Jeunesses, Livres jeunesses

Miss Dumplin

« J’imagine que ce serait cucul de ma part, et très embarrassant pour toi si je te disais que je te trouve dix fois plus sexy et dix fois plus intelligente que n’importe quelle reine de beauté ? »

Julie Murphy, Miss Dumplin, Michel Lafon Poche, p. 396, 2017.

Motivations initiales

Le livre faisait parti des « coups de coeur » du rayon jeunesse pour le mois d’avril…

Synopsis

Will est ronde, elle ne ressemble pas à la fille que souhaiterait avoir sa mère – ancienne gagnante du célèbre concours de beauté de la ville où elle réside -. Oui elle est ronde, et alors ? Comme elle le dit si bien, « pas besoin d’être super slim pour s’assumer »… Bien sûr, elle est victime de son poids, Patrick Thomas – le garçon le plus cruel du lycée – la compare volontiers à une truie ou une vache selon ses envies du jour

Mais, un jour pas comme un autre, en sortant du fast-food où elle travaille, le garçon qui lui fait tourner la tête l’embrasse par surprise près de la benne à ordure… Tout l’été, Bo et Will se rapprochent, se confient, s’embrassent, jusqu’à ce qu’un mensonge de Bo amène Will à mettre de la distance entre eux… Et tout va de travers, sa meilleure amie ne lui parle plus, Bo accompagne une fille « parfaite » au bal du lycée….

Finalement, Will, contre l’avis de sa mère, s’inscrit au concours de beauté, mais assume-t-elle vraiment son surpoids, comme elle le prétend ? Et Bo est-il sincère, veut-il réellement être son petit ami ?

Avis

> L’avis de C

Roman lu d’une traite, impossible de décrocher et pourtant il y a quand même quelques bémols !

Un roman plein de vérité à la fois sur la vie adolescente et son monde cruel, mais également sur la vie d’une fille en surpoids – la vraie vie, pas ce que l’on trouve en général dans les livres à l’eau de rose où tout semble toujours tellement facile. Dans ce roman pour ados, on retrouve une série de questions très actuelles, au travers de personnages parfois centraux, parfois secondaires : l’obésité, les relations gays, le monde des trans-sexuels.

Pour ce qui est des personnages, on ne peut que s’attacher à Will, car malgré son jeune âge, elle a une force de caractère incroyable – elle semble se sentir très à l’aise dans les magasins où les vêtements s’arrêtent à la taille 44 et où elle ne peut rien acheter -, mais elle est parfois très touchante, notamment dans sa réflexion « puis-je avoir un petit ami ? Suis-je assez bien pour lui ? » : finalement, elle n’est pas aussi insensible qu’elle le voudrait au regard des autres et aux paroles blessantes qui lui sont adressées…

Malgré tout, quelques bémols… Ce roman reste quand même très « ado » comparé à d’autres lectures dans le coin jeunesse… Le style de l’auteur est vraiment très très simpliste… Et on a souvent droit à des morales à l’américaine, des leçons de vie un peu tirées par les cheveux…

Mais l’histoire reste sympathique et cela se lit très bien !

IMG_2978

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s