Aventures, Jeunesses, Livres jeunesses

Les Sœurs Carmines – T.1 Le complot des corbeaux

Chronique des Sœurs Carmines, T.1, d’Ariel Holzl.

« Aujourd’hui, j’ai aidé l’Homme Bleu à retrouver sa famille. Enfin, juste sa femme. Mais ce n’était pas vraiment sa femme. Sa femme, c’est la Reine. Elle, il ne voulait pas la voir. »

Ariel Holzl, Les Soeurs Carmines – T.1 Le complot des corbeaux, Les Éditions Mnémos, 2017, p. 126.

Motivations initiales

Ce livre était dans ma PAL depuis quasiment deux ans !!!

On est des vraies plaies chez Ô Grimoire, on a une PAL déjà énorme mais on ne résiste pas à s’offrir de nouveaux livres à chaque virée en ville ! Donc je vous laisse imaginer ce que l’on peut accumuler !

Il était donc grand temps de faire un grand « ménage de printemps » comme on dit, et de s’attaquer à cette trilogie…

Synopsis

Bienvenue dans la ville de Grisaille où se côtoient assassins, vampires, goules, monte-en-l’air… et pouvoir royal.

Dans une bâtisse bien triste et qui tombe quelque peu en ruines, les trois sœurs Carmines tentent de survivre en usant de leurs atouts pour pallier l’absence de leur mère. L’ainé de la fratrie, Tristabelle, tape très vite sur les nerfs de tout le monde et se prend pour une princesse, rabaisse sans cesse la cadette Merry – la monte-en-l’air, celle qui fait vivre la famille en commettant des vols – sous les yeux de leur petite sœur Dolorine qui à la faculté de parler aux fantômes…

Suite à un cambriolage qui tourne mal, Merry se retrouve mêlée à un complot dont elle ne saisit pas totalement les enjeux. Mais trop tard ! Les Carmines sont désormais traquées et vont devoir tout mettre en œuvre pour ne pas tomber dans les griffes des vampires, des assassins et des agents royaux.

Avis

> L’avis de C

J’ai eu un début de lecture assez compliqué… L’envie de stopper ma lecture m’a effleuré… Je trouve que l’auteur nous projette trop rapidement dans un univers inconnu. Moi j’aime bien qu’on pose le cadre, qu’on défriche un peu le terrain avant de nous plonger dans un univers magiques et surréaliste.

Mais j’ai eu raison de m’accrocher ! Après une petite centaine de page, on rentre totalement dans l’univers et on se délecte des aventures farfelues des trois sœurs !

J’ai vraiment aimé la plume subtile d’Ariel Holzl, à la fois drôle et très tranchante. J’ai également adoré le ton de ce premier tome : on oscille entre cynisme et humour grinçant. Fan de Tim Burton, j’ai retrouvé quelques similitudes avec l’auteur, les personnages sont très charismatiques, je pense notamment à Tristabelle avec ce côté ultra-pénible qui énerve même le lecteur.

Il faut aussi saluer le talent de l’auteur : non seulement on ne se perd pas dans cette histoire, malgré la multitude de lieux, de personnages et de complots, mais on est même tenu en haleine et on enquête avec les soeurs Carmines. Personnellement, j’ai eu un coup de cœur pour la petite dernière, Dolorine, avec – le terrible et odieux – Monsieur Nyx, j’ai beaucoup ri en lisant quelques extraits du journal intime de celle-ci.

Bref, c’était un bon moment de rigolade, de fraîcheur – ça fait du bien – et je ne peux que vous inciter à commencer cette trilogie. En tout cas, moi, j’irai me procurer la suite !

IMG_1076

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s