Non classé

Lune

S’il y a bien un thème universel dans les mythologies – qui ne sont rien d’autre que la façon dont les hommes, confrontés à des phénomènes naturels qu’ils ne pouvaient expliquer, construisaient une « histoire » permettant de les rendre accessibles -, c’est celui de la Lune, qui devenait visible tous les soirs, et dont le cycle restait assez incompréhensible. Naturellement, la plupart des civilisations l’ont mise en parallèle, comparée ou opposée au Soleil…

Symbolisant souvent (mais pas systématiquement) le principe féminin, la Lune est aussi reliée aux rythmes biologiques et au temps qui passe. Ses cycles représentent le passage de la vie à la mort et de la mort à la vie : certaines mythologies vont jusqu’à placer sur la Lune le lieu où s’effectuerait ces passages, les morts transitant par la Lune, où, parfois même, y séjournant, au moins pour les plus importants (souverains, héros, élites…).

Elle incarne une connaissance indirecte, sa lumière n’étant que celle du Soleil reflétée à sa surface. Rattachée au yin, elle est passive, réceptive. Reliée à l’eau et à la pluie (même s’il a fallu attendre de longues années pour que le lien entre l’attraction de la Lune et du Soleil et les marées soit exploré), elle est fréquemment considérée comme une source de fécondité comme, par exemple, en Chine, où la fête de la Lune, qui se déroule le quinzième jour du huitième mois, est clairement une fête des moissons. Chez les estoniens, les finnois, les yakoutes, les mariages sont célébrés à la nouvelle lune.

Chez certains peuples, la Lune est associée à une dimension hostile. C’est par exemple le cas chez les Mayas, pour qui Ixchel, déesse de la Lune, était la compagne, mais aussi le double négatif de Kinich Ahau, dieu solaire ; elle est également symbole de paresse et de licence sexuelle. Pour les samoyèdes (en Sibérie), elle est le mauvais oeil du ciel, le Soleil étant le bon oeil.

Le Coran mentionne très abondamment la Lune, créée par Allah, pour donner aux hommes un moyen de mesurer le temps. En Islam, deux calendriers coexistent, l’un, solaire, destiné à répondre aux besoins de l’agriculture, le second, lunaire, pour des raisons religieuses.

On peut également noter que la Lune est le 18e arcane majeur du tarot… mais ce n’est pas notre domaine de compétence !

Il y aurait encore de nombreuses choses à signaler, mais nous espérons que ce survol rapide vous satisfera.

La Lune dans nos lectures…

On ne peut pas penser à la Lune sans se rappeler que Cyrano de Bergerac (le véritable, celui qui écrivit des romans de science-fiction vers 1650) prétendait, dans Histoire comique des États et Empires de la Lune, se rendre sur la Lune grâce à des fioles de rosée attachées à sa ceinture, rosée qui devait être « attirée » par le Soleil. L’échec de la tentative l’amène alors à employer une machine à fusées, grâce à laquelle il découvre un Paradis terrestre, et rencontre des Séléniens. Mais il ne reprenait là qu’une idée développée bien avant lui, par Lucien de Samosate, au… IIe siècle ! Ce dernier, en effet, dans Histoire véritable, à bord de son navire, visite le ciel, la Lune et diverses planètes, dans une véritable épopée spatiale. Mais son unique visée est de se moquer de la société dans laquelle il vit. Autre source possible de Cyrano de Bergerac, Francis Godwin, et son ouvrage The Man in the Moone, paru en 1638 (après sa mort).

L’Arioste, dans Roland furieux, place également sur la Lune le remède capable de rendre la raison à son héros. Et la liste de tous les auteurs qui se sont frottés à la Lune est trop longue, comme le signale Lucie Kaennel dans La Lune et la littérature, en 2010 : Johannes Kepler (Le songe ou astronomie lunaire), H. G. Wells (Les premiers hommes dans la Lune), Edgar Allan Poe (Aventure sans pareille d’un certain Hans Pfaall), Italo Calvino (Cosmicomics)…

Jules Verne, lui aussi, a imaginé un voyage vers la Lune, dans De la Terre à la Lune, publié en 1865. De nombreuses adaptations de ce roman au cinéma ont été réalisées, mais on ne peut s’empêcher de penser à celle de Georges Méliès.

Dans un tout autre style, mais encore quelques années avant les premiers pas de l’homme sur la Lune, on pense aux deux aventures de Tintin – Objectif Lune et On a marché sur la Lune, avec la mythique fusée rouge et blanche.

Celle qu’Apollinaire décrit, dans Clair de Lune, comme « mellifluente aux lèvres des déments », figure dans de nombreux romans. Naturellement, on pense aussi à tous les livres mettant en scène des loups-garous. On peut naturellement citer Rémus Lupin (surnommé Lunard), dans Harry Potter, dont on découvre que sa pire angoisse est l’apparition de la Lune, lorsqu’il apprend aux élèves à affronter leurs peurs, à l’aide d’un épouvantard (Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban). Il souffre de lycanthropie depuis que, pour se venger du père de Rémus, Fenrir Greyback, un féroce loup-garou britannique, l’a attaqué et mordu. Tolkien, même si ce n’est pas le premier auquel on pense, a également employé la figure du loup-garou, avec, notamment Carcaroth (on ne peut pas ne pas établir un lien avec le professeur Karkaroff, dans la saga Harry Potter), également appelé Angfauglir (« les mâchoires de la soif »).

Bref, inutile d’être dans la lune pour voyager loin… Enfilez votre scaphandre, et préparez-vous au décollage !

3 réflexions au sujet de “Lune”

  1. A reblogué ceci sur L'actualité de Lunesoleilet a ajouté:
    Une réflexion rétrospective sur la Lune , une âme bien éclairée sur l’historique du voyage de la Lune . La Lune n’aura plus de secret pour vous, vous croyez ?
    Et bravo pour les recherches de ces chapitres mettant à l’honneur des pans lunaire de son histoire. Une approche naturelle de la Lune exempt des attributs du zodiaque, ça vous apporte un tout autre regard et de la part représentative de la lune dans la littérature …
    J’aime la poésie lunaire et vous ?

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s