Non classé

On holiday !

Les vacances, sous la forme que nous connaissons, sont une invention récente. Certes, le pape Grégoire II accorde des « vacances » pour les travaux agricoles, vacances qui sont appelées vendanges. Mais les principaux jours de repos, dans l’année, sont essentiellement le dimanche et les fêtes religieuses. Mais l’historien Claude Lelièvre rappelle que l’image d’Épinal des enfants libérés de l’école uniquement pour aider aux moissons est surfaite… puisque l’essentiel des effectifs est constituée des enfants de la noblesse et de la bourgeoisie… qui profitent de cette « pause pédagogique » essentiellement pour participer aux activités sociales de leurs parents, et ce davantage autour de la chasse que des moissons. La noblesse, par définition, ne « travaille » pas, ce serait déchoir, la notion de vacances n’a donc pas de sens, tout comme pour le clergé qui se consacre à Dieu tout au long de l’année.

Il faut donc attendre le XIXe siècle, et la volonté de la bourgeoisie d’imiter la noblesse, pour voir apparaître ce que l’on n’appelle pas encore des résidences secondaires, à la campagne. Napoléon III ajoute 5 jours pour célébrer les fêtes de Pâques, en 1860. Il faut ensuite attendre 1925 pour voir apparaître les congés de Noël dans le calendrier scolaire. Mais ce n’est qu’avec le Front Populaire, en 1936, qu’apparaissent les « congés payés » pour les salariés, et les « petites vacances » dans le calendrier des écoliers.

Ceci explique peut-être pourquoi, au moment de commencer ce billet, m’interrogeant sur la possibilité de consacrer un « à travers livres » aux vacances, je réalise que, finalement, ce n’est pas un sujet si souvent que cela abordé dans les livres. Cela tient probablement au fait que, en dehors des 100 dernières années, qui ne représentent qu’une période limitée de l’histoire de l’humanité, cette notion n’avait pas grand-chose à voir avec nos propres vacances !

Mais, les vacances faisant partie de ces « avantages acquis » dont on nous explique sur tous les tons qu’il faut absolument les protéger, les défendre, Ô Grimoire a décidé, par solidarité citoyenne, de participer à l’effort commun. Ainsi, ce blog va entrer en sommeil à compter d’aujourd’hui et jusqu’au 20 août.

Ainsi, nous vous donnons rendez-vous, de bonne heure, de bonne humeur, le lundi 23 août. Cela nous permettra également de préparer comme il se doit la période chargée de la rentrée littéraire…

D’ici là, nous souhaitons aux vacanciers de bien profiter de ce temps de repos et de recharger les batteries. Et nous souhaitons aux courageux qui restent aux commandes pendant cette période estivale un temps plus calme et propice au travail de fond !

À très bientôt,

Les Ô Grimoiriens.

2 réflexions au sujet de “On holiday !”

Répondre à Nath - Mes Lectures du Dimanche Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s