Jeunesses, Livres jeunesses

Le malotru

Chronique de Le malotru, de Bernard Villiot & Léo Méar.

« Le temps passant, le malappris grandit et devint un malotru. Un ignoble voisin qui déversait ses détritus du haut de son talus. Sa grossièreté était égale à sa fringale. Et comme le bougre n’était jamais repu, l’amas d’immondices grossissait autant qu’il se goinfrait. La rue empestait les déchets sur toute son étendue. Quand on lui parlait de cette puanteur, l’immonde bonhomme grommelait :

– C’est mieux que l’odeur des fleurs. »

Bernard Villiot & Léo Méar, Le malotru, Éditions Margot, 2021, p. 8.

Motivations initiales

Ne me demandez pas pourquoi, mais dès que j’ai vu cet ouvrage, il a fini dans mon panier ! J’ai adoré la couverture et le titre me plaisait énormément !

Synopsis

Si vous le cherchez, il vous suffit d’aller tout au bout de la rue, alors vous vous retrouverez nez à nez avec un tas d’immondices et là aucun doute, vous êtes arrivé chez le malotru !

Il est grand et costaud, autant vous dire qu’il fait peur à tout les marmots… Mais il impressionne également les plus grands en leur envoyant de cinglantes répliques !

Pas de doute, ce malotru est une cause perdue ! À moins que…

Avis

Sans aucun doute, ce livre fera partie de mon top 2021 de la catégorie jeunesse ! Pourquoi ? Eh bien parce qu’il est diablement drôle, touchant et qu’il met en avant des valeurs qui me sont chères !

Ici, les auteurs s’attaquent à un sujet ô combien complexe, celui du vivre ensemble… Et, croyez-moi, par les temps qui courent, je trouve que c’est une valeur essentielle à inculquer aux enfants en leur partageant tout l’intérêt qu’il y a à côtoyer des gens différents. Pas facile d’évoquer ce thème dans un album jeunesse, mais ici, c’est très finement joué, notre malotru fait peur à tout le monde. A priori, il parait évident que jamais lui et ses voisins ne pourront vivre en harmonie. Mais on n’est pas à l’abri d’un changement et de se rendre compte que, finalement, si l’on sait être disponible, une bonne surprise peut survenir…

Et ce n’est pas le seul sujet dont s’emparent les auteurs. Avec les détritus qui s’accumulent sur le terrain du malotru, c’est le sujet de l’écologie qui est abordé. Quelle bonne idée de sensibiliser les plus jeunes à la fragilité de la planète !

Pour continuer sur une note positive, on ne peut qu’adorer le langage un peu décalé et les expressions fleuries qu’emploient le malotru, ça fait sourire et ça vous fera obligatoirement penser à un vieux grognon de votre entourage – un voisin, un parent, un collègue, mais chut je ne veux pas de nom !

Dernier atout de cet album, les illustrations sont un vrai régal pour les yeux ! Le trait est fin, délicat, les couleurs sont très travaillées tirant vers les nuances chaudes, bravo Léo Méar ! 

Un régal pour les yeux, une histoire qui aborde des thèmes d’actualité, que demander de plus ? Je vous le recommande très chaudement, il mérite tout à fait de figurer sur vos listes d’achats livresques !

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

2 réflexions au sujet de “Le malotru”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s