Historiques, Policiers

L’affaire Léon Sadorski

Chronique de L’affaire Léon Sadorski, de Romain Slocombe.

« Quoiqu’il en soit, et de quelque manière que tournent les opérations sur le terrain, Sardorski prie régulièrement Dieu et la Sainte Vierge de l’épargner. Il accumule les Pater et les Ave. Les autres peuvent crever mais pas lui ! C’est trop injuste. Il n’a rien fait de mal. Il a été un fonctionnaire consciencieux bien noté de ses supérieurs. Les youdis qu’il a fait fusiller au Mont Valérien étaient, comme la plupart de leur race, crasseux, pouilleux, syphilitiques, dégénérés… et, sinon des moscoutaires pur sang, en tout cas des gens à l’esprit critique et subversif. Ils menaçaient l’ordre public. »

Romain Slocombe, L’affaire Léon Sadorski, Éditions Points, 2017, p. 216.

Motivations initiales

J’ai entendu parler de Romain Slocombe grâce à Gérard Collard, le célèbre libraire de La Griffe Noire à Saint-Maur ! En flânant dans ma librairie fétiche, ce roman policier est tombé entre mes mains. Il avait tout pour me plaire alors ni une ni deux, il a rejoint mes étagères !

Synopsis

France, dans les années 40. Les Allemands ont fait capituler le pays et imposent leurs mesures contre les Juifs. Les services de police s’organisent pour coopérer le mieux possible avec les occupants. Sadorski a pour mission d’arrêter le plus possible de Juifs dans le bus de les expédier à Drancy et, au passage, il n’oublie pas d’empocher des pots-de-vin…

Bien qu’il obéisse aux ordres de ses supérieurs et des forces allemandes, il est arrêté par la Gestapo et transféré à Berlin. Le but des Allemands ? Le terrifier pour qu’il finisse par accepter de devenir un de leur agent. Il n’a pas le choix, il accepte, il veut retrouver son Yvette, ses collègues et les jolies parisiennes !

De retour à Paris, il apprend qu’une jeune femme a été assassinée dans des conditions obscures. La police SS confisque l’enquête comme s’il y avait quelque chose à cacher. La curiosité de Sadorski l’emporte, il décide de faire justice lui-même…

Avis

> L’avis de C

Ne me traitez pas d’inculte, ne me jetez pas la pierre mais je découvre seulement Romain Slocombe et wahouu quel génie !

J’ai littéralement dévoré ce livre, impossible de le lâcher, c’est captivant ! Captivant par son histoire qui est extrêmement bien construite et sans temps mort, on voyage de Paris à Berlin aux côtés de Sadorski et on enquête avec lui entre magouilles et mensonges. Captivant par ses personnages, qui sont très travaillés et qui restent en mémoire, ils ont tous une particularité, un côté attachant ou alors un côté à nous faire vomir ! Moi, j’ai adoré le côté un peu bandit de l’inspecteur principal adjoint Sadorski, on sent et on voit qu’il n’hésite pas à franchir la ligne jaune pour avoir ce qu’il veut mais j’ai également aimé son côté complètement barré ! Romain Slocombe nous fait rire lorsqu’il nous parle des pensées déplacées de l’inspecteur avec les jeunes femmes et il sait également nous émouvoir lorsque l’inspecteur se trouve en mauvaise posture dans sa cellule à Berlin, abandonné et traité comme un chien.

Avec Léon Sadorski, on se balade dans le Paris occupé des années 40 et on prend une belle leçon d’histoire. Leçon d’histoire car l’auteur nous décrit comment vivent les parisiens et comment sont appliquées les mesures anti-juives sur le sol français. On est happés par cette histoire, c’est extrêmement bien fait !

 Il faut également saluer le travail fait par l’auteur, on sent qu’il a effectué de lourdes recherches pour écrire cette histoire. Certains pourraient être rebutés par le côté complet et sans faille de cette histoire, car c’est très travaillé, mais moi j’ai vraiment adoré et je vous le conseille !

J’ai tellement accroché que j’ai été acheter la suite hier ! 🙂

1 réflexion au sujet de “L’affaire Léon Sadorski”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s