Aventures, Jeunesses

L’archipel de la lyre – T. 1 Les chevaliers d’écume

« Tout à coup, une pierre roula le long d’une pente rocheuse, provoquant une série de petits bruits mats. Levant les yeux, l’adolescent n’eut que le temps d’apercevoir une forme qui se tapissait dans l’ombre, au sommet de l’élévation. Ce geste de repli pouvait signifier que l’animal avait peur. »

Alexandre Malagoli, L’archipel de la lyre – T. 1 Les chevaliers d’écume, Bayard Jeunesse, 2002, p. 18.

Motivations initiales

Il y a… quelques années… je fréquentais une librairie orléanaise, Troll de Loire – qui a malheureusement fermé depuis. La libraire m’a recommandé ce livre pour mon fils, et lui a fait dédicacer par l’auteur.

Synopsis

Aram est un adolescent de la tribu des Semeurs. Le nom de la tribu est lié à la tradition qui veut que chaque enfant, à l’âge de dix ans, se voit remettre une graine sacrée, qui, une fois plantée, donne un arbre, dont naît, quelques temps plus tard, un lion, qui devient alors un compagnon. Mais l’arbre d’Aram n’a jamais poussé, faisant de lui la risée de la tribu et la honte de sa famille.

Alors Aram décide de partir. Sa décision prise, il souhaite participer à la quête de la Lyre, dont l’objectif est de retrouver la lyre d’Ama, la déesse protectrice, dont l’influence permet, depuis le début, de protéger le monde de la haine de Léviathan.

Sur son chemin, il rencontre un jeune minotaure, lui aussi rejeté par sa tribu. Ils décident alors de faire route de conserve… sans se douter des aventures qui les attendent !

Avis

> L’avis de T

Alexandre Malagoli s’était déjà fait un nom comme auteur de fantasy adulte avec une très sympathique série, La pierre de Tu-Hadj – parue entre 1999 et 2002 chez Mnémos -, quand il a publié cette série en littérature jeunesse.

L’intrigue est relativement simple, dans ce premier tome : les deux adolescents, le Semeur et le minotaure, sont tous les deux, pour des raisons différentes, en butte à l’hostilité de leurs proches. Aram, parce que son arbre n’a pas poussé, et qu’il est le seul de la tribu à ne pas avoir de lion-compagnon. Zakarill, parce que, contrairement aux autres minotaures, il préfère apprivoiser les autres animaux plutôt que de les tuer pour les manger…

Une fois qu’ils se sont trouvés, ces deux personnages vont découvrir la diversité du monde. Ils se font des amis, mais aussi des ennemis. Et Aram, pour sa part, n’est pas indifférent au charme de Nyrae, moniale du temple d’Ama…

Bon, c’est de la littérature jeunesse, donc l’intrigue psychologique reste raisonnablement complexe. Mis à part un rebondissement bienvenu à la fin du livre, il n’y a pas de personnage trop manipulateur. Mais c’est bien écrit, bien fichu, très plaisant. A la fin du premier tome de la série, on a hâte de savoir ce qui se passe après.

Bref, un bon livre, à mettre entre toutes les mains… même celles de vos ados !

IMG_0406

2 réflexions au sujet de “L’archipel de la lyre – T. 1 Les chevaliers d’écume”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s