Jeunesses, Livres jeunesses

La grosse gratouille

Chronique de La grosse gratouille, de Victoria Cassanell.

« – Me voilà bien avancé, a dit Ours, j’ai toujours ma grosse gratouille et en plus je suis tout mouillé ! Je ne trouverai plus jamais un arbre à gratouilles.

– Allez, allez… a dit Castor en tapotant Ours dans le dos. »

Victoria Cassanell, La grosse gratouille, Éditions Didier jeunesse, 2020, p. 19.

Motivations initiales

Vous commencez à connaître notre rendez-vous hebdomadaire du « mercredi jour des enfants », alors, une fois encore, nous vous présentons un album sur lequel j’ai craqué lors d’une virée en librairie !

Synopsis

Pauvre Ours, depuis qu’il est réveillé, il a une terrible sensation dans le dos, ça le démange ! Il faut absolument qu’il se gratte ! Ours a la solution, un arbre ! Mais patatrac, Castor coupe l’arbre pour son barrage ! 

Ours et Castor se mettent alors en quête de l’endroit parfait pour se gratouiller le dos. Mais si Ours avait ce qu’il lui fallait sous les yeux ? 

Avis

Voilà un album plein de tendresse. Victoria Cassanell nous offre ici une belle histoire d’amitié entre un ours et un castor, alors même que leur rencontre part sur de mauvaises bases ! C’est touchant et plutôt rigolo.

On ne peut qu’aimer les dessins de cette album, très travaillés, très délicats. Je me plais à imaginer que les dessins sont issus d’une multitude de technique, de la craie grasse, de la craie sèche et même de l’aquarelle ! Les couleurs jouent aussi énormément dans cette histoire, elles reflètent le printemps et abordent le thème de la saisonnalité qui est parfois assez complexe à saisir pour les enfants. 

Pour un premier album, on peut dire que la jeune illustratrice anglaise nous offre un moment de douceur et une belle leçon d’amitié ! Bref vous l’aurez compris c’est doux, c’est touchant et ça permet de poser les bases de l’amitié et de celles des saisons mais surtout de comprendre qu’à chaque problème il y a une solution ! 

Si vous avez envie de vous gratter le dos en refermant l’album, c’est normal, ça veut dire que l’auteure a réussi à vous transporter au cœur de la forêt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s