Bandes dessinées, Westerns

Duke – T.2 Celui qui tue

« Vous vous dégonflez, Marshal ? Il me semble que jadis vous auriez sauté sur l’occasion  pour moins que ça. Que vous arrive-t-il ? Vaincre les méchants, relever le défi, le sens du devoir, tout ça ne vous dit plus rien ? Dois-je comprendre que vous avez fait votre temps ? »

Hermann, Yves H., Duke, T.2 Celui qui tue, Les Éditions du Lombard, 2018, p. 11.

Motivations initiales

Nous avions déjà lu – et plutôt apprécié – le tome 1, donc il était prévu de l’acheter. Mais, même sans cela, vue la couverture, nous ne serions jamais passés à côté !

Synopsis

Dans la région d’Ogden, au Colorado, une bande de bandits sans pitié sévit, laissant derrière elle une trainée de cadavres. Lors de la dernière attaque, seule une petite fille survit, et s’enfuit dans la forêt, après avoir vu sa famille se faire tuer.

Mullins, le propriétaire de la mine, souhaite s’en débarrasser, et charge le Marshal de monter une opération de « nettoyage ». Ce dernier veut absolument que Duke fasse partie de l’équipe, mais celui-ci s’est retiré à Pueblo, avec Peg.

Mais celui-ci, bien décidé à refuser, change d’avis lorsqu’il apprend que Mullins est derrière. Pourquoi un tel revirement ? Et, surtout, que nous réserve cette expédition punitive ?

Avis

> L’avis de C

Un bien bel album ce second tome !

On retrouve Duke, notre héros, encore – plus – tourmenté par ses vieux démons, ce qui donne l’impression que ce brave type a eu mille vies ! Trêve de plaisanterie, Duke, c’est le genre de type qui apparaît aux lecteurs comme celui ayant toujours un coup d’avance sur tout et tout le monde ! J’ai vraiment aimé le retrouver et le côtoyer une fois encore pour une expédition sanguinaire !

Cet album est bien plus palpitant que le premier tome : les relations entre certains protagonistes s’accélèrent et on apprend beaucoup de secrets ou de non dits ! Bref, une fois que l’on a entamé l’album, on ne le lâche plus. C’est un scénario bien ficelé, sans faille et qui nous promet un beau et bon troisième opus !

Petit bémol, – eh oui chers lecteurs, il y en a un – concernant les dessins, les couleurs pâles nous perdent un peu, parfois on doit prendre quelques secondes supplémentaires pour deviner qui est le personnage… Mais soyons clairs, j’attendrai avec impatience le tome 3 et je le lirai tel un ogre parce que Duke, c’est vraiment bien !

> L’avis de T

Comme on pouvait l’imaginer, on retrouve Mullins dans ce deuxième opus, et il est toujours aussi imbuvable, imposant sa loi comme s’il était propriétaire du lieu et de ses habitants. Le marshal plie, encore et toujours.

Duke, lui, semble avoir renoncé, mais dès que l’on prononce le nom de Mullins, on le retrouve, et on sent qu’il a une idée derrière la tête… que l’on découvre bientôt – mais non, pas de spoil !

Bref, le voilà lancé dans l’aventure, avec le marshal, mais également avec son frère, avec lequel il entretient une relation compliquée, avec un adjoint et avec un nouveau personnage – dont on peut imaginer qu’il pourrait prendre une place plus grande encore par la suite -.

Ce deuxième épisode est l’occasion d’en découvrir davantage sur Duke, et on n’est pas déçus… Effectivement, ce que l’on pouvait pressentir à la lecture du premier – un bon personnage bien complexe, comme on les aime – se confirme dans ce deuxième.

Même si mes réserves concernant les dessins demeurent, je ressors bien plus enthousiaste de ce deuxième opus. Les choses sont bien en place, le scénario gagne en épaisseur, des pistes s’ouvrent… c’est quand la parution du prochain tome ? Ah, oui, celui-ci vient à peine de paraître…

IMG_0510

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s