Historiques, Humour, Roman

Entrez dans la danse

« Le troisième Stettmeister prend la parole :

– Rue du Jeu-des-Enfants, des gens dansent.

– Ah bon, ils trouvent qu’il y a de quoi danser en ce moment ? Si ça leur chante… »

Jean Teulé, Entrez dans la danse, Éditions Julliard, 2018, p. 19.

Motivations initiales

Nous aimons vraiment Jean Teulé. Nous avons lu – quasiment – tous ses livres… Et nous aimons cet auteur pour la liberté qu’il s’accorde dans ses écrits, la simplicité de son écriture, son humour et son imagination débordante !

Alors nous n’allions pas passer à côté de ce nouveau roman !

Synopsis

1518. La ville de Strasbourg est en souffrance. Les habitants ont faim, soif et chaud. La famine et la canicule se font particulièrement sentir et les habitants en viennent à manger leurs chevaux – pour les soldats – et même leurs enfants !

Parallèlement à cela, le danger turc est omniprésent : on attend et on redoute une attaque.

Un terrible phénomène touche la population strasbourgeoise : les gens, sans aucune raison, se mettent à danser jour et nuit sans jamais s’arrêter ! Mais pourquoi dansent-ils ? Le maire de la ville essaye de trouver une solution à ce délire mais médecins et religieux sont divisés et ne trouvent pas de réponse à cette « technoparade ».

Avis

> L’avis de C

Pour moi, il en va de Jean Teulé comme de Fabrice Lucchini : soit on aime, soit on déteste. J’avoue que le style très familier, flirtant avec la grossièreté et l’humour noir, ça peut vite lasser et même exaspérer – en lisant les avis sur Babelio, je me rends compte que beaucoup de lecteurs se lassent  ! Mais moi, j’aime bien 🙂 ! Et puis, il faut reconnaître que cet auteur a vraiment une imagination débordante !

Rentrons dans le vif du sujet : pour commencer c’est un petit livre, à peine 160 pages, avec des chapitres courts, bref ça se lit vite et bien !

Dès les premières pages, on rentre dans l’histoire. Alors que l’on accroche tout de suite avec certains personnages – je pense notamment au mari d’Enneline, Melchior, qui fait absolument tout pour sauver sa femme -, on en déteste d’autres tout aussi rapidement, et notamment les religieux, qui vivent dans l’opulence – ils disposent de greniers à grains bien remplis – alors que de modestes habitants sont obligés de manger leurs enfants pour survivre ou bien de les jeter du haut des remparts pour ne pas avoir une bouche de plus à nourrir… On est emballé autant par les jeux de mots de l’auteur – je pense notamment à quelques références musicales se cachant dans les dialogues « et tu danses avec lui. La tête sur son épaule »… – que par l’aisance et la facilité avec laquelle il lâche des grossièretés…

Bref, tout est réuni pour que ce roman soit détonnant… Oui… Mais non. Je n’ai pas compris, je l’avoue… Au bout de 75 pages, on trouve le temps long, on se lasse, on trouve que Teulé en fait des caisses… La magie n’opère pas ! La magie n’est pas là – plus là depuis Charly 9 ? -…

Petite déception. J’avoue avoir envie de retrouver Jean Teulé autant brillant que dans Le Montespan, Charly 9

Si jamais vous voulez de la légèreté, vous pouvez lire ce roman, mais si vous êtes adeptes de Teulé, vous risquez d’être un brin déçu….

Bref une lecture en demi-teinte…

IMG_5586

1 réflexion au sujet de “Entrez dans la danse”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s