Jeunesses, Livres jeunesses

À l’école ! Sur les petits chemins de terre…

Chronique de À l’école ! Sur les petits chemins de terre…, de Karen Hottois & Clémence Paldacci.

« – Tu es gentil d’avoir préparé une pile de doudous portatifs pour les autres, poursuit l’écureuil.

Le blaireau est ravi de transporter des doudous portatifs, il donne tout de suite le sien à l’écureuil. »

Karen Hottois & Clémence Paldacci, À l’école ! Sur les petits chemins de terre…, Albin Michel jeunesse, p. 25.

Motivations initiales

Je vous l’ai déjà dit, et je le redit : depuis que j’ai découvert la brillante et sympathique Karen Hottois, je me délecte avec chacun de ses albums !

Synopsis

La fin des vacances d’été est arrivée, il est temps de préparer la rentrée. Si certains petits animaux ne sont pas anxieux de découvrir ou de retrouver les murs de l’école et la salle de classe, ce n’est pas le cas de tous…

Comment être sûr qu’on va se sentir à l’aise dans cet environnement ? Comment être sûr que l’on n’a rien oublié pour le grand jour ? Comment se passer de son doudou qui ne rentre pas dans son sac à dos ?

Des tonnes de questions que l’on se pose la veille de la rentrée et qui nous empêchent de dormir sereinement, mais il ne faut pas oublier qu’à chaque problème il y a une solution !

Avis

On le sait tous, la rentrée des classes est un moment particulièrement angoissant pour un certain nombres d’entre nous… Karen Hottois relève le pari pour dédramatiser cette situation à l’aide de cinq petites bêtes plus mignonnes les une que les autres – je dois vous avouer que le ver de terre à bouclettes est mon petit préféré !

C’est grâce aux émotions et aux réactions des différents protagonistes que les enfants vont se reconnaître afin de trouver des clés pour ne plus angoisser face à la rentrée. Je trouve ça vraiment très intelligent car on sort du schéma classique en prenant un enfant qui rentre à l’école, ici, les petites bêtes viennent de différents horizons – la crevette met par exemple six heures de marche pour arriver à l’école – et nous rappelle que nous ne sommes pas tous égaux mais que nous avons tous un point commun, l’accès à l’éducation.

Au fil des pages, on découvre des illustrations plus belles les unes que les autres, j’avoue que les couleurs un brin automnales et pastel donnent un charme particulier à l’album et le rende unique. Un grand bravo à Clémence Paldacci pour cette performance !

Moralité, que l’on soit un grand angoissé ou bien un super héro, l’école reste bien souvent un sujet sensible ! Un très bel album que je conseille aux parents qui ont une rentrée à préparer – y compris ceux qui angoissent autant, voire plus, que leurs enfants… – !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s