci. Une boule dans la gorge, il reconnut bientôt Angela Feinman, dont la tête dessinait un angle improbable, affreux, avec son cou. Il comprit qu’elle avait la nuque brisée. »

Dan Fesperman, L’écrivain public, cherche midi éditeur, 2018, p. 256.

Motivations initiales

Dernier livre en date reçu dans le cadre de la TeamThriller du cherche midi, c’est l’occasion de découvrir un auteur. Dan Fesperman est écrivain mais également journaliste, il a couvert de nombreux conflits, dans le Golfe, à Sarajevo, en Afghanistan…

Synopsis

Woodrow Cain, jeune policier venu du sud des États-Unis, est désormais en poste à New-York. Très rapidement, alors qu’il a été chargé d’une première enquête – un cadavre retrouvé sur les docks -, il se met sa hiérarchie à dos. Heureusement, il rencontre Danziger, un écrivain public qui semble connaître bien des choses. Mais qui est Danziger, de quelle(s) histoire(s) est-il l’héritier ? Entre groupes de sympathisants nazis, mafia, politiciens, Cain va devoir apprendre à naviguer à vue, pour lui, pour sa fille, pour Danziger, aussi.

Avis

> L’avis de T

Ça, c’est une chouette découverte ! D’abord, le sujet est extrêmement intéressant : j’ignorais absolument tout de cet épisode de la vie new-yorkaise à l’occasion de laquelle des sympathisants nazis ont, un temps, recueilli des fonds pour soutenir le régime d’Hitler, quitte à employer la force, l’intimidation…

Rapidement, les deux héros de l’histoire, Woodrow Cain et Danziger, se retrouvent embringués dans une histoire dont ils ne savent pas qui tire les ficelles. Ils doivent donc naviguer à vue, même si, visiblement, Danziger sait des choses que sa position d’écrivain public n’explique pas entièrement. Pourquoi connait-il aussi bien le milieu des politiciens et leurs liens avec la mafia ?

Ce qui est intéressant, dans ce livre, c’est que tout est décrit très simplement, mais que rien n’est simple, et encore moins simpliste. Les personnages sont tous plus complexes qu’il n’y parait à l’origine, chacun arrive avec des choses à régler, des comptes à solder, des souvenirs à dépasser, des blessures à soigner. Les vrais méchants ne sont pas forcément ceux auxquels on s’attend… Et, en plus, des rebondissements inattendus viennent maintenir la tension pile quand il le faut !

C’est bien écrit, c’est efficace, c’est passionnant, c’est documenté, c’est intelligent. Bref, c’est tout à fait le genre de livre que j’adore.

Et il y a une chose assez étonnante : même si la lecture parait fluide, on se rend compte après coup, quand on veut parler de ce livre, qu’en réalité plein de scènes nous ont marqués. Je m’en suis rendu compte lors de la discussion avec les autres membres de la TeamThriller du cherche midi : même si nous n’étions pas forcément d’accord sur cette lecture, chacun avait en tête des scènes bien précises.

Alors c’est très court comme avis, mais tout simplement parce que, comme le dit la « sagesse » populaire, les gens heureux n’ont pas d’histoire : ce livre, je n’ai rien à en dire, parce que c’est juste un heureux livre. Que je vous recommande chaleureusement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s