Bien-être

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une

« Je composai un SMS à Claude Dupontel, et appuyai aussitôt sur la touche « envoi » comme quelqu’un retire sous lui une échelle : pour être sûr de ne plus reculer en arrière. Réfléchir, d’avantage aurait été prendre le risque de reculer »

Raphaëlle Giordano, Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, Eyrolles, 2015, p.41.

Motivations initiales

Période de vacances. Je vois ce livre dans toutes les mains, on en entend énormément parler. Il faut qu’on se fasse notre idée…

Synopsis

Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Alors, quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves…

Avis

> L’avis de C

Les livres conseils bien-être fleurissent dans les librairies… Personnellement, ce genre de livre me laisse souvent sur le bord de la route. Certes, je conçois que NOUS sommes acteurs de nos vies et non spectateurs mais quand même il ne faut pas nous prendre pour des pigeons…

Avec le livre de Raphaëlle Giordano, la lecture commence assez bien : le style fluide, un brin d’humour, un soupçon d’intrigue… Bref, tout est réuni pour que le lecteur soit captivé jusqu’au bout de l’ouvrage. Mais, j’ai eu l’impression de perdre mon souffle très – trop ? – rapidement lorsque Camille commence son parcours avec Claude. J’ai eu l’impression que plus je tournais les pages plus la trame devenait prévisible, plus ça sonnait faux – non mais sans rire Jean-Paul Gaultier vient aider Camille qui lance son affaire alors qu’il ne la connait pas du tout, crédibilité zéro ! –

Un ami m’a récemment dit qu’il avait entendu dire que le livre de Raphaëlle Giordano était en fait un coup de pub pour sa sœur qui serait réellement routinologue… J’ai fait quelques recherches et effectivement c’est vrai !!! Déception, je déteste quand l’auteur nous prend pour des moutons, je déteste quand un but commercial ou un coup de pub sont recherchés dans un livre !

Bref, je ne suis pas fan de ces livres qui nous expliquent comment changer nos vies en trente secondes, mais si vous voulez vous y frotter, lisez plutôt Laurent Gounelle !

> L’avis de T

L’idée de départ de ce livre est plutôt sympathique, et franchement crédible. En effet, il suffit de regarder autour de soi pour voir de ces personnes qui se réveillent un matin en se demandant : « mais est-ce que ma vie est réellement celle que je voulais avoir ? ». De plus en plus de personnes semblent passer par cette interrogation, qui, en général, s’accompagne d’un questionnement tout aussi profond – et assez déstabilisant – sur leur « légitimité ».

Du coup, en disant cela, je devrais adhérer à 100% à ce livre. Mais pas exactement. Oh, certes, la lecture est agréable, fluide, facile et relaxante. C’est déjà cela de pris. Mais… mais finalement, ce qui me laisse un petit goût désagréable, c’est que l’histoire qui nous est racontée là est globalement celle des Bisounours. Camille a cette chance énorme de tomber, par hasard et du premier coup, sur la bonne personne, celle qui va réussir à l’aider à se révéler. Elle aurait pu tomber sur un pervers narcissique qui, jouant sur sa fragilité, l’aurait entraînée dans un abime sans fond. Mais non, elle tombe sur Claude, bienveillant, qui ne veut que son bien !

Or, pardonnez-moi d’être un brin pessimiste – ou bien, peut-être, juste réaliste -, mais j’ai plus souvent eu l’occasion de constater que, justement, lorsque vous êtes dans une période de fragilité, ce sont plutôt les charognards qui vous repèrent à 15 kms, et qui se précipitent pour essayer de profiter de l’aubaine. En revanche, si vous êtes déjà bien dans votre tête, les salopards auront davantage tendance à laisser la place – vous êtes une cible trop compliquée, pour un bénéfice plus aléatoire -, permettant à tous les Claude de la terre de vous approcher plus facilement.

Du coup, le livre parait un peu simpliste. Lecture feel good, certes, mais bon, ce n’est pas une raison pour nous coller une vente, non plus. Et, du coup, quand il semble se confirmer que Raphaëlle Giordano, en fait, essaye bien de nous vendre les services de sa sœur, pour le coup, je trouve subitement l’histoire nettement moins amusante.

Bref, je préfère rester sur ma première impression : une histoire gentille, agréable à lire, mais pas forcément le grand livre de la destinée et de la reprise en main de nos vies… En même temps, j’ai déjà l’impression de m’occuper de ma vie, je n’attend pas forcément qu’on me donne des trucs et des recettes pour faire mieux, alors…

 

5 réflexions au sujet de “Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s