Bandes dessinées, Historiques

Les guerriers de Dieu – T.1 La chasse aux hérétiques

« Les catholiques se trompent en croyant que les condamnations à mort viendront à bout du protestantisme. C’est tout le contraire : elles développent une conscience martyrologique qui renforce la foi de nos adeptes et favorise même les conversions… »

Philippe Richelle, Pierre Wachs, Les guerriers de Dieu – T.1 La chasse aux hérétiques, Éditions Glénat, p. 31, 2017.

Motivations initiales

Des critiques positives, alors en tombant dessus, j’ai craqué !

Synopsis

Eté 1557. Dans la ville de Saint-Quentin, les troupes de l’amiral de Coligny sont assiégées par les espagnols. Le connétable Anne de Montmorency, depuis le camp de l’armée royale, décide de tenter de briser le blocus espagnol. Mais il échoue, et, blessé, est fait prisonnier. Quelques jours plus tard, les murailles s’effondrent, et Coligny est fait prisonnier à son tour. Cette défaite amène Henri II, le roi de France, à rappeler le duc de Guise, alors en train d’assiéger Naples. Ce dernier, appartenant au camp catholique, prend à cette occasion une place prépondérante.

Pendant ce temps, à Paris, les tensions entre catholiques et protestants montent. Les lieux de cultes secrets, les imprimeries clandestines, les sympathisants des huguneots sont traqués, et lorsqu’ils sont attrapés, soumis à la question. Un soir, Arnaud de Boissac, venu assister par curiosité à une messe protestante, se fait arrêter. Il va alors se retrouver pris dans la spirale des violences, mais aussi au coeur d’intrigues qui montent jusqu’au plus hautes sphères de l’état…

La série

Les deux premiers tomes sont sortis. Pour le moment, il n’y a aucune information concernant la sortie du tome 3.

Avis

> L’avis de C

Dès les premières pages, je sais que les dessins de cette bd ne me plaisent pas vraiment… Mais en revanche, l’histoire me passionne : les guerres de religions en France, cette période noire et très trouble me plait énormément !

On suit les péripéties qui arrivent à Arnaud de Boissac – dans ce premier tome, il se fait emprisonner, s’évade, met au jour une trahison, se voit contraint de changer d’allégeance -, et comme sa situation est mouvementée et même périlleuse par moment, cela rythme l’album et il y a aucun temps mort ! On referme l’album convaincu et on attend avec l’impatience le tome 2, bref vivement le mois de mai !

> L’avis de T

Le tour de force de cette bande dessinée, c’est que, même si l’on n’est pas spécialement motivé par les questions historiques (et, pourtant, la période dont il est question ici est franchement passionnante, de mon point de vue), le fait d’avoir un personnage comme Arnaud de Boissac, dont on peut suivre la « petite histoire » dans la grande histoire, rend l’ensemble extrêmement accessible. On a hâte de savoir comment ce pauvre gentilhomme, qui s’est retrouvé par hasard au coeur d’intrigues qui, si elles le concernent directement pour certaines, le dépassent pour l’essentiel, va s’en sortir. C’est finalement le principe même du héros tragique, impliqué à son corps défendant dans les soubresauts de la grande histoire.

Les dessins ne sont pas exactement de ceux que j’apprécie. Mais, ici, le scénario est suffisamment palpitant pour que cela ne soit pas un obstacle. Alors, vivement le tome 2 !!!

IMG_1751

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s