Biographies & autobiographies, Drame, Historiques

Le procès de Spinoza

Chronique de Le procès de Spinoza, de Jacques Schecroun.

« – Dans ce sens que la compétition aboutit à l’exclusion de l’autre, à son élimination, voire à son extermination, alors que la collaboration et la coopération, tout en permettant de coexister les uns avec les autres, enrichit les sciences, les arts et les métiers.

Jacques Schecroun, Le procès de Spinoza, Éditions Albin Michel, 2021, p. 75.

Motivations initiales 

Comme chaque mois, nous avons la chance de pouvoir choisir des nouveautés à paraître aux Éditions Albin Michel. Et dès que j’ai lu le résumé de ce roman, j’ai su qu’il allait me plaire ! Je n’ai pas pu résister et ni une ni deux j’ai entamé ce roman de Jacques Schecroun. 

Synopsis

1656. Amsterdam. Le lieu de culte de la communauté hispano-portugaise – qui a fui les persécutions religieuses dans la péninsule ibérique – est transformé en tribunal.

La foule est venue assister à la déchéance et au jugement de Baruch Spinoza dit Bento. Ce jeune homme, doté d’une grande finesse d’esprit et d’une intelligence hors-norme, est jugé pour hérésie et autres actes monstrueux. Les juges qui ont manigancé ce procès, dont la sentence est déjà décidée, proposent que le jeune Spinoza soit banni à vie de la communauté. 

Comment Bento a-t-il pu en arriver là ? Quelles rencontres a-t-il fait pour être victime d’une sentence si terrible ? 

Avis

C’est une belle découverte que cet auteur et ce roman. Suite à ma lecture, j’ai fouiné un peu sur le web et ô comme cet homme est passionnant. Le fait qu’il soit co-fondateur de l’École européenne de philosophie et de psychothérapies appliquées résonne dans ce roman, dans lequel il montre sa parfaite maitrise de la pensée de Spinoza !

En quasiment quatre cent pages, l’auteur évoque de façon brillante et captivante la vie de Spinoza mais, plus globalement, celle de la communauté hispano-portugaise d’Amsterdam au XVIIe siècle. Les rites, les moments de prières, l’enseignement à la Yeshivah – centre d’étude de la Torah et du Talmud – ou bien encore la complexité de la relation entre Dieu et les hommes et, enfin, l’impossible remise en cause de l’existence de celui-ci ; tout est absolument décrit et expliqué pour que le lecteur soit en totale immersion dans cette communauté et qu’il en maitrise la complexité.

 Dans ce livre, la tension monte crescendo, on sait que d’un instant à l’autre Spinoza va être montré du doigt et accablé par ses pairs car il sort du rang, il ose remettre en question certaines pratiques. La triste histoire du bannissement de Spinoza montre que l’on ne peut pas remettre si facilement en cause les crédos religieux et encore moins apporter un vent frais, synonyme de progrès dans la relation à Dieu. On a l’impression que l’ensemble de cette communauté est figée, qu’elle ne peut même pas tolérer que soit débattu le rapport des hommes à Dieu.

J’ai découvert tout un pan de la religion juive, j’ai également redécouvert l’histoire de cette douloureuse fuite de nombreux juifs ibériques aux Pays-Bas. Tout au long de l’histoire, on ressent l’impérieuse nécessité ressentie au sein de cette communauté de conserver son identité, peut être liée à l’exil ; mais on perçoit également à quel point les notions de coexistence et de liberté de penser, qui nous sont aujourd’hui familières – parce qu’elles sont discutées, à défaut d’être suffisamment partagées – ne sont, à l’époque pas du tout à l’ordre du jour. 

C’est percutant, déstabilisant, et cette histoire nous amène forcement à faire le lien avec notre monde actuel. Cela fait écho avec notre rapport à l’autre, au repli sur soi et au repli communautaire, à la difficulté qu’il peut y avoir, pour certains, à cohabiter avec une personne qui ne pense et ne croit pas comme soi. Et cela met en lumière comment s’intéresser au passé peut nous donner des pistes pour mieux nous comporter aujourd’hui…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s